Copy
Dominique A > Jay Z

La chanson française
avec un grand A

C'est la tête basse que nous écrivons ce mail. Un peu honteux. La raison : on se demande encore comment on a pu passer à côté d'un chanteur aussi doué que Dominique A.
Dominique A est pourtant un symbole de la fameuse "nouvelle scène française" apparue au début des années 90. Mais jusqu'à présent, on ne le connaissait que par apparitions fugaces : une collaboration avec le rappeur Arm, quelques chroniques écrites pour TGV Magazine, et puis "Rendez-nous la lumière", grande chanson de 2012 à laquelle il faudra repenser si la COP 21 est un échec. Mais jamais, vraiment, on n'avait pris le temps. Jusqu'à Éléor

Éléor est sorti en mars, et c'est un disque magnifique. On aimerait demander à Dominique A comment il fait pour capturer les vérités universelles de la vie avec des mots aussi simples et des images aussi justes. Mais au fond, mieux vaut ne rien savoir, et se contenter de suivre l'envol majestueux des violons qui accompagnent le refrain de "Cap Farvel", le sublime titre d'ouverture.

Plus loin, il y a "Au revoir mon amour". Le titre semble indiquer un sujet déjà entendu, mais non. Dominique A prend une autre direction, raconte une autre histoire, et saisit un autre instant de grâce. Donc oui, on se sent tout penaud de pas avoir exploré sa discographie plus tôt, mais l'ignorance a parfois ses vertus : il nous reste maintenant dix autres albums de Dominique A à découvrir.
 
Voir le clip de "Au revoir mon amour"
Des idées, des commentaires, des suggestions ? Contactez-nous sur Twitter (@Curaterz) ou par mail (redaction@curaterz.fr)

Pour vous abonner à cette newsletter : http://www.curaterz.fr

Nos engagements : vos adresses ne seront jamais communiquées à de tierces personnes ou sociétés. Le contenu de ce message n'est pas sponsorisé.