Copy
Bulletin d'information du CIPINA / Novembre 2015
View this email in your browser
Avec son bulletin d'information, le CIPINA s'adresse à tous ses amis, sympathisants et partenaires, soucieux de transmettre un message positif sur l'Afrique. Notre objectif est de diffuser une information régulière et pertinente, de renforcer les liens entre les différents acteurs de notre réseau et de vous permettre d’avoir une meilleure vision du développement de l'Affrique
Semaine de la Paix à Genève
La 2ème édition du Geneva Peace Week aura lieu du 16 au 20 novembre 2015 sous le haut patronage du bureau des Nations-unies à Genève et de la plate-forme Geneva Peacebuilding. En synchronisant pendant une semaine différentes réunions sur des sujets liés à la promotion de la paix, Geneva Peace Week visera à créer des synergies entre les ONGs qui seront présentes à Genève. Le CIPINA est invité à prendre part à cette importante semaine.Pour plus d’informations sur cet événement: http://www.gpplatform.ch/geneva-peace-week-16-20-november-2015Renseignements : info@gpplatform.ch
 


Célébration de la Journée internationale des ONGs
Une série d’événements et d’activités seront organisés au fil des prochains mois afin de célébrer cette année particulière autour du thème « Une ONU forte pour un monde meilleur ». Parmi ceux-ci, la journée "portes ouvertes", marquée le 24 octobre dernier à Genève par les célébrations du 70ème anniversaire de l’ONU. Entre 10 000 et 20 000 personnes étaient attendues pour cette journée qui a proposé de multiples activités alliant concerts, conférences, films et expositions. Cette journée a également permis aux Nations Unies d’expliquer au grand public ses missions mais aussi de lui présenter les grands chantiers engagés par l’ONU. Dans la foulée de ces célébrations, les organisations Village Suisse ONG,www.villagesuisseong.org et le CIPINA (Centre d’Information et de Promotion de l’Image d’une Nouvelle Afrique, www.cipina.org ) organisent le 8 décembre prochain à Genève la Journée internationale des ONG, une grande première. Cet événement, organisé avec le soutien logistique de l’Office des Nations Unies à Genève et de Missions diplomatiques accréditées aura lieu à Genève le 8 Décembre 2015 de 10h00-22h00 au Palais des Nations Unies à Genève. Au programme, un débat sur le thème du rôle de la société civile dans la réalisation des OMD  et l’après 2015 ; et un autre sur l’apport de la société civile dans la résolution de la crise migratoire à l’échelle internationale et européenne en particulier. Des intervenants de qualité prendront part à cette Journée qui sera marquée par la présence de plusieurs personnalités et organisations onusiennes, d’autorités politiques suisses et du corps diplomatique accrédité en Suisse. Des expositions ainsi que des animations musicales sont également prévues. La participation à cette Journée est gratuite mais l’inscription est obligatoire par email à ong@wolrdcom.ch ou à contact@cipina.org
Des renseignements peuvent également être obtenus en appelant au +41 79 680 96 24 ou au +41 78 824 54 94

 

Genève : Examen périodique universel, 85 états apportent leur soutien à la Mauritanie

La Mauritanie a obtenu le 3 novembre dernier le soutien de 85 Etats, dont le Mali, le Maroc, le Niger, le Nigéria, le Mexique, l’Ile Maurice, entre autres, sur un total de 90 pays ayant participé à l'examen périodique universel (EPU) sur les droits de l'homme au conseil des droits de l'homme relevant des Nations Unies à Genève. Le Chef de la délégation mauritanienne à Genève, le ministre de la justice, M. Brahim Ould Daddah, a indiqué devant le conseil des Nations Unions des droits de l'homme que la Mauritanie a été résolument attachée à la promotion des droits de l'homme, conformément aux valeurs de tolérance, d'ouverture et de dialogue sur lesquelles qui constituent le socle de la culture mauritanienne. Il a souligné, également, que le gouvernement mauritanien a mis en place un plan d'action avec des objectifs clairs visant à ancrer les fondements politiques solides garantissant le renforcement de l'unité nationale et l'enracinement de la démocratie. Le ministre a loué les efforts déployés par les organisations de la société civile nationale et le soutien apporté par le bureau du commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme en Mauritanie, pour atteindre ces objectifs. La France, à travers son représentant permanent adjoint à Genève, a salué les progrès faits par la Mauritanie. Lire son intervention ici :
http://www.franceonugeneve.org/Droits-de-l-Homme-EPU-Situation-de-la-Mauritanie. Pour rappel, l’Examen Périodique Universel (EPU) est un processus unique en son genre. Il consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’homme. Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’homme. Il fournit à chaque Etat l’opportunité de présenter les mesures qu’il a prises pour améliorer la situation des droits de l’homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière. Mécanisme central du Conseil des droits de l’homme, l’EPU est conçu pour assurer une égalité de traitement à chaque pays.
 

