Copy
le MAGA
avenue Jean Volders 56,
1060 Saint-Gilles

La Part du Feu & le MAGA
ont le plaisir de vous inviter à l’exposition de / cordially invites you to the exhibition of

© Delphine Navez

ME
MO
RI

Depuis 2012, Delphine Navez enrichit au quotidien une chronique photographique intime qui se construit par l’accumulation d’images-souvenirs. Leur format, le carré, n’exclut rien ni personne de son centre, de son cœur. Il est la figure stable. Il est le proche et le sans mot. Il est l’équilibre à la fois formel et essentiel.

Ces photographies constituent un support mnémonique, un ancrage face à la fuite du temps, des petits cailloux blancs semés sur un sentier. Un jeu aussi : une taquinerie jetée à la figure de son inéluctabilité. Me (mento) Mori : Saturne dévore ses enfants ? Delphine Navez le chatouille sous les bras avec le fil d’Ariane !

Le jeu, c’est aussi l’assemblage, la collection et ce qu’on peut en faire. Ainsi, les images de ME MO RI sont faites pour être manipulées, associées. Memori, ce plaisir d’enfant qui consistait à retrouver des paires, se mue ici en recherche de similitudes et d’échos, cachés dans une ombre, un contraste, une couleur. L’appariement des photographies crée un avant et un après, un fil temporel, une narration chaque fois renouvelée. Assemblés, les carrés se font paysages et l’espace se dédouble. À moins que ce ne soit le temps.

Mais en nous offrant ses souvenirs, Delphine Navez les désincarne. Ils s’extraient de leurs sujets – famille, amis, lieux parcourus – pour en revêtir d’autres, s’habiller des représentations de ceux qui se les approprient. Sans s’en déposséder, la photographe partage alors l’universalité des émotions qui jaillissent, parfois avec violence, de ses images. Images où l’on peut lire le rire : celui qui éclate avec le son – le sens – le geste ; grinçant parfois. Images où l’on peut lire la perte : la solitude des sujets isolés, la multitude de regards et de bouches entrouvertes et les corps amputés, tendus, brûlés par les blancs. Images, encore, où la couleur soudain détaille, brandit le réel et nous le met sous le nez, nous réveille en sursaut, sans concession.

Car si ME MO RI est un jeu, ce n’est autre que celui de l’existence. La partie est lancée : on fonce tête baissée du drôle au tragique et du tragique au drôle … et inlassablement, on recommence.

Laurence
Baud’huin
Août 2021

avec le soutien de la fédération wallonie-bruxelles

VERNISSAGE
VENDREDI 24 SEPTEMBRE
À PARTIR DE 18h

 

OPENING NIGHT
FRIDAY SEPTEMBER 24
at 6 pm

 

avenue Jean Volders 56,
1060 Saint-Gilles

Dès 19h
Éric Bribosia improvisations aux claviers 

exposition accessible
du 25 septembre
 au 16 octobre 2021

jeudi et vendredi de 18 à 20h,
samedi de 14 à 18h

 / 

from 25 september
untill 16 october 2021thursday & friday from 6 pm till 8 pm,
saturday from 2 pm till 6 pm

en semaine sur rendez-vous
during the week on appointment

lapartdufeu.info@icloud.com
delphine.mobristol@gmail.com

Pour rappel, Delphine Navez ne présente pas 
ME MO RI au Clignoteur mais bien ici :
le MAGA
avenue Jean Volders 56, 1060 Saint-Gilles
Facebook Facebook
Website Website
Email Email
Copyright © 2021 Le Clignoteur
S'allumer, s'éteindre alternativement, à intervalles courts et réguliers.




Hi <<First Name>> !
We hope you find our newsletters useful… 
If not, you can unsubscribe from our mailing list here:

unsubscribe <<Email Address>>
(<<First Name>> <<Last Name>>)

Or update your info here:
update your subscription preferences




Email Marketing Powered by Mailchimp