Copy
SEPTEMBRE 2016 - n°75

Edito

Au sommaire de ce numéro, un point sur la 31ème session du Groupe d'Étude des Tourbières qui approche (dans la rubrique Actualités), et l'inauguration de plusieurs expositions et sentiers pédagogiques (dans les rubriques LIFE Tourbières du Jura, Tourbières en régions et Tourbières à l'international) en cette période estivale.  

Sommaire

L'actualité du Pôle-relais tourbières

Des nouvelles de l’équipe du Pôle-relais Tourbières
Par Grégory BERNARD.

Actuellement en congés maternité, Ludivine Coincenot est désormais remplacée au poste de documentaliste par Maxime Schaller.
Jusqu’au mois de janvier 2017, il aura donc la responsabilité de l’ensemble des missions relatives à la documentation du Pôle-relais tourbières (gestion du centre documentaire, veille documentaire, réalisation de bibliographies thématiques, etc.).

Maxime vient de quitter le Parc naturel régional des Landes de Gascogne à l'issue de son stage de Master 2 Écologie Humaine. Il a travaillé durant 5 mois sur les étapes de préfiguration d'un pôle de ressources à mettre en place sur le nouveau site internet du SAGE "Leyre, cours d'eau côtiers et milieux associés".
 
Revenu dans sa région natale, nous lui souhaitons évidemment la bienvenue pour ces quelques mois au sein de notre équipe.
RENCONTRE

Colloque et session de terrain 2016 du Groupe d’Etude des Tourbières
Par Grégory BERNARD.

Du 22 au 25 septembre se tiendront dans le Morvan la 31ème session du GET et son colloque associé.
« Quelle eau pour quelle tourbière ? » est le thème retenu pour ce colloque et pour lequel pas moins de 12 interventions ont été proposées. Gestionnaires et scientifiques auront donc l’occasion d’échanger au cours de 2 demi-journées en salle et de 2 demi-journées sur le terrain. Le programme détaillé de ces 2 journées de colloque (23 et 24 septembre) est disponible sur le site internet du GET.

La session de terrain débutera le 22 septembre avec les visites de deux marais tufeux (Marais du Cônois et RN de Chalmessin) proches du plateau de Langres. Nous terminerons les visites de sites le dimanche 25 avec la tourbière de Champgazon et celle des sources de l’Yonne.
 
L’ensemble des documents (bulletin d’adhésion au GET, programme de la session de terrain et programme du colloque) sont ou seront très prochainement disponibles sur le site du GET.
 
Toutes les informations sur le site : www.get.pole-tourbieres.org
Zones humides
Publication

Guide de la méthode nationale d'évaluation des fonctions des zones humides
GAYET, Guillaume ; BAPTIST, Florence ; CAESSTEKER, Pierre ; et al. Onema ; MNHN. 2016, 190 p.

L'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) et le Muséum national d'histoire naturelle avec l’appui de plusieurs partenaires, ont publié le guide de la méthode nationale d'évaluation des fonctions des zones humides dans la collection "Guides et protocoles" de l'Onema.

Ce document présente la méthode nationale d’évaluation des fonctions des zones humides et son utilisation. Il s’adresse à un public technique (maîtres d’ouvrages, bureaux d’études, services de l’État, établissements publics, collectivités locales…) en charge de la réalisation, de l’instruction ou de la rédaction d’avis techniques de dossiers « loi sur l’eau » portant sur les zones humides.

Cette méthode, rapide à mettre en œuvre sur le terrain, permet en outre de vérifier que certains principes de la compensation sont bien respectés. Une notice et un tableur sont associés à la méthode pour l’appliquer et afficher le résultat de l’évaluation. Cette méthode a vocation à être mise à jour, complétée et révisée dans le futur.

Un rapport associé (Gayet & al.) présente les fondements théoriques, scientifiques et techniques de la méthode nationale d’évaluation des fonctions des zones humides.

Une formation sur cette méthode d'évaluation nationale est organisée par l'Onema du 3 au 7 octobre 2016.

télécharger le Guide et le tableur associé sur notre base de données documentaire
télécharger le rapport de Gayet & al. sur notre base de données documentaire

Bilan de la Journée mondiale des zones humides 2016 en France
Association Ramsar France ; Pôles-relais zones humides ; ONEMA ; LPO ; SNPN. 2016.

