Copy
Voir cet email dans votre navigateur
Lundi 23 mai 2022
Bonjour à tous ! Aujourd’hui, la politique hongroise est au programme de votre newsletter. Les femmes politiques s’imposent progressivement dans le pays. Pour les sans-abris, vivre en Hongrie est devenu un combat de tous les instants. Enfin, pour s’opposer à la politique de Viktor Orbán, un parti satirique promet vie éternelle et bière gratuite. Bonne lecture !
LE MOT
Elnök [el‧nök] : président.e
LES FEMMES POLITIQUES HONGROISES FRAPPENT À LA PORTE DU POUVOIR

Une femme Première ministre en Hongrie ? Pas pour tout de suite. Néanmoins, Katalin Novák, une proche d'Orbán, a élu domicile dans le Palais présidentiel au mois d'avril. La nouvelle génération de femmes politiques émerge surtout à l’échelon local. Près de 700 femmes sont à la tête d’une commune en Hongrie. Notre journaliste a pris place dans leur Conseil municipal, mais aussi à l’Assemblée. À LIRE ICI.

LE MOT
Zsaruk [zsa‧ruk] : flics
POUR LES SANS-ABRIS DE BUDAPEST, UN CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PLUS

Depuis 2018, dormir dans la rue, c’est être présumé coupable de « délit de vagabondage ». Les sans-abris de Budapest ont régulièrement maille à partir avec la police. Les travailleurs sociaux qui tentent de leur apporter de l’aide sont entravés dans leur mission. Dans la rue, dans des refuges, et partout où ils sont obligés de se cacher pour ne pas être interpellés par les autorités, notre journaliste Alexis Vignais a recueilli leurs témoignages. À LIRE ICI.

LE MOT
Kutya [ku‧tya] : chien

LE PARTI DU CHIEN À DEUX QUEUES, OU L’ABSURDE COMME ARME POLITIQUE

Leurs mesures ont de quoi séduire : la vie éternelle et la bière gratuite à volonté. Les promesses de campagne de ce parti satirique n’ont aucune chance d’être tenues. Pourtant, en tournant en dérision le gouvernement de Viktor Orbán, ces activistes ordinaires préservent une lueur d’espoir dans la vie des Hongrois opposés à la politique du Fidesz. Notre journaliste Alexandre Guin a fait ce voyage à leur côté jusqu’en Absurdistan. À LIRE ICI.

PAPRIKAST
Casser la barrière de la langue. Face aux sans-abris de Budapest, Alexis s'est heurté à l'écueil de la langue. Une épreuve qui lui a demandé un peu de bidouille et beaucoup de patience.
Écouter le podcast sur Spotify
ILS SONT FOUS CES HONGROIS
Couvrez ce tabac que je ne saurais voir
La Hongrie s’est pliée à la directive européenne sur la prévention du tabagisme. Ainsi, partout à travers le pays, les devantures des bureaux de tabac sont opaques, peu engageantes, signalées par un panneau « interdit aux moins de 18 ans ». Des vitrines aveugles censées décourager la jeunesse de fumer, tout comme les paquets neutres mis en circulation depuis le 1er janvier 2022. Reste que le prix des paquets de cigarettes, vendus autour de 4,50 euros l’unité, n’est pas de nature à dissuader tous les consommateurs.
Merci de nous avoir lu. Rendez-vous demain pour votre nouvelle newsletter. D'ici là, vous pouvez nous suivre sur nos réseaux sociaux pour être à jour de nos aventures.
Twitter
Facebook
Instagram
Paprikast - Le podcast de Magyarpart
Magyarpart - Site internet
Copyright © 2022 CFJ Paris. Tous droits réservés. ​​Réalisée avec amour par Antoine Oberdorff, Théophile Arlet, Maxime Cliet Ruzza et les 50 autres étudiants de la promotion 76 du Centre de Formation des Journalistes.

Nous contacter :
magyarpart@protonmail.com

Envie de nous quitter ?
Vous pouvez changer vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.