Rwanda : Kigali est la ville la plus propre d’Afrique

L’ONU a déclaré la capitale du Rwanda « meilleure capitale africaine ». Modèle de développement, avec ses routes bitumées et ses quartiers salubres, elle fait rêver d’une « autre Afrique ». C’est l’effort et le patriotisme de toute une population qui est récompensée. Tous les derniers samedis du mois, les citoyens de plus de 16 ans sont censés participer aux travaux communautaires, de huit heures à midi. Sous peine d’amende de 5000 francs rwandais (8 dollars), en cas d’absence non justifiée. Les travaux sont organisés par le plus petit degré de l’administration, le village. Le terme désigne un ensemble de dix maisons, aussi bien dans les campagnes que dans les villes. Les uns débroussaillent, les autres nettoient des canalisations ou creusent des trous pour recueillir l’eau de pluie. Après les travaux, une réunion se tient entre les résidents du même quartier, pour parler des problèmes – et surtout, des solutions. (Afrique 360)
 

Le Congo lève l’interdiction du film sur Denis Mukwege

M. Denis Mukwege

Kinshasa a finalement levé lundi 19 octobre l'interdiction du film "L'Homme qui répare les femmes", consacré au chirurgien congolais Denis Mukwege, affirme un communiqué du ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende. Le célèbre médecin est internationalement reconnu pour son aide aux femmes violées dans l'est de la RDC. Selon Kinshasa, le film, récompensé par plusieurs prix internationaux, témoignait d’une « volonté manifeste de nuire » à l’armée congolaise et de « salir » son image. Lambert Mende, par ailleurs porte-parole du gouvernement congolais, avait alors accusé le cinéaste belge Thierry Michel, auteur de plusieurs films sur le Congo, de faire mentir dans son commentaire les témoignages de personnes apparaissant à l’écran. Mais le gouvernement en a finalement décidé autrement. Lundi 20 octobre il a relevé "l'utilité" du film (« par-delà » la traduction litigieuse d’un de ses passages) pour accompagner « les efforts de la République démocratique du Congo et de la communauté internationale » pour lutter contre le fléau des violences sexuelles Sous-titré La Colère d’Hippocrate, le film montre le combat du Dr. Mukwege dans son hôpital de Panzi, à Bukavu, capitale du Sud Kivu. Dans cette institution qu’il a créée en 1999, Denis Mukwege aide à se reconstruire physiquement et psychologiquement les femmes victimes de viols. (Jeune afrique.com)

 

Ahmed Hussen est devenu le premier député canadien d'origine somalienne

M. Ahmed Hussein

Avocat et militant social, Ahmed Hussein du Parti libéral, est devenu la semaine dernière le premier Canadien d'origine somalienne a être élu au parlement national du Canada. Né et élevé en Somalie, Hussein a immigré au Canada en 1993. Il a une longue carrière comme activiste social. Actuellement, il sert en tant que président d’une association somalienne basée au Canada et qui oeuvre à renforcer l'intégration civique notamment des somaliens au Canada. Ahmed Hussein est du même parti que  Justin Trudeau qui est devenu premier ministre du Canada. Le Canada a l'un des taux les plus élevés d'immigration par habitant dans le monde et accueille l'une des plus grandes communautés de Somaliens à l'extérieur de la Somalie. Cependant, une étude réalisée sur les élections de 2011 au Canada a démontré que le multiculturalisme n'a pas toujours été pleinement pris en compte en termes de diversité raciale. Seuls 28 membres, soit 9,1% des membres du parlement ont été identifiés en 2011 comme étant originaires de minorités ethniques.

