Copy
envoyer à ses amis
si ce message n'apparait pas correctement, cliquez ici
pour répondre à cet email veuillez utiliser cette adresse : info@neosante.eu
Néosanté hebdo
mercredi 13 avril 2016

Une journée pour guérir le diabète

portrait de Yves RasirOuille, on va encore me reprocher un titre excessivement racoleur. Et c’est vrai qu’il est trop accrocheur pour être parfaitement honnête :  je ne prétends nullement qu’il est possible de guérir le diabète en un jour !  En revanche, et c’est là que le titre perd son ambigüité, il n’est pas faux d’affirmer qu’un jour suffit pour apprendre à vaincre cette maladie, du moins dans sa variante de type 2.  C’est d’ailleurs scientifiquement démontré  par une étude qui vient de paraître dans la revue médicale Diabetes Care.  Pour cette recherche réalisée à l’Université de Newcastle (Angleterre), le Pr Taylor et ses collègues ont sélectionné 30 personnes souffrant de diabète de type 2 depuis au moins 6 mois.  Ces volontaires ont été soumis à un régime hypocalorique drastique durant huit semaines, puis ont suivi des consignes nutritionnelles pendant six mois.  Résultat : 12 d’entre eux ont réussi à renverser leurs paramètres glycémiques et à relancer une production  normale d’insuline par leur pancréas. Six mois après le début de l’expérience,  leur diabète n’était pas revenu et ces patients pouvaient être considérés comme guéris.

Révolution ? Pas tant que ça.  Le régime hypocalorique sévère est une forme anachronique de prise en charge. Elle a été abandonnée il y a plus de vingt ans parce que les médecins constataient trop souvent une reprise de poids et un retour du diabète. Pire : à cause de l’effet yo-yo, les malades reprenaient souvent des kilos de graisse et leurs indicateurs métaboliques étaient encore plus mauvais qu’auparavant.  Dans la nouvelle étude anglaise, seuls 40% des patients ayant maigri ont bénéficié du mécanisme positif,  tandis que les autres ont  perdu  à peine 15% de leur masse grasse tout en conservant un déséquilibre pancréatique.  Parmi les personnes guéries, toutes étaient diagnostiquées depuis moins de 10 ans,  tandis qu’aucun diabétique depuis plus d’une décennie n’a réussi à apprivoiser sa glycémie.  Bien que très encourageante, cette étude est donc  finalement assez décevante. La guérison par cette méthode exige une restriction alimentaire draconienne,  dépend exclusivement d’une perte pondérale fragile en raison  de sa faible ampleur,  et ne profite en fin de compte qu’à une minorité de malades.  Peut  faire mieux !


Et même beaucoup mieux.  Aux Etats-Unis,  le Dr Gabriel Cousens obtient des résultats supérieurs dans son « Tree of Life Center ».  Chez une majorité de diabétiques, la cure d’alimentation vive opère en 21 jours et le diabète ne refait plus surface moyennant la poursuite de cette façon de s’alimenter. La guérison pour tous ?  Ce n’est pas une utopie à condition de considérer le patient dans sa globalité et de mettre en œuvre une stratégie globale de retour à la santé.  Pas seulement  une réduction de la ration calorique – le corps humain n’est pas une chaudière, c’est une  conception diététique complètement dépassée -  mais aussi  des changements sur d’autres plans. À commencer par une réforme qualitative de son alimentation, le choix judicieux du régime le plus adapté à long terme, le recours au jeûne intermittent et l’indispensable exercice physique.  L’hygiène de vie, ça ne se mesure pas seulement sur la balance !    Et comme toute maladie  puise son origine dans un vécu psycho-émotionnel, il importe également d’aborder la dimension psychosomatique du fléau diabétique.  Cette approche   multidimensionnelle et holistique, c’est précisément ce que propose notre fidèle collaborateur et auteur, le naturopathe Jean-Brice Thivent.

