Copy

L'érosion des plages bretonnes : «un bilan pas si négatif que cela »

Plage sous le phare, Hoedic
Dans le Le Télégramme du 9 oct 2019 
« Le trait de côte breton s’érode ici et s’étoffe là, ou encore stagne ailleurs : c’est globalement naturel et mieux vaut l’observer sur le long terme que surréagir après une tempête et lancer des aménagements intempestifs. Voilà résumée, par nos soins, l’étude réalisée par le laboratoire Géosciences Océan, de l’IUEM (Institut universitaire européen de la mer) à Plouzané, près de Brest. »

Dans La Croix du 14 oct 2019
« 35 % du linéaire étudié sont en situation d’érosion, 38 % stables et 27 % en avancé » explique Pierre Stéphan. Six périodes d’érosion ont été reconnues depuis les années 1950 : périodes 1962-1968, 1977-1978, 1980-1985, 1987-1990, 1993-1997, 2013-2014. « Ces séquences d’érosion sont la conséquence de tempêtes plus fréquentes, coïncidant avec de forts coefficients de marée  ».
 
L’érosion est clairement plus fréquente sur la côte nord (Côtes-d’Armor notamment) tandis que sur la côte sud (Morbihan en particulier), on voit surtout des progressions. (Le Télégramme 9 oct 2019)
1-11-2019
 
patrimoine historique et naturel
des îles d'Hoedic et de Houat

 
www.melvan.org
Association Melvan Le Bourg Hoedic 56170 France
Copyright © 2019 Association Melvan, Tous droits réservés.