Copy
Voir cet email dans votre navigateur
Lundi 30 mai 2022

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, focus sur la guerre en Ukraine. Alors que la Hongrie presse les réfugiés ukrainiens à poursuivre leur exil vers les voisins européens, elle s’inquiète du sort de ses ressortissants en Transcarpatie, région à l’ouest de l’Ukraine. Près de Budapest, une famille française accueille de nombreux réfugiés. Bonne lecture !

LE MOT
Önkéntes [ön‧kén‧tes] : volontaire

LES UKRAINIENS PRIÉS DE CONTINUER LEUR ROUTE

Depuis le début de la guerre, la Hongrie est une terre d’accueil pour les réfugiés ukrainiens. Pourtant, ils sont peu nombreux à rester dans le pays de Viktor Orbán plus de quelques jours. En plus d’une aide alimentaire et un logement, les bénévoles hongrois se chargent aussi d’organiser le reste de leur périple, direction les pays limitrophes. À LIRE ICI.

LE MOT
Polgár [pol‧gár] = citoyen

SUR LA MAISON DE LA TRANSCARPATIE PLANE L’OMBRE DE VIKTOR ORBÁN 

La Transcarpatie, région d’Ukraine, abrite entre 100 000 et 150 000 magyarophones. Depuis le début de l’invasion russe, Viktor Orbán s’inquiète des possibles conséquences sur les ressortissants transcarpates. Le Premier ministre hongrois promet l’aide de la « mère-patrie » à cette région, propriété de la Hongrie jusqu’en 1920. À LIRE ICI.

LE MOT
Altruizmus [alt‧ru‧iz‧mus] : altruisme

EN HONGRIE, UNE FAMILLE DE FRANÇAIS HÉBERGE LES RÉFUGIÉS

À Monor, près de Budapest, un couple de Français vient en aide aux réfugiés ukrainiens. En plus de leurs trois enfants, Katia et Jean hébergent neuf personnes, souvent de passage, pour leur apporter un peu d’aide et de réconfort. Depuis le début de la guerre en février, cette famille a déjà accueilli 130 personnes. À LIRE ICI.

ILS SONT FOUS CES HONGROIS
Les e-cigarettes à la sauvette
À Paris, on connaît la vente de bouteilles d’eau et de mini Tour Eiffel à la sauvette. À Budapest, ce sont les cigarettes électroniques que l'on peut acheter dans la rue. Pas besoin de recharge ou de e-liquide, les cigarettes sont prêtes à l’emploi et jetables après utilisation. Une manière de contourner l’interdiction des tobacco shop aux moins de 18 ans.
Merci de nous avoir lu. Rendez-vous demain pour votre nouvelle newsletter. D'ici là, vous pouvez nous suivre sur nos réseaux sociaux pour être à jour de nos aventures.
Twitter
Facebook
Instagram
Paprikast - Le podcast de Magyarpart
Magyarpart - Site internet
Copyright © 2022 CFJ Paris. Tous droits réservés. ​​Réalisée avec amour par Maxime Cliet Ruzza, Sibylle de Barthez,  Pierre-Loeiz Thomas et les 50 autres étudiants de la promotion 76 du Centre de Formation des Journalistes.

Nous contacter :
magyarpart@protonmail.com

Envie de nous quitter ?
Vous pouvez changer vos préférences ou vous désinscrire de cette liste.