 

Dakar abrite la réunion préparatoire de la 10ème Conférence Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce
L ’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF),  en partenariat avec le Ministère du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits locaux et des PME de la République du Sénégal, l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et le Centre Africain pour le Commerce, l’Intégration et le Développement (ENDA CACID), a organisé, à Dakar (Sénégal), du 03 au 05 novembre 2015, une concertation régionale des pays francophones d’Afrique préparatoire à la 10 ème Conférence Ministérielle de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) prévue à Nairobi (Kenya) du 15 au 18 décembre 2015. Voici les conclusions et les recommandations
http://www.actusen.com/concertation-regionale-des-pays-francophones-dafrique-preparatoire-a-la-10eme-conference-ministerielle-de-lomc-lintegralite-des-conclusions-recommandations/+
 

Assemblée nationale du Sénégal, parité parfaite

Le Président Moustapha Niasse

Le Bureau de l’Assemblée nationale du Sénégal a abrité le mardi 13 octobre dernier la séance d’ouverture de la Session ordinaire unique 2015-2016. L’objet de la session concernait le renouvellement du Bureau de l’assemblée nationale. L’événement était d’autant plus important qu’il entre dans la phase de début de la mise en application de la loi N 16 / 2015, adoptée le 30 juin 2015 et portant modification du Règlement intérieur de l’assemblée nationale. En effet, cette disposition comporte notamment les 2 articles suivants : « Le président de l’assemblée nationale est élu pour la durée de la législature et les autres membres du Bureau sont élus pour une durée d’un an. ». Outre cette modification qui consacre le passage du mandat du Président de l’assemblée nationale d’un à cinq ans, il est important de mettre en exergue l’introduction de la parité intégrale dans la composition du Bureau. Cette disposition propulse ainsi cette institution parlementaire au rang de celui des grandes démocraties mondiales.

 

Burkina Faso : le CNT limite à deux le nombre des mandats présidentiels et supprime le Sénat
À une écrasante majorité, les députés du Conseil national de transition (CNT) ont révisé, jeudi 5 novembre, la Constitution burkinabé. Parmi les grands changements : le verrouillage de l’article 37, qui limite à deux le nombre de mandats présidentiels. Jeune Afrique révèle qu’à quelques semaines de l’élection présidentielle burkinabé, l’article 37 prévoit désormais clairement que le futur Président de la République ne sera rééligible qu’ « une seule fois ». L’article remanié précise encore qu’ « en aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats de Président du Faso consécutivement ou par intermittence ». Et pour éviter toute velléité de prolongation, en cas de trouble institutionnel, l’article 37 est également placé sous le giron de l’article 165, qui dispose qu’ « aucune  procédure de révision ne peut être engagée ni poursuivie en cas de vacance du pouvoir, pendant la durée de l’État de siège ou de l’État d’urgence et lorsqu’il est porté atteinte à l’intégrité du territoire national ». Le CNT a également décidé de la fin du Sénat. Une institution fustigée par une partie de l’opposition burkinabè, notamment en raison de son coût. Les députés ont par ailleurs décidé de prolonger la durée de transition. Dans le texte, elle aurait dû prendre fin au bout de 12 mois, soit le 21 novembre prochain, quelques jours avant la présidentielle du 29 novembre. Selon le nouvel article 20 de la charte de transition, elle « prend fin à l’investiture du président du Faso. L’investiture du président du Faso intervient dans les 15 jours suivant la proclamation des résultats définitifs de l’élection présidentielle». (Actusen.com)
 

Abidjan, nouvel eldorado de la beauté en Afrique de l’Ouest

On pourrait se croire à Paris, Londres ou New York. Au Black Beauty Fair d’Abidjan, premier salon dédié à la beauté en Afrique de l’Ouest, il règne ce matin une excitation particulière. Une centaine de femmes se sont donné rendez-vous pour se faire coiffer, maquiller, parler de l’estime de soi, de la mode des cheveux crépus et rencontrer les stars féminines du Web ivoirien, qui animent plusieurs conférences. Abidjan, carrefour économique de l’Afrique de l’Ouest francophone avec ses 5 millions d’habitants et sa classe moyenne grandissante, est aujourd’hui incontournable dans la mode africaine. On estime que le marché de la cosmétique pourrait atteindre 10 milliards d’euros d’ici 2017 sur l’ensemble du continent. La Côte d’Ivoire, avec sa classe moyenne, ses multinationales étrangères et ses nombreux points de distribution – du centre commercial à la boutique de luxe – espère bien profiter de cette manne. Une chose est sûre : la ville possède une longueur d’avance sur les autres pays francophones. (Le Monde Afrique)
 

Bisi Silva : « la Biennale de Bamako va montrer que la vie continue »

