Copy
Mais ravissante quand même.

The Leftovers, l'heure du retour

Un jour d'octobre, 2% de la population mondiale a disparu, sans bruit et sans raison. Voici le point de départ de The Leftovers, série âpre et ambitieuse dont la saison 2 commencera dimanche prochain sur HBO.

The Leftovers se déroule dans une ville banale de l'État de New York, trois ans après cet inexplicable 14 octobre. On y suit un flic, un révérend, une femme seule...Chacun essaie de vivre, tant bien que mal, mais la ville est sous tension. Une faction d'habitants reclus dans le silence, des empêcheurs de tourner la page nommés les Guilty Remnants, se transforme doucement en groupuscule terroriste.

The Leftovers, c'est un peu la série qui ne veut pas qu'on l'aime. Elle est glaciale, solennelle, sans humour. Ce trait de caractère peut rebuter : certains spectateurs ne sont d'ailleurs jamais revenus après cette scène d'une violence insoutenable qui ouvre l'un des épisodes. Voilà une série qui parle de deuil, de la vie qui ne continue plus, et de l'impossibilité à composer avec un traumatisme qui n'a pas de sens. N'y cherchez pas la petite blague qui détend l'atmosphère, elle n'arrive jamais.

Inspiré du livre de Tom Perrotta, The Leftovers est aussi la série de l'après-Lost pour le scénariste Damon Lindelof, héros ou traître de la pop culture selon que vous ayez aimé ou détesté votre dernière saison sur l'Île. Impossible donc de ne pas guetter les points de rencontre entre les deux séries, formellement très distinctes mais hantées par les mêmes névroses (les impasses existentielles, l'ombre du père, les couvertures de magazines intrigantes).

On ressort de la première saison un peu secoué, sans trop savoir quoi faire du propos de la série, mais avec l'envie de poursuivre l'expérience. Il faut dire qu'à la fin de sa première saison, The Leftovers devient la série qu'elle aurait dû être, au cours d'une scène d'une puissance et d'une beauté stupéfiantes. Bien évidemment, on ne vous dira rien de plus.

Voir la première scène de The Leftovers
Des idées, des commentaires, des suggestions ? Contactez-nous sur Twitter (@Curaterz) ou par mail (redaction@curaterz.fr)

Pour vous abonner à cette newsletter : http://www.curaterz.fr

Nos engagements : vos adresses ne seront jamais communiquées à de tierces personnes ou sociétés. Le contenu de ce message n'est pas sponsorisé.