Copy
Si cet email ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le consulter en ligne en cliquant ici

Retour sur match

TOURS 3-1 NARBONNE

27 janvier 2017

Le Narbonne Volley n'a pas démérité à Tours où il a obligé l'équipe de Giampaolo Medei à élever son niveau de jeu après une égalisation à un set partout. Défaits de peu à l'aller (2-3), les Centurions n'ont pu réaliser l'exploit sur le parquet du TVB (3-1). Rappelons qu'ils étaient privés de deux pièces maîtresses, à savoir Julian Bissette et Raphaël Mrozek.

Si, avec la victoire de Nantes à Cannes, l'espoir d'un maintien via des barrages s'est éloigné un peu plus, un beau rayon de soleil a percé derrière les nuages. Tout simplement parce que le Narbonne Volley ne se résume pas à son équipe de Ligue A. Il n'oublie pas sa vocation formatrice qui a toujours été un de ses chevaux de bataille. Et les pros, qui parrainent les jeunes, peuvent être fiers de leurs poulains.

Dimanche, en Coupe de France, les benjamins n'ont fait qu'une bouchée de Talence et de l'AS Cannes, tous deux battus 2-0. Pendant ce temps, à Montpellier, les cadets ont lutté et ont fini par se qualifier également avec l'ASBAM et en éliminant Toulouse. Quinze jours plus tôt, les minimes avaient montré la voie en arrachant leur billet pour le tour suivant.

Combien de clubs de Ligue A ont leurs équipes benjamins, minimes et cadets qualifiées pour le cinquième tour de la Coupe de France ? Seulement trois : le Paris Volley, l'AS Cannes et le Narbonne Volley ! "C'est quelque chose de remarquable pour l'image de marque du club", se félicite Michel Mandrou, le manager du Narbonne Volley. De quoi avoir le sourire et considérer, à juste titre, que le Narbonne Volley ne se porte pas si mal que ça...

Si vous ne souhaitez plus recevoir cet emailing, vous pouvez vous désabonner ici.
Email Marketing Powered by Mailchimp