Mme Bisi Silva

Organisées du 31 octobre au 31 décembre par le ministère de la Culture du Mali et l’Institut français, les Rencontres de Bamako fêtent leur dixième anniversaire. Une cuvée hautement symbolique après l’annulation de l’édition 2013 dans la foulée de la guerre du Mali, déclenchée un an auparavant. Bien que l’insécurité sur place ait conduit plusieurs rédactions françaises à annuler leur voyage, Bisi Silva, directrice artistique de cette cuvée et d’origine nigériane, se dit sereine. Commissaire d’exposition indépendante, Bisi Silva a fondé et dirige le Centre for Contemporary Art, à Lagos, Nigeria, où elle réalise plusieurs expositions valorisant la scène artistique locale et internationale. Elle fut la co-commissaire d’exposition de la 2e Biennale d’art contemporain de Thessalonique, en 2009, et de la Biennale de Dakar en 2006. Selon elle, « Au Mali on considère vraiment la culture comme un outil de développement » (Le Monde Afrique)

 

Les ambitions agricoles de l'Afrique en débat à Dakar les 21, 22 et 23 octobre derniers
Exploiter le potentiel agricole de l'Afrique peut changer la donne pour l'économie du continent, a déclaré hier  le président de la BAD, Akinwumi Adesina, au premier jour de la conférence de Dakar "Nourrir l'Afrique". La conférence a réuni ministres des Finances et de l'Agriculture, gouverneurs de banques centrales, professionnels de l'agro-industrie, agriculteurs, scientifiques et membres de la société civile. "Un plan audacieux pour transformer l'agriculture relancera la production alimentaire locale, allégera la facture des importations de denrées alimentaires, préservera les réserves de change, augmentera l'épargne nationale et garantira une stabilité macroéconomique et budgétaire solide", a-t-il dit. Pour parvenir à se nourrir mais aussi pour économiser $ 35 milliards dépensés actuellement par an en importations alimentaires, l'Afrique doit voir grand et agir à grande échelle, estime la banque de développement. L'agriculture doit aussi être considérée comme une industrie à part entière, à la hauteur de son poids actuel puisqu'elle emploie tout de même les deux tiers de la population et génère près d'un quart du PIB. Le potentiel du secteur agricole à créer des emplois et à réduire la pauvreté est quatre fois plus important que celui de n'importe quel autre secteur, souligne la Banque qui y voit également un moyen de freiner l'immigration. L'Afrique recélant 65% des terres arables restantes de la planète, l'agriculture et l'agro-industrie sur le continent devraient représenter un marché de $ 1 000 milliards d'ici à 2030, d'après les projections, et contribuer à nourrir les quelque 9 milliards d'êtres humains sur la planète d'ici 2050, souligne la BAD (banque africaine de développement).
 


Les robinets du financement s’ouvrent pour les start-up africaines
En Afrique de l’Ouest, les incubateurs technologiques entrent dans la danse avec par exemple le lancement depuis le Ghana d’un nouveau fonds de capital-risque ambitieux. Un fonds piloté depuis Accra par la Meltwater Entrepreneurial School of Technology (ou MEST), l’incubateur technologique fondé en 2008 par Jorn Lyseggen. Avec cette initiative, MEST veut ouvrir le robinet du financement de l’innovation en Afrique en injectant, par le biais de ce nouveau véhicule d’investissement, les précieuses liquidités qui manquent cruellement dans le capital des start-up africaines.« Nous lancerons le fonds dans les six premiers mois de 2016, explique Neal Hansch, le directeur exécutif de l’incubateur MEST, à Accra. Autre exemple, celui du Sénégal, où c’est un professionnel de l’accompagnement qui a créé le premier fonds d’amorçage pour les start-up sénégalaises, Teranga Capital, afin d’apporter une réponse à l’absence de mécanisme de financement en amorçage. Ancien directeur du CTIC Dakar, l’incubateur technologique de la capitale sénégalaise, Omar Cissé est parvenu avec son associé à lever l’équivalent de 3 milliards de francs CFA pour financer localement les jeunes pousses innovantes à partir de 2015. (Le Monde Afrique)
 

Paris a accueilli le deuxième Forum Économique de la Francophonie

Le Directeur du CIPINA en audience avec son Excellence 
M. Hery Rajaonarimampianina, Président de Madagascar

Cet événement a été organisé par Richard Attias et Associés et le journal français "Le Point", sous l’égide du Ministère français des affaires étrangères et du développement international et l’organisation internationale de la Francophonie, représentés respectivement par M. Laurent Fabius (Ministre français des affaires étrangères) et Mme Michaëlle Jean (Secrétaire générale de l'OIF), en présence des présidents Macky Sall du Sénégal, Ali Bongo du Gabon et Hery Rajaonarimampianina, de Madagascar . Ce sommet avait pour but d’associer étroitement le secteur privé et la société civile à la mise en œuvre de la stratégie économique pour la Francophonie adoptée à Dakar. De nombreux chefs d’Etat et de gouvernement, ministres, chefs d’entreprises, représentants d’organisations internationales et de la société civile ont participé aux débats portant sur l’émergence d’un véritable marché économique francophone, l’agriculture francophone, la diversité culturelle ou la COP 21. Ce forum a permis de faire progresser le débat sur la mise en place d’une francophonie des solutions économiques afin de valoriser durablement les ressources et le potentiel de cet espace. A noter l’intervention remarquée du président Macky Sall qui a insisté sur la mobilité des acteurs francophones dans l’espace. Il a rappelé que le Sénégal a supprimé les visas d’entrée au Sénégal pour les ressortissants français, ce à quoi M. Laurent Fabius a répondu qu’il allait donner des instructions aux représentations diplomatiques françaises à l’étranger de faciliter les procédures d’obtention de visas d’entrée en France. Cette déclaration a été bien accueillie par les gouvernements et la société civile africaine notamment. Car l’une des causes des drames de l’immigration africaine est précisément les conditions extrêmement restrictives d’obtention du visa Schengen. En marge du forum, le CIPINA a été reçu en audience par son Excellence M. Hery Rajaonarimampianina, président de la république de Madagascar, pays hôte du prochain sommet de la Francophonie. Plus de photos, à voir sur notre page FB : https://www.facebook.com/associationcipina
 

Festival Visa for Music (Rabat, du 11 au 14 novembre)

Visa For Music (VFM), 1er salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, est une manifestation inédite. Le projet naît d’un paradoxe : d’un côté, le manque – voire l’absence – de visibilité des artistes d’Afrique et du Moyen-Orient à l’international, de l’autre la présence d’un dynamisme artistique et d’une création musicale pourtant extrêmement riche. Dès lors, la volonté de Visa For Music est de mettre en valeur les artistes d’Afrique et du Moyen-Orient, principalement dans les musiques du monde et musiques actuelles. Visa For Music est un rendez-vous incontournable pour les professionnels de la musique au sens large, quels qu’ils soient et d’où qu’ils viennent, et se veut être une plateforme d’échange pour la défense et la promotion de la filière musicale des pays d’Afrique et du Moyen-Orient. Le CIPINA est accrédité pour cet événement. Très attendue, la sélection VFM 2015 verra l’Afrique noire, le Maghreb et le Moyen-orient très bien représentés, sans oublier un clin d’œil aux fusions entre artistes africains et internationaux. Conférence de presse prévue le mercredi 11 novembre 2015 à 15h à la grande Salle du ministère de la culture à Rabat en présence de MM. Mohamed Amine Sbihi, ministre de la culture, Younes Boumehdi, Président de la Fondation HIBA et Brahim El Mazned, Directeur de VFM.
Infos et programme complet sur :
www.visaformusic.com
 

26 ème édition du Montreux Comedy festival : un plateau de plus en plus riche et varié

Couvrant le large champ de l’humour, le Montreux Comedy Festival propose de nombreux événements: Galas internationaux en présence d’artistes de renom à l’Auditorium Stravinski, spectacles entiers ou plateaux inédits d’humoristes au Comedy Club, spectacles intimistes en plusieurs langues au Stand Up ! En plus de l’aspect artistique, le Montreux Comedy Festival propose une section réservée aux professionnels, avec des conférences, des espaces de rencontre, des soirées et des dîners. A découvrir le vendredi 4 décembre 2015, le jokenation international gala, spectacle en anglais présenté par le grand Kagiso Lediga, acteur très connu en Afrique du sud, producteur, écrivain, présentateur TV et surtout grand champion du stand-up. La soirée sera également marquée par la prestation de Loyiso Gola, autre star sud-africaine du stand up. Le lendemain 5 décembre, l’Afrique francophone sera à l’honneur avec le nigérien Mamane, de son vrai nom Mohamed Moustapha, le président fondateur de la République Très Très démocratique du Gondwana. Le CIPINA est partenaire du Montreux Comedy Festival et recommande vivement ces soirées qui seront sans doute grandioses.
Pour infos et billets:
 http://www.montreuxcomedyfestival.com/

