Copy
Communiqué de presse, le 8 septembre 2014
View this email in your browser


Après Nice Matin, un autre géant de la presse se tourne vers le financement participatif

 

À partir du 8 septembre, le journal satirique Zélium lance une campagne de souscription collective — sur la plateforme Ulule — afin de se donner les moyens de revenir en kiosque après presque deux ans d'absence. 

 
Zélium, c’est une centaine de bénévoles, tous des pros de la presse ou de l’édition — dessinateurs, journalistes ou chroniqueurs. C’est bientôt quatre ans de publications, de festivals et de belles rencontres. Malgré la crise de la presse et la prédominance du modèle numérique, Zélium fait le pari d’une publication satirique imprimée, indépendante et subversive, sans publicité ni actionnaire.

Son credo, c’est la rigolade séditieuse, la marrade subversive, c’est la plume explosive et le crayon en pétard. Dès son premier numéro, paru dans les kiosques des pays francophones en février 2011, il a su fédérer la crème des auteurs du paysage satirique en France, en Belgique et ailleurs, avec des contributeurs réguliers qui publient ou ont publié chez Hara-Kiri, Fluide Glacial, Le Monde, Libération, L’Écho des Savanes, Le Canard Enchaîné, Siné Mensuel, Bakchich, Psikopat, l’Humanité, Charlie Hebdo, Politis, Causette... et même dans le Journal du Jeudi, revue satirique du Burkina Faso !


Cependant, nous avons subi une légère avarie en décembre 2012 et avons dû nous retirer des kiosques. Depuis, nous préparons ce retour avec patience et persévérance. Quatre numéros sont sorti des rotatives depuis septembre 2013, en changeant de formule (format magazine en couleurs, thématique unique : finance, extrême droite, écologie... numéro en libre accès !) et en poursuivant nos projets d'édition (un deuxième recueil de dessins a été publié en juin dernier). En 2014, nous avons renforcé l'équipe avec l'arrivée de salariés permanents, grâce à des contrats "aidés" dont bénéficient d'anciens bénévoles (journalistes et dessinateurs). Leur principale mission a été de rénover entièrement le site internet du journal et de créer en quelques mois un réseau de distribution indépendant : plus de quatre-vingt points de vente, bars ou librairies, qui nous ont fait confiance. 

Cette campagne de souscription, que nous lançons lundi 8 septembre sur Ulule, devrait nous donner l'élan nécessaire pour financer les impressions des prochains numéros, revenir à une périodicité bimestrielle, rejoindre les messageries de la presse et nous acheter des clopes. 

Zélium a su conserver une ligne éditoriale spécifique dans la presse indépendante. Toujours ce savant mélange de quatre épices bien relevées : dessins incisifs, enquêtes de critique sociale, billets d’humeur et histoires courtes. Dans le petit monde de la presse dite “satirique”, cette spécificité est intacte : nous publions plus de BD en pleine page, de strips et de dessins que les autres titres de la presse satirique, mais aussi davantage d’enquêtes que dans les magazines de BD.


Souscrire pour cette campagne, c’est aussi agir concrètement pour que la presse indépendante continue d’exister, c’est défendre un journal libre et s’engager auprès d’un collectif d’artistes et de journalistes bénévoles qui se donnent depuis bientôt quatre ans avec passion, plaisir et conviction.

C'est ici — campagne ouverte jusqu'au 26 octobre : www.ulule.com/zelium



Vous souhaitez contacter la rédaction ?
> Jérôme Bonnet : 06 33 16 53 69 / ulule@zelium.info

Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Site
Site
YouTube
YouTube
Email
Email
Copyright © association Jack is on the road (loi 1901, à but non lucratif)

Adresse postale :
Les éditions JACK IS ON THE ROAD
Association loi 1901
BP 80020 Olonne sur Mer
85101 Les Sables d’Olonne

unsubscribe from this list    update subscription preferences