Jean-Brice  dirige en France la formation Alsacienne de Naturopathie. Il est Praticien-Naturopathe, professeur d’éducation physique, conférencier-formateur et auteur du livre « De l’homme dévitalisé à l’homme vivant » (éditions Néosanté). Dans son enseignement, il fait la synthèse des nouvelles avancées scientifiques en biologie qu’il associe aux connaissances concrètes de la naturopathie ainsi qu’aux travaux récents sur la relation psychisme-cerveau-organe et  sur les mémoires généalogiques (décodage biologique). Depuis quelques années, il a mis cet ensemble d’outils au service de l’approche globale du diabète.  Il a  conçu  une formation d’un jour prolongée par un suivi individuel pour ceux qui le souhaitent.  Aujourd’hui, il a accumulé assez d’expérience et enregistré suffisamment de succès pour se permettre de dire que le diabète de type 2 n’est pas incurable et que tout le monde peut en guérir !  Dans la revue Néosanté de mai prochain,  en guise d’article pour sa rubrique « Avantage Nature »,  il va d’ailleurs nous raconter l’histoire d’Yvette,  un des nombreux cas de guérison qu’il a constatés dans sa patientèle.

La très bonne nouvelle du jour,  c’est que Jean-Brice Thivent va élargir ses activités pédagogiques et aller prêcher la bonne parole ailleurs que dans son Alsace natale.  Nous l’avons invité à donner son séminaire  en Belgique, et il a accepté avec enthousiasme.  Intitulée « Le diabète, une maladie réversible : une approche révolutionnaire de la maladie du XXI ème siècle »,  cette journée de conférence aura lieu le  samedi 28 mai prochain à Barvaux-sur-Ourthe, dans un hôtel des Ardennes belges. Un bel endroit niché dans un écrin de verdure et pas très éloigné des frontières allemande, française et luxembourgeoise. Bref, un lieu idéal pour se réunir et apprendre en quelques heures comment traiter naturellement les troubles métaboliques, vaincre le diabète de type 2 et améliorer sensiblement le diabète de type 1.  Cette journée s’adresse bien entendu aux personnes atteintes de diabète et souhaitant  devenir acteurs de leur guérison, ainsi qu’aux médecins et thérapeutes désireux de comprendre autrement cette pathologie.  Le séminaire profitera aussi aux personnes souffrant d’autres affections métaboliques telle que hypertension,  obésité ou maladie cardio-vasculaire. Mais la formation sera également très instructive pour toute personne qui cherche à reprendre sa santé en main et à progresser vers un mieux-être. Bref,  tout(e) un(e) chacun(e) est le (la) bienvenu(e) à cet événement Néosanté !

 

Intéressé(e) Cliquez ici pour découvrir le programme complet de la journée, avoir toutes les infos pratiques et réserver en ligne votre place pour le 28 mai.

Je me réjouis déjà d’y rencontrer beaucoup d’entre vous.

 

Yves Rasir

PS : Si vous connaissez des personnes souffrant de diabète dans votre entourage, je vous invite vivement à leur faire suivre ce message. Ce simple geste va peut-être changer leur vie et leur permettre de la préserver !

 


Offre de la semaine

Les maladies, mémoires de l'évolution

Cette semaine,  je fais un cadeau spécifique pour tous les lecteurs de Suisse : jusque mercredi prochain, nos amis helvètes peuvent s’abonner en bénéficiant  d’une réduction de 25% pour tout nouvel abonnement à la version numérique (36 CHF au lieu de 48 CHF) ou papier (60 CHF au lieu de 80 CHF) de la revue Néosanté . Pour profiter de cette offre, rendez-vous dans la catégorie « promotion » de  la boutique

disponible sur www.neosante.eu :
Le  numéro 55 (avril 2016) de Néosanté, revue internationale de santé globale.
couverture du numéro 55
envoyer à ses amis
pour répondre à cet email veuillez utiliser cette adresse : info@neosante.eu
se désinscrire - s'inscrire