Prochain sommet de la Francophonie à Madagascar

Le XVIe Sommet de la Francophonie se tiendra à Antananarivo les 19 et 20 novembre 2016 autour du thème : « croissance partagée et développement responsable : les conditions de la stabilité du monde et de l’espace francophone ». Pour illustrer cette thématique, le Comité d’organisation a choisi pour logo du Sommet, un symbole représentant l’arbre du voyageur, « Ravinala » en langue malgache, qui contient dans ses feuilles de l’eau pour se désaltérer. Le Sommet sera précédé par le CPF (Conseil permanent de la Francophonie) le 15 novembre et la CMF (Conférence ministérielle de la Francophonie)  les 17 et 18 novembre 2016. http://www.francophonie.org/
 

MAROC : 9èmes Rencontres Internationales de la Photographie de Fès
14 novembre - 15 décembre 2015

Les Rencontres Internationales de la Photo de Fès qui ont pour titre, en 2015, « Mutations, l’image et ses possibles » rendent compte des différentes formes et propositions photographiques émanant de pays africains. Tous les auteurs ont comme point commun de chercher à décloisonner l’image et de s’intéresser autant au processus de création qu’au résultat exposé. De l’affichage public, à la projection, des expositions jusqu’aux livres, on remarque que les photographes détournent les codes esthétiques et se les approprient. Ainsi, il est moins question de présenter de belles images, que de mettre en lumière les nouveaux possibles du support numérique. Ces photographes font partie d’une culture mondiale qui questionne de nouvelles temporalités/réalités en élargissant toujours plus la pratique des images à travers leurs œuvres. Le Festival invite les spectateurs/acteurs à poser un regard nouveau sur l’image à travers des sujets toujours réinventés de génération en génération : portraits, archives, paysages… À travers la démarche personnelle de chaque artiste, on interroge les enjeux et usages de la photographie contemporaine, la question de la représentation, notre rapport à l’image devenue perméable à notre identité et à un monde en perpétuelle mutation. Dans un monde où les images circulent en permanence, comment susciter de l’émotion ? Comment parler d’un continent ? Voir 
http://if-maroc.org/fes/
 

Tourisme au MAROC - Rabat, l’unique, la discrète
Rabat, ville historique, ville impériale et capitale branchée qui marie à merveille tradition et modernité. Ce qui lui a valu d’être inscrite, en 2012, sur la liste du Patrimoine de l’UNESCO. Une cité aux couleurs vives et aux parfums envoûtants. Une gastronomie raffinée. Une ambiance décontractée. La mer en sus. A lire : http://www.ledevoir.com/art-de-vivre/voyage/438676/tourisme-maroc-rabat-l-unique-la-discrete

Le Maroc construit la plus grande centrale solaire du monde

La ville marocaine d’Ouarzazate va accueillir la plus grande centrale solaire du monde. Ce méga complexe, grand comme la capitale Rabat (117km2), devrait être achevé en 2020 et fournir près de la moitié de l’électricité du Maroc. La ville d’Ouarzazate aux portes du désert, connue pour accueillir de grandes productions cinématographiques, est au centre d’un autre type de blockbuster : la construction de quatre gigantesques centrales solaires qui devraient fournir près de la moitié de l’électricité du Maroc à partir de 2020. Lorsque le projet sera abouti, ce complexe hydroélectrique et éolien deviendra la plus grande source d’énergie solaire concentrée dans le monde, selon The Guardian. Le projet en est à sa première phase et comprend la mise en place de 500.000 miroirs paraboliques disposés sur 800 lignes. Ces panneaux en verre de 12 mètres de haut suivent le déplacement du soleil afin de capter et de concentrer les rayonnements tout au long du cycle solaire quotidien (leur température s’élève à 393°C). Si cette technologie est moins répandue et plus couteuse que les panneaux photovoltaïques classiques, elle aurait l’avantage de continuer à produire de l’énergie même après le coucher du soleil. L’achèvement de cette 1re phase le mois prochain pourra offrir aux Marocains une capacité de production de 160 Mégawatts. A la fin de la construction des quatre usines, la méga-centrale pourra produire 580 MW par an, capable d’alimenter un million de foyers. Le Maroc qui se sent déjà à l’avant-garde de l’énergie solaire, se concentre sur l’utilisation de cette énergie renouvelable pour être autosuffisant en ressources. A écouter des experts, cela pourrait inclure, un jour, le dessalement de l’eau, dans un pays qui est de plus en plus touché par la sécheresse. (Burkina 24)
 

Un lycéen tunisien développe un logiciel remplaçant le turbo Pascal

M. Alaa Ben Fatma

Toujours lycéen et âgé de 17 ans seulement, le tunisien Alaa Ben Fatma a développé un logiciel de programmation plus simple et meilleur que la référence en la matière. Son IDE appelé « Charm Pascal IDE » figure d’ores et déjà sur la liste « Pascal » de Wikipédia.
L’élève qui passera son bac C, l’année prochaine, travaille sur ce logiciel depuis une année. Le logiciel made in Tunisie, se veut une alternative au logiciel de programmation,  l’IDE (Environnement de Développement Intégré) appelé Turbo Pascal. Ce dernier bien qu’étant la référence dans ce domaine, est jugé très compliqué à utiliser, surtout pour les lycéens. Son souhait est de voir son bijoux remplace le turbo pascal, dans les salles de classe. Cité par Kapitalis, le jeune homme déclare, «Si cet IDE permet une utilisation plus facile, pourquoi ne pas le généraliser pour les élèves ? Il poursuit « d‘ailleurs un inspecteur de l’Éducation m’a promis d’en faire la proposition au ministère». Le jeune Alaa, a tapé dans l’oeil des américains. Une grosse boite lui propose de l’aider à améliorer son logiciel et l’adapter sur les mobiles (Android, WinPhone ou encore iOS). Grace à cette invention, le prodige tunisien figure en bonne place parmi les monstres de l’informatique. Sur l’encyclopédie Wikipédia, il est tout simplement classé premier sur la liste des « compilateurs Pascal ». Il devance du coup les ingénieurs du géant Microsoft et cie. (Afrique 360)

 

Ouverture à Pully (Lausanne) d’une permanence d’aide à l’intégration des migrants

l'Association Découvrir annonce l'ouverture d'une permanence dans le Canton de Vaud, grâce au soutien du Bureau cantonal pour l'intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI). Cette association, qui œuvre depuis 2007 à Genève et depuis 2013 à Neuchâtel, accompagne les migrants qualifiés dans les procédures pour la reconnaissance des diplômes, la constitution d'un dossier de candidature performant, l'orientation générale. La permanence est ouverte le mardi de 9 à 13h et le jeudi de 9 à 17h,auprès du cinéma City Club, av. de Lavavux 36, Pully.Il est possible de prendre rdv par e-mail à l’adresse: antonella.thomas@associationdecouvrir.ch ou par téléphone aux numéros suivants: 079 418 55 71 / 022 732 75 40 
 

Exposition interculturelle à Lausanne
Casona Latina organise avec le soutien de la Ville de Lausanne (FLI, Fonds d’intégration du BLI) une grande exposition, Les arts visuels au service du dialogue interculturel, avec des artistes de la région, de toutes les nationalités. Cette exposition (2e volet) aura lieu du samedi 5 décembre au samedi 20 décembre 2015. Les artistes désirant participer à cette exposition collective sont priés prendre contact à l’adresse suivante pour tout renseignement La première partie de cette exposition avait eu lieu du 12 au 26 septembre dernier avec la participation de l’éthiopienne Kidist Degaffe. renseignements : info@casonalatina.ch
 

Information sur les droits politiques étrangers par le FIMM

Le Forum pour l'intégration des Migrantes et des Migrants (FIMM Suisse), organisation faîtière des associations de migrants en Suisse organise une session parlementaire pour les migrant-e-s- habitant à Lausanne, qui se déroulera le samedi 21 novembre dans la salle du Conseil communal. L’objectif? Mieux faire connaitre les droits politiques aux personnes migrantes et les mobiliser pour participer à la vie politique et aux enjeux locaux. Les décisions prises par les pouvoirs politiques, nous concernent toutes et tous, même ceux et celles qui n’ont pas encore le droit de vote. Le projet «session parlementaire pour et avec les migrant-e-s» est une opportunité pour vous sensibiliser à l’importance de l’engagement civique, vous motiver à participer davantage à la vie associative et vous inscrire éventuellement dans les listes pour le Conseil communal, lors des élections. 
Renseignements: + 41 31 328 98 98 ou au + 41 76 615 67 15 et à
deo.negamiyimana@fimm.ch
 

Soirée de soutien au bénéfice d’une association du Togo

La Fondation Avenir Meilleur FAM au Togo organise une soirée de soutien pour fêter les 10 ans de son existence. Un repas gastronomique sera servi à cette occasion, avec le concours de grands cuisiniers réputés, Michel Krebs, le pâtissier Fabrice Dériaz, Dario Traiteur. La soirée sera animée par le Journaliste Jean-Philippe Rapp. Les invités du Togo témoigneront du travail accompli sur place : Bobo Agbéssimé, Président du Comité togolais de Fam-Togo et Aristide Komla Ayeko, jeune villageois suivi depuis 10 ans par Fam-Togo et aujourd’hui étudiant en médecine. Née en février 2005, la Fondation Fam-Togo a pour buts de permettre aux villageois isolés de recevoir des soins médicaux, favoriser la scolarisation des enfants et la formation des jeunes, promouvoir la réalisation de micro-projets pour améliorer la vie quotidienne, organiser des missions humanitaires médicales bénévoles. En 10 ans, 15’452 patients ont bénéficié d’une consultation médicale itinérante, 8’500 patients ont reçu une consultation médicale au dispensaire de la fondation et 144 bébés y sont nés, 522 personnes ont bénéficié d’une opération chirurgicale. Chaque année 300 élèves bénéficient de l’achat de leurs fournitures scolaires et 160 élèves bénéficient du paiement de leur scolarité. Samedi 14 novembre 2015, dès 18h30, Salle polyvalente de Yens. Réservation obligatoire : 
http://www.fam-togo.org/

Ateliers d’accueil pour favoriser l’intégration de migrants
Depuis quelques mois, ou quelques jours, vous êtes inscrits dans la capitale vaudoise. Le Bureau lausannois pour les immigrés-BLI se joint à la Ville pour vous réitérer ses vœux de cordiale bienvenue. Et souhaite vous convier à un atelier d’accueil et d’information dans la langue de votre choix (français, anglais, espagnol, italien, portugais, albanais, bosniaque/serbo-croate, arabe, somali, tigrinya ou tamoul). Tous ces ateliers se dérouleront en novembre 2015. Offres de la ville, administration et thématiques du quotidien seront abordées et expliquées. Inscription gratuite, mais obligatoire, par tél. 021 315 72 45 ou par mail (bli@lausanne.ch), en précisant la date de l’atelier que vous souhaitez suivre et le nombre de participants. Une attestation de participation sera délivrée aux participants.
Ateliers en 11 langues: Prochaines dates et horaires

•         Albanais: lundi 9 novembre 2015, 18h–21h
•         Bosniaque/Serbo-croate: mardi 10 novembre 2015, 18h–21h
•         Arabe: mercredi 11 novembre 2015, 18h–21h
•         Portugais: jeudi 12 novembre 2015, 18h–21h
•         Tamoul: lundi 16 novembre 2015, 18h–21h
•         Tigrinya: mercredi 18 novembre 2015, 18h–21h
•         Somali: jeudi 19 novembre 2015, 18h–21h
•         Italien: mardi 24 novembre 2015, 18h–21h

 

Semaine exceptionnelle consacrée à la Guinée à Lausanne

Du 2 au 6 décembre. Une semaine entière d'immersion dans la Culture de Guinée - Conakry avec la présence d'artistes parmi les plus talentueux de leur génération venus des quatre coins de l'Europe pour partager avec vous leur savoir et leur expérience: Au menu, workshops de danse et percussion, concert, échanges....Rendez-vous à ne pas manquer. Bistrot du Flon, rue de Genève 17 à Lausanne.
Infos :
routeafrica@gmail.com
 
 
Football, l’Afrique vainqueur de la finale 100% africaine de la coupe du monde des moins de 17 ans
La finale de la Coupe du monde de football des moins de 17 ans, organisée au Chili, mettra aux prises Le Mali et le Nigeria. Ces deux équipes ont, respectivement, dominé la Belgique et le Mexique. Les Aiglonnets et les Eaglets se sont disputé le titre, ce dimanche 8 novembre 2015. C’est dire qu’il s’agissait d’une finale 100% africaine. Et qu’à ce titre, le vainqueur est déjà identifié. Il s’agit du Continent noir qui vient d’administrer au monde entier la preuve qu’il regorge de talents capables d’élever très haut les drapeaux africains. Sur le terrain, le Nigéria a battu le Mali sur le score de 2 buts à 0.

Les capitaines des 2 équipes

 
 
Le BIC (Bulletin d'Information du CIPINA) est reçu par plus de 20 000 abonnés sur les 5 continents 


 
Copyright © 2015 association CIPINA, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp
Share
Forward
Facebook
Facebook
Website
Website