Le bilan de l'édition 2016 de la JMZH en France est paru. L'évènement s'est porté cette année sur le thème "Les zones humides pour notre avenir : Modes de vie durables", avec un objectif de sensibiliser particulièrement les jeunes générations à travers la promotion du rôle vital des zones humides pour l’avenir de l’humanité.

Ce sont 626 animations qui ont été recensées sur le portail national des zones humides, contre 551 l'année dernière. La France est le pays qui organise le plus d'évènements à l'occasion de la JMZH, comme le précise le secrétariat de la Convention de Ramsar (les actions en France représentent 46% des 1349 animations enregistrées à l'échelle mondiale). 

Une nouveauté pour cette édition 2016 : la mise en place d'une enquête nationale post-animation. Chaque organisateur a reçu un questionnaire électronique au lendemain de la tenue d’une animation. Avec un taux de réponse de 55%, l'enquête a permis d'affirmer la participation d'au moins 14 000 personnes à la JMZH 2016.

En Franche-Comté, 20 animations ont été programmées, mobilisant près de 3 000 personnes. Le bilan régional est disponible sur notre site internet.  
les zooms du mois
PROGRAMMEs DE RECHERCHE

Le programme scientifique PIVOTS et sa plateforme sur les échanges sol - atmosphère (PESA)

Initié par sept organismes scientifiques de la Région Centre-Val de Loire, le programme PIVOTS (Plateformes d’innovation de valorisation et d’optimisation technologique environnementales) s’est donné pour objectifs de :
  • comprendre comment les polluants se forment, se dégradent et migrent dans les différents compartiments de l’environnement (sol, sous-sol, eau, air)
  • développer de nouveaux instruments de mesure de la qualité de l’environnement
  • améliorer la performance de capteurs pour le suivi en continu des milieux naturels
  • optimiser et valider de nouveaux procédés de décontamination pour les milieux pollués.
Le projet s’articule autour de six plateformes qui associent à la fois acteurs privés et publics de la Région Centre-Val de Loire.

Un des objectifs de la plateforme PESA (Plateforme sur les échanges sol – atmosphère), coordonnée par l’INRA, l’Université d’Orléans et le CNRS, est de développer une métrologie innovante permettant de quantifier et de contrôler les émissions de gaz à effet de serre (CO2 et CH4) entre les sols tourbeux et l’atmosphère. PESA permettra notamment :
  • la mise en place d’une tour à flux et le développement de chambres automatiques pour observer sur le long terme la variabilité spatiale et temporelle des gaz à effet de serre dans les tourbières
  • le développement et l’application de capteurs de mesure in situ et en profondeur de la concentration en CO2 respirée par le sol couplés à des capteurs de mesure de la physique du sol dans des conditions redox contrastées.
Ces instruments seront installés dans la tourbière de La Guette (Sologne, Cher) qui est intégrée dans un réseau de quatre sites instrumentés du Service National d’Observation (SNO) Tourbières. L’instrumentation qui sera acquise dans le cadre de PIVOTS permettra au SNO, unique dispositif national qui se donne pour ambition d’établir des bilans de carbone des tourbières à l’échelle de la France, d’être intégré à terme à l’infrastructure européenne de recherche ICOS (Integrated Carbon Observation System) et de développer des sites expérimentaux interopérables à l’échelle internationale.

Effets de changements climatiques simulés sur la structure et le fonctionnement des tourbières à sphaigne - expériences et modélisation
MULOT, Matthieu. Université de Neuchâtel - Laboratoire de biodiversité du sol. Thèse soutenue le 29 juin 2016.  

Si le climat devient plus sec et plus chaud, les tourbières relâcheront davantage de CO2 dans l’atmosphère. C’est l’un des phénomènes mis en évidence par Matthieu Mulot à l’issue de quatre années de recherche au Jardin botanique de Neuchâtel.
Les tourbières renferment le tiers du carbone des sols à l’échelle mondiale, alors qu’elles ne recouvrent qu’environ 3% des surfaces émergées. Une augmentation des températures amplifierait donc de façon considérable l’effet de serre par le biais des tourbières.

Le jeune biologiste français explique que « les tourbières sont connues pour fonctionner comme des puits de carbone. Cela signifie que le sol d’une tourbière fixe plus de CO2 qu’il n’en rejette. Cette particularité est due au fait que le sol des tourbières est saturé en eau. Il devient donc rapidement privé d’oxygène. Or, la majorité des organismes du sol – et en particulier ceux qui sont les plus efficaces pour décomposer la matière organique – ne tolèrent pas ces conditions ». De ce fait, le carbone reste emprisonné dans la tourbière puisque la décomposition de la matière organique y est fortement réduite.
  
Sa recherche s’est portée sur l’étude des communautés microbiennes des tourbières en fonction du degré d’humidité de leur environnement. Ce sont 45 mini-tourbières présentées en pot qui ont ainsi été exposées à trois niveaux de nappe, permettant de tester leur réaction à la sécheresse. Il en résulte que les tourbières relâchent davantage de CO2 quand le niveau d’eau s’abaisse ou que la température augmente.

Les expériences réalisées durant cette thèse ne permettent pas de construire directement des modèles prédictifs transposables à l’échelle mondiale, mais permettent néanmoins de mieux comprendre les mécanismes écologiques en jeu dans la réponse des tourbières aux changements climatiques.
life tOURBIeres du jura
Outils de sensibilisation

Un nouveau sentier d'interprétation autour du lac de Lamoura (Jura)

Suite au renouvellement du platelage réalisé en 2015, de nouveaux supports d'interprétation ont été installés autour du lac de Lamoura. L'objectif est de permettre aux visiteurs de "toucher du doigt" quelques-unes des spécificités et richesses des tourbières situées aux abords du lac.

En savoir plus en page Actualités du site du programme life

Un sac à dos pédagogique sur les tourbières du massif du Jura
Extrait de l'article paru dans l'Azuré n°22 du CEN Franche-Comté.

Dans le cadre du programme Life tourbières du Jura, un sac à dos pédagogique est actuellement en cours d'élaboration. L'objectif premier de ce sac à dos pédagogique est de mettre à disposition des animateurs du réseau franc-comtois d'éducation à l'environnement, un panel d'outils qui serviront à sensibiliser un large public à l'existence, à la connaissance, aux enjeux de préservation et à la restauration des tourbières.

Le sac comprendra entre autres :
  • la présentation des étapes de formation d'une tourbière
  • des dessins d'espèces de tourbières ( faune et flore)
  • des schémas du cycle de développement de certaines espèces
  • une maquette 2D pour expliquer l'impact du drainage
  • une tarière et une carotte de tourbe reconstituée
  • un jeu de rôle
  • deux ouvrages de présentation des tourbières ainsi que le dossier pédagogique et le DVD "Tourbières, trésors cachés de la montagne jurassienne".
Réalisé en cinq exemplaires, le sac à dos sera présenté aux animateurs nature et accompagnateurs moyenne montagne lors de formations.

Le Pôle-relais tourbières animera deux formations cet automne avec la Maison de la réserve du lac de Remoray (Doubs), destinées respectivement aux accompagnateurs de moyenne montagne et aux animateurs nature de la région, dans le cadre du programme LIFE.

Découvrir la revue l'Azuré du Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté
Plus d'informations auprès des amis de la réserve naturelle nationale du lac de remoray

Inauguration de l’exposition sur les tourbières au PNR du Haut-Jura
Par Francis MULLER.

Le 13 juillet dernier, le Parc naturel régional du Haut-Jura conviait ses habitants et ses amis à l’inauguration de l’espace thématique "milieux humides et tourbières" de l’exposition permanente de la Maison du Parc à Lajoux (Jura).
Réalisée dans le cadre du programme LIFE Tourbières du Jura, celui-ci illustre et met en scène plusieurs aspects de la vie des tourbières. Vous pourrez vous aussi ressentir l’impression d’être sur un sol instable et gorgé d’eau, recomposer les paysages de milieux humides du Haut-Jura, voir à quoi ressemblent des carottes de tourbe extraites sur place, découvrir le cycle de vie du papillon Solitaire des tourbières, etc.

Avant l’inauguration, le public très nombreux a pu visionner le film "Tourbières, trésors cachés de la montagne jurassienne" réalisé par Jean-Philippe Macchioni.
 
Les travaux continuent

Restauration de la tourbière des Douillons à Nanchez (Jura)

L'objectif est de restaurer partiellement le fonctionnement hydraulique de la tourbière des Douillons afin de permettre une meilleure rétention de l’eau, de relancer la dynamique de formation de la tourbe et ainsi de stockage de carbone.
Après plusieurs mois d'arrêt, les travaux hydrauliques ont repris en juillet. La construction des palissades s'est achevée, et la création d'une digue touche à sa fin.
 
En savoir plus en page Actualités du site du programme life

Neutralisation de drains au marais de Gû à Frasne (Doubs)

L’objectif des travaux et de ralentir voire stopper le flux d'eau dans les fossés de drainage, pour favoriser la dynamique de turbification et le stockage d'eau, notamment en période de basses eaux.
En 2016, les travaux ont repris pour neutraliser le double fossé sud et son exutoire sur la moraine. Les palissades ont été couvertes de tourbe début juillet 2016, clôturant le chantier.

En savoir plus en page Actualités du site du programme life


Reméandrement du Nanchez et du Trémontagne en images (Jura)

Découvrez les différentes étapes du projet de reméandrement du Nanchez et du Trémontagne dans la tourbière de Prénovel, située sur les communes de Nanchez et de Grande-Rivière dans le Jura. Les travaux ont été réalisés de janvier à août 2016.

Visionner la vidéo du Reméandrement sur la chaîne Youtube Life Tourbières du Jura
Les tourbières en régions
AQUITAINE


Dans le Pays Basque et les Landes, le CEN Aquitaine se fait des films

L’antenne Pays Basque et Landes du CEN Aquitaine, avec l’appui de l’agence Loomastar productions, de Bidart, a produit une collection de petits films « portraits de site » de 6 à 7 minutes, dédiés à 6 sites gérés par le CEN Aquitaine sur ce territoire :
  • les tourbières de Mées
  • la Réserve Naturelle Régionale d’Errota Handia
  • la Réserve Naturelle Régionale de Chourroumillas
  • les grottes de Sare et Lezeko Gaina
  • le site de Cagnotte
  • les massifs du Mondarrain et de l’Artzamendi.
En partant à la rencontre des espèces et milieux caractéristiques de ces sites, et avec des témoignages des partenaires de la gestion de chaque site, la vie de chacun des sites se dessine...

Découvrir les six "portraits de site" sur le site du Cen aquitaine
auvergne

Projet de réserve naturelle régionale des tourbières du Jolan et de la Gazelle du Cantal

En février 2015, la Région Auvergne engageait la procédure de classement en RNR des tourbières du Jolan et de la Gazelle, situées sur la commune du Ségur-les-Villas, dans le Cantal.

Le projet se situe sur les plateaux du Cézallier, territoire caractérisé par la présence d’un vaste réseau de zones humides. Le site proposé au classement couvre 166,6 ha, et comprend l’ensemble du complexe tourbeux du Jolan et de la Gazelle, partiellement occupé par un plan d’eau de 7,5 ha (lié à la construction d’une digue en 1973), et une partie du bassin versant de la tourbière. Il s’agit d’une des tourbières les plus remarquables d’Auvergne.

Du 9 novembre 2015 au 9 février 2016, la Région a procédé à une consultation publique pour la création d'une nouvelle RNR. Elle a également transmis le projet pour avis à l’État, aux collectivités locales concernées, au Comité de massif et au Conseil scientifique régional du patrimoine naturel (CSRPN).

Le bilan de la consultation du public et des avis recueillis, ainsi que l’exposé des principales modifications apportées en conséquence au projet, ou des raisons qui ont conduit à leur maintien, ont fait l'objet d'une publication par voie électronique sur le site de la Région. Chacun peut prendre connaissance de ces documents, jusqu'au 4 novembre 2016.

Consulter le bilan de la consultation publique et des avis recueillis
Consulter le Projet de RNR des tourbières du Jolan et de la Gazelle
Franche-comté

Nouveau numéro de la lettre Milieux humides de Franche-Comté
Manon GISBERT, Animation régionale en faveur des zones humides.

La lettre des actions en faveur des Zones Humides de Franche-Comté vise à informer et sensibiliser les élus, décideurs, collectivités et porteurs de projets, en présentant les actions concrètes et les connaissances acquises dans le cadre des animations en faveur des zones humides de Franche-Comté. Elle est coordonnée par le CEN Franche-Comté avec le soutien financier du Conseil régional et de l'Agence de l'eau.
 

Second numéro de la lettre d'information Libellules & Papillons
Conservatoire botanique national de Franche-Comté - Observatoire régional des invertébrés

La lettre d'information annuelle des plans régionaux d'actions papillons et libellules est parue. Outre des éléments d’actualités, plusieurs articles composent ce numéro :
  • État des lieux des populations de cordulie à corps fin Oxygastra curtisii en Franche-Comté
  • Les formations professionnelles de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques consacrées aux Odonates
  • Mesures agro-environnementales et contrat Natura 2000 sur les pelouses à Azuré du serpolet Maculinea arion de la région de Vesoul
  • Chantier conservatoire en faveur de l’Azuré des paluds à Cernon
  • Chantier conservatoire sur la station d’Azuré des mouillères de Clairvaux-les-lacs (39).
Lorraine


Inauguration du sentier pédagogique de la tourbière du Haut Chitelet
Didier ARSEGUEL, Chargé d'étude territorial Vosges et valorisation au Conservatoire d'espaces naturels de Lorraine

La tourbière du Haut Chitelet est sise au sein du Jardin d’Altitude du Haut Chitelet, sur la commune de Xonrupt-Longemer, département des Vosges. Cet Espace Naturel Sensible (ENS) d’intérêt régional était menacé du fait de drainages datant du début du 20ème siècle et sa situation devenait critique. Il a donc intégré les sites d’intervention prioritaires et une action de préservation a été menée dans le cadre de la politique ENS du Département des Vosges avec un double porteur de projet : le Conservatoire et Jardin Botanique de Nancy (CUGN) et l'Université de Lorraine.
 
La démarche de préservation a pris la forme d’une convention de gestion signée entre le porteur de projet et le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) de Lorraine qui est désigné co-gestionnaire de la tourbière avec le Jardin d’Altitude. Le CEN Lorraine a rédigé pour ce site un plan de gestion, approuvé par les différents partenaires.

En parallèle de la remise en état écologique du site, a été étudiée la valorisation pédagogique de la tourbière, sous forme d’un cheminement par caillebotis agrémenté d’une plate-forme et de deux panneaux didactiques expliquant d’une part les travaux de restauration hydraulique entrepris, et d’autre part, présentant la flore spécifique des tourbières vosgiennes.
En complément, une exposition de 5 panneaux a été réalisée, ainsi qu’une maquette 3D permettant de montrer le fonctionnement hydraulique d’une tourbière avant et après restauration. Ces deux éléments sont visibles au chalet d’accueil du Jardin d’Altitude.
 
Rhône-alpes

La nouvelle Maison des tourbières aux Saisies, en Savoie
Guillaume CANOVA, Garde-animateur. Réserve Naturelle Régionale de la tourbière des Saisies  - Beaufortain - Val d’Arly.

La RNR de la tourbière des Saisies - Beaufortain - Val d’Arly vous propose de découvrir les secrets des tourbières grâce à la toute nouvelle "maison des tourbières". Dans le chalet prêté par la régie des remontées mécaniques des Saisies a été aménagé un musée qui vous permettra de percer les mystères de ces milieux remarquables. Au programme : maquettes de plantes carnivores, boîtes à toucher, diaporamas... et bien d’autres choses à découvrir !

Vous serez accueillis par le personnel de la réserve naturelle, qui répondra à toutes vos questions. La maison est également située au départ d’un sentier aménagé permettant de visiter la tourbière dans une ambiance apaisante. N’hésitez pas à vous y arrêter.
Les tourbières à l'international
Canada


Inauguration du sentier éducatif de la Grande plée Bleue, au Québec

La Grande plée Bleue est l’une des plus vastes et rares tourbières du sud du Québec encore à l’état naturel. Ce joyau écologique couvre près de 15 km² et fait partie du plus grand ensemble de milieux humides de la région métropolitaine de Québec. Agissant comme une immense éponge, le site constitue un écosystème d’une richesse remarquable.

Un sentier de bois sur pilotis de 725 mètres et une tour d’observation y sont aménagés pour mettre au grand jour la valeur inestimable de ce site unique tout en assurant sa protection. Le chemin pédagogique est accessible au public depuis son inauguration en juin dernier.

Visionner la vidéo du projet d'aménagement sur le site de la ville de Lévis
Consulter le nouveau site de la Grande plée Bleue
Irlande

Du beurre vieux de plus de 2000 ans retrouvé "comestible"

Alors qu’il tondait dans la tourbière du Comté de Meath en Irlande en juin dernier, Jack Conway a découvert une énorme motte de beurre de 10 kg, très bien conservée. Expertisée par une équipe du département de conservation du Musée du Comté de Cavan, les scientifiques ont daté à plus de 2000 ans l'existence de cette motte de beurre.

Ce n'est pas la première fois qu'une motte de beurre est retrouvée ainsi en Irlande. The Washington Post rappelle qu'en 2013, une motte de beurre de 45 kg et vieille d'environ 5000 ans avait été découverte. De même en 2009, avec une barrique contenant 35 kg de beurre vieux de 3000 ans.
Les mottes de beurre auraient été déposées dans les tourbières comme offrandes aux dieux. 

découvrir les Images de la découverte sur le site du Musée du Comté de Cavan
Communication, éducation, sensibilisation, ...


Film-documentaire "Magie der Moore"
Réalisateur : Jan HAFT ; Narrateur : Axel MILBERG. 2016. 95 min. Langue allemande.
Par Francis Muller.

« Magie des tourbières n’est peut-être pas aussi riche en action qu’un documentaire sur les requins ou les baleines, mais il est à sa manière tout aussi sensationnel. Personne ne s’ennuiera ici une seule minute, mais chacun sera plutôt tenté de se rendre dans la tourbière pour y voir, y écouter et y vivre une quantité d’expériences uniques et incroyables, qui lui resteraient sinon cachées ».  C’est ce que nous explique Axel Milberg, le conteur de ce film de Jan Haft, sorti cette année en DVD.

J’ai été moi-même envouté par ce long métrage d’une heure trente, réalisé en Allemagne, Fennoscandie, Tchéquie et Slovaquie avec de forts moyens techniques et en prenant tout le temps nécessaire (500 jours de tournage). Enfin, on accorde ici aux tourbières la même attention qu’ailleurs aux savanes ou aux forêts africaines, aux milieux polaires ou aux récifs de corail. Enfin, on retranscrit la poésie de ces milieux en un film pour le grand public, où même l’initié découvrira des aspects jamais vus. En usant largement des images en accéléré et des survols à basse altitude, avec des plans d’une très grande beauté, on parcourt un monde enchanté. On verra même comment les arbres morts se déploient et semblent revivre quand l’humidité augmente, comment les éléments façonnent la tourbière, comment elle bouge au fil d’un temps qui nous est trop lent à appréhender.

Les tourbières présentées sont en général plus nordiques que les nôtres, ce qui permet d’y voir aussi les relations entre loups, ours, tétras-lyres, grues et loutres. Mais on y découvrira aussi la vie des minuscules protozoaires et métazoaires, qui est rarement présentée, et celle des poissons.

Le film insiste un moment sur toutes les menaces qui pèsent sur les tourbières, dont l’extraction de tourbe et l’assèchement pour l’agriculture, et présente les intérêts scientifiques et pratiques des tourbières. Mais il reste la plupart du temps dans un registre poétique et esthétique pour faire apprécier et défendre ces milieux extraordinaires… et je pense qu’il est fort convaincant ! Alors, même si pour l’instant il n’est disponible qu’en allemand (avec un texte d’ailleurs bien écrit lui aussi), procurez-vous ce film, c’est une des plus belles réalisations qui soient sorties sur les tourbières !

Disponible en prêt au centre documentaire
Agenda

Jusqu'en novembre 2016 :

d'autres ressources...
En france
En europe et ailleurs
FÉDÉRATION DES CONSERVATOIRES
D'ESPACES NATURELS

6 rue Jeanne d’Arc
45000 Orléans
Tél : 02 38 24 55 00 - Fax : 02 38 24 55 01
Courriel : contact@reseau-cen.org
Site web : http://www.reseau-cen.org/

 
Email Marketing Powered by Mailchimp
Le contenu de ce bulletin et les documents qui y sont joints ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Fédération, de son Bureau ni de son Conseil d'Administration. Ni la fédération des conservatoires d'espaces naturels, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette lettre et les pièces qui y sont jointes.

©Fédération des CEN
2016 Pôle Relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
se désinscrire | mettre à jour mes préférences