Copy
LA LETTRE DE LA VILLA RIVIERE N°21
Chers lecteurs, au sommaire de cette vingt-et-unième lettre, la protection du patrimoine dans la ville de Saint-Paul.

Notre patrimoine notre richesse ! 
 

Dans la lettre n°7 nous vous faisions part du jugement du Tribunal Administratif de la Réunion qui a annulé le Plan Local d'Urbanisme (PLU) de la ville de SAINT-PAUL en ce qu'il ne prévoit pas de dispositions spécifiques à la protection des immeubles remarquables situés au centre-ville.

Hélas la Ville, bien que labellisée Ville d'Art et d'Histoire, a préféré poursuivre le bétonnage intensif du centre-ville au détriment d'un développement urbain maîtrisé respectant l'histoire de la Ville Jardin.

Le souhait de la Villa Rivière est de protéger les quelques immeubles remarquables encore présents pour garder la trace de ces époques passées et assurer une cohabitation harmonieuse avec les constructions modernes, en cours et à venir.

La Cour Administrative d'Appel de Bordeaux vient de rendre une décision qui renforce encore la protection du patrimoine à Saint-Paul. 

Elle a ainsi décidé que le PLU était annulé et devait être revu tout le long de la Chaussée Royale faute de ne pas avoir encadré l'implantation des nouveaux immeubles par rapport aux éléments remarquables.

Elle a aussi annulé le PLU pour la zone U1pru  en ce qu'il ne prévoit aucune règle d’implantation des constructions, laissant ainsi un arbitraire total à la mairie. La zone U1pru recouvre une partie du front de mer et la zone dite entrée de ville (conservatoire régional, ancien stade ...).

Concrètement aucune construction nouvelle ne peut plus être autorisée tout le long de la Chaussée Royale et dans la zone U1pru tant qu'un nouveau PLU n'est pas adopté, et les constructions sont rendues plus difficiles partout ailleurs dans le centre ville tant que l'inventaire des biens remarquables n'est pas achevé et intégré au PLU.

Dans la zone U1pru la ville souhaite un changement radical et a fait le choix du bétonnage puisque les immeubles sont prévus pour faire 8 niveaux (R+7) et aller jusqu'à une hauteur maximal de 34 mètres, soit plus haut encore que le conservatoire régional !

Il n'est pas certain que nous ayons tous pris conscience que le front de mer risque d'être totalement défiguré par des barres d'immeubles de 7 étages. Sous couvert de modernité, c'est un bon en arrière que propose la mairie, avec l'édification de tours et les désagréments que cela entraîne, comme celles construites dans les années 60 et 70 que toutes les communes s'efforcent maintenant de détruire...

Il est avéré que, compte tenu des spécificités géographiques et climatiques de l’île de la Réunion, il est d’usage quotidien pour les habitations situées dans les bas, d’ouvrir les fenêtres à la nuit tombée pour bénéficier de la fraicheur venue de la montagne.
 
En effet, la circulation de l’air est telle sur l’île, qu’à la tombée du jour un air frais descend de la montagne rafraîchir les bas. Historiquement et traditionnellement toutes les constructions créoles prenaient en compte cette donnée climatique. C’est la raison pour laquelle les barres d’immeuble ont été proscrites tant dans leur largeur que dans leur hauteur.

Construire des immeubles d'une telle hauteur est un non-sens écologique en centre-ville, car elle condamne les cases à terre à la suffocation. Quand on interroge les gramoun, tous déclarent qu'il y a moins d'air en centre ville qu'avant.

Il est clair que le parti pris d’une densification verticale n’est pas sans conséquence sur les plans :

- Esthétiques et visuels : avec les coupes que vont entrainer des immeubles de grand hauteur sur le paysage environnant
- Du respect historique de la plus ancienne ville de l’ile de la Réunion : avec un rejet de l’urbanisme créole traditionnel existant consistant en une ville basse offerte aux alizés entre mer et montagne
- Du respect patrimonial avec un environnement en décalage avec les immeubles remarquables et monuments historiques du Centre-Ville
- Environnemental avec les consommations d’énergie liées aux climatisations

La commune va donc être obligée de modifier encore une fois son PLU et de passer par une nouvelle enquête publique. Dans ce cadre il faudra nous mobiliser pour préserver notre patrimoine à tous, pour que la promenade en front de mer reste une promenade de bord de mer et non une promenade à Saint-Paul-sur-Béton...! Il est plus agréable de pique-niquer sous les filaos plutôt qu'à l'entrée d'une tour en ciment. Qui aurait l'idée d'aller pique-niquer au pied d'une pile du viaduc ?!

La mairie n'a toujours pas pris conscience de la richesse de son patrimoine historique et remarquable puisqu'elle se refuse à en faire l'inventaire comme elle se refuse à la concertation, avec le succès que cela lui apporte.... Elle le considère comme un frein à son développement urbain alors que mis en valeur il serait au contraire moteur du développement touristique et économique de la ville, et créateur d'emplois.

Si la mairie doit tenir compte de la démographie et s'urbaniser, elle est aussi la gardienne du patrimoine. L'urbanisation doit être harmonieuse et maîtrisée.

La protection du patrimoine dans le centre-ville de Saint-Paul est en marche, affaire à suivre ! 


Et toujours les visites guidées


Toute l’année, sur rendez-vous, du mardi au samedi, visites à 9h, 10h, 11h et 14h. 
Pour les mois de juillet et septembre, sans rendez-vous, du mardi au samedi, visites à 9h, 10h, 11h, 14h, 15h et 16h.

Les visites sont exclusivement guidées, d'une durée d'une heure environ. 

Nous sommes ouverts pendant la nuit des musées et pour les Journées Européennes du Patrimoine.

Fermé les dimanches, lundis, jours fériés et tout le mois août.

Les visites sont payantes au tarif de 6 euros par adulte et de 3 euros par enfant.

Pour tout renseignement et notamment prendre un rendez-vous ou organiser des visites de groupes, contactez le régisseur au 0262 59 20 18 ou  sur contact@villariviere.com.

Crédit photo : Gironcelle, Villa Rivière

N'hésitez pas à pousser les portes de la culture ! 
Pour s'inscrire à notre newsletter : http://www.villariviere.com/villa_riviere_inscriptions.html
 
Vous pourrez retrouver l’activité de la Villa Rivière sur le site, sur la page Facebook, sur Twitter ou encore sur Instagram !
 
Facebook
Facebook
Website
Website
Email
Email
Twitter
Twitter
A bientôt pour de nouvelles informations, et merci pour votre fidélité !






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Villa RIVIERE · 34, rue du Commerce · St Paul 97460 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp