Copy
juin 2017 - n°80

Edito

Dans ce numéro de printemps, découvrez la dernière publication du Pôle-relais tourbières sur le pâturage.
Vous trouverez également des nouvelles des tourbières de France et du monde, des formations, etc.

Sommaire

L'actualité du Pôle-relais tourbières
PUBLICATION

Pâturage et biodiversité des tourbières de Franche-Comté

Si les tourbières ne sont pas les milieux auxquels on pense d’emblée lorsqu’on évoque le pâturage extensif, elles ont cependant depuis quelques millénaires porté de tels usages, en Franche-Comté et ailleurs en France.
Le livret que vient d’éditer le Pôle-relais tourbières présente les pratiques se rapportant au pâturage dans et autour des tourbières comtoises, qu’elles suivent des orientations séculaires ou qu’elles aient été renouvelées récemment, notamment dans un but de préservation des milieux naturels. Il réfléchit aussi aux perspectives d’avenir possibles et à leurs retentissements sur les tourbières. Il cherche à apprécier comment la biodiversité et les diverses fonctions des tourbières pourront être conservées voire améliorées à terme par des méthodes appropriées.

Il est disponible :
RENCONTRE

Les tourbières autrichiennes... pas si lointaines

Par Francis MULLER. Photo : Ursprunger Moor après remise en eau d’un zone exploitée pour la tourbe.
 
Le Pôle-relais tourbières a été invité à présenter les stratégies nationale et régionales françaises en faveur des tourbières, lors d’un séminaire qui s’est déroulé à Salzbourg (Autriche) les 19 et 20 avril.
L’Autriche prépare en effet sa propre stratégie nationale, qui sera déclinée également dans ses 9 Länder. Le ministère de l’environnement fédéral et l’université de Vienne se chargent de préparer le projet d’une stratégie qui devrait être adoptée dans un an environ. La réunion à laquelle nous étions invités rassemblait 50 personnes et nous a permis de faire connaitre les programmes en cours en France et de pointer les nombreuses similitudes existant entre les questions se posant aux tourbières françaises et autrichiennes, tant pour le travail de terrain que pour les modes d’organisation.

Pour donner du corps à la stratégie, nous avons en ateliers spécialement examiné 4 sujets… qui nous occupent aussi en France :
  • l’état de la recherche sur les tourbières
  • la sensibilisation du public et la communication
  • l’usage raisonné des tourbières et la paludiculture
  • la régénération et la revitalisation des tourbières.
Une visite de terrain dans les environs de Salzbourg nous a conduits vers 2 sites. Sur l’un (Ursprunger Moor), il s’agissait de remettre en eau des parties du site qui avaient été exploitées artisanalement pour la tourbe. Sur l’autre, plus vaste, un haut-marais au bord du Wolfganger See qui nous est apparu pleinement enneigé, les effets de fossés de drainage anciens devront être limités. Mais une âpre discussion s’est engagée entre les participants sur les moyens d’y parvenir ! Une haute tour d’observation permet d’y avoir une large vue du site et de ses environs.
 
Pour la suite, nous gardons le contact, le Pr Glatzel étant venu nous trouver le 15 mai en Savoie pour nous parler de son sujet de prédilection, la paludiculture, qui pourrait être développée sur des tourbières dégradées du piémont alpin. Il a aussi été question d’un projet de livre sur les tourbières des Alpes pour le grand public, auquel nos collègues autrichiens voudraient nous associer. 

Les présentations faites à Salzbourg sont disponibles (en allemand) sur le site de l'Université de Vienne.
 
ZONES HUMIDES
publication

Zones humides, produits alimentaires et gastronomie. Actes de la journée d’étude 2014

Textes réunis et présentés par Olivier Cizel et Jean-Michel Derex. Groupe d'Histoire des Zones Humides, novembre 2016, 98 p.
 
Actes de la première journée organisée par le Groupe d’Histoire des Zones Humides, avec au sommaire :
  • Introduction
    • Éditorial
    • La politique des espaces naturels sensibles du département de l’Ain)
  • Les produits comestibles
    • Quand les marais alimentaient la table des citadins (XVIIIe-XIXe siècles)
    • La chasse, témoin de la fonction nourricière des zones humides
  • La gastronomie des espaces humides d’hier et d’aujourd’hui
    • Voyage dans le temps des pratiques culinaires liées aux zones humides
    • Cuisines camarguaises
    • De la cuisine populaire à la cuisine gastronomique à Venise
  • Témoignages de restaurateurs
    • Régis Douysset, chef du restaurant l’Escarbille (92)
    • Claude Michallet, chef du restaurant Michallet (01)
  • Documents complémentaires
    • Recettes de cuisine à base de produits des zones humides
    • Anciens menus
    • Aphorisme (La Physiologie du goût, 1848).
Accéder au site du groupe d'histoire des zones humides pour vous procurer en un exemplaire.
enquête mondiale

Parlez-nous d’une zone humide que vous connaissez

Les connaissances sur l’état et l’évolution des zones humides restantes dans le monde sont très fragmentaires et limitées. Pour améliorer ces connaissances, nous vous proposons de répondre à un simple questionnaire afin de recueillir des informations sur l’état de ces zones humides.
Cette enquête sur l’état des zones humides dans le monde est organisée par le Réseau mondial des zones humides (WWN) en collaboration avec le Wildfowl & Wetlands Trust (WWT), avec l’aide du Secrétariat de la Convention de Ramsar.
 
Accéder à l'article complet sur le site de Medwet.
publication

Du dommage écologique au préjudice écologique

LOUPSANS, Delphine ; collectif . Agence française pour la biodiversité. coll. Comprendre pour agir, n°26, 2017, 128 p.
 
"À l'heure où la loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a prévu l'introduction du préjudice écologique dans le code civil, cet ouvrage s'inscrit dans une réflexion globale de l'Agence française pour la biodiversité sur le dommage écologique. Il est centré sur l'eau et les milieux aquatiques mais sert d'assise à des travaux qui seront entrepris sur les autres milieux. S'adressant aux acteurs publics et privés impliqués ou impactés par la mise en œuvre de la réglementation sur l'eau, il présente un état des lieux scientifique, juridique et opérationnel positif des avancées et du chemin qu'il reste à parcourir en matière de prise en compte des dommages écologiques, par le croisement de l'expertise scientifique et technique avec les connaissances produites par les sciences humaines et sociales. (...)"

télécharger le document depuis le portail national des zones humides.
   

 
outre-mer

Des nouvelles du Pôle-relais Zones Humides Tropicales

"RiZHOM" est la newsletter élaborée par l'équipe du "Pôle-Relais Zones Humides Tropicales", qui vous permet d'être au courant des dernières actualités sur les milieux humides, aussi bien au niveau de l'Outre-mer français qu' au niveau mondial."

Consultez la dernière lettre et abonnez-vous via un formulaire de contact ou par courriel à l'adresse suivante : L.TEYSSEIRE@conservatoire-du-littoral.fr.
  

bilan national

Bilan national des Journées mondiales des zones humides

"L'Association Ramsar-France, les Pôles-relais zones humides, l’AFB (Agence Française pour la Biodiversité), la LPO et la SNPN (Société nationale de protection de la nature) tiennent à remercier l'ensemble des acteurs qui se sont mobilisés pour proposer au plus grand nombre des animations dédiées à la découverte des milieux humides, lors cette édition 2017.
Grâce à votre engagement, le nombre d'animations labellisées augmente d'année en année... Merci à tous !"

accéder au bilan depuis le portail national des zones humides.
  
les zooms du mois
un retour d'expérience

Contribution des Fédérations des Chasseurs et de la Fondation pour la protection des habitats de la faune sauvage aux Plans nationaux d’action en faveur des milieux humides

Fédération Nationale des Chasseurs, 2016, novembre 2017, 29 p.
Ce document est un recueil d’actions menées en faveur des zones humides, répertoriées dans la base de données « Cyn’Actions Biodiv » dans les domaines suivants :
  • Sensibilisation à la conservation
  • Acquisition foncière à but conservatoire
  • Restauration et gestion durable
  • Suivi et connaissance.
Plus de 60 actions sont sommairement décrites, dans chacun des bassins hydrographiques.
 
accéder au document depuis notre base de données documentaire.
 
life tOURBIeres du jura

Le Parc naturel régional du Haut-Jura récompensé pour les travaux de reméandrement du Nanchez !


"Le Progrès-évènement, EDF et les Fédérations départementales pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatiques de l’Ain et du Jura, ont organisé le vendredi 24 mars 2017, une soirée en faveur de la « Pêche et les Milieux Aquatiques ».

Dans ce cadre, 7 trophées étaient décernés pour mettre en valeur des actions de préservation ou d’amélioration des milieux aquatiques ou des initiatives favorisant l’exercice de la pêche.

Les deux fédérations départementales ont souhaité récompenser le Parc naturel régional du Haut-Jura, en lui remettant le « Trophée de l’aménagement de l’année », pour le chantier de reméandrement du Nanchez. Ce chantier, s’est appuyé sur la proposition du bureau d’études Ecogéa et réalisé par les entreprises Jura Natura Services et Goyard TP en 2016, sur la commune de Nanchez (39).

Ce trophée est le témoin qu’un écosystème fonctionnel, où cours d’eau et zones tourbeuses interagissent, est favorable à l’ensemble des composantes, aquatiques ou terrestre. La restauration durable des milieux et de leur fonctionnement doit passer par une phase transitoire où les équilibres doivent se remettre en place et nécessite un peu de patience.

A travers ce choix, le « monde de la pêche » a souhaité soutenir le parc dans ces actions en faveur des milieux aquatiques et humides.

Le trophée a été remis par Monsieur Romain Sarron d’EDF à Gérald Husson, Anne-Sophie Vincent et Pierre Durlet, représentant le Parc.

Un clip présentant succinctement le Parc naturel régional du Haut-Jura et le projet a été projeté lors de la soirée. Il a été réalisé par Jean-François Basset et s’appuie partiellement sur des images prises par Jean-Philippe Macchioni, lors du tournage du film « Jura, le temps d’une Montagne », qui sera lancé en juin 2017."

  

Chantier de réfection du platelage de la Combe du Nanchez à Prénovel-de-Bise

Photo : Pierre DURLET.
 
"Suite au démontage de l'ancien cheminement vieux de plus de 25 ans, l'ONF (prestataire) avance à présent dans la mise en place des nouveaux aménagements (450 m de linéaire). L'ensemble des portiques et des lambourdes sont posés ainsi que les 2 passerelles traversant le Nanchez. Chantier sous maîtrise d'ouvrage du Parc naturel régional du Haut-Jura et de la Communauté de communes de la Grandvallière."

en savoir plus sur le site du programme life tourbières.

   
Tourbières du Massif Central
RENCONTRE

Venez échanger autour des espèces à enjeux des tourbières

Le Pôle-relais tourbières organise le 29 juin prochain au Puy-en-Velay (43) une rencontre sur le thème des espèces à enjeux des tourbières du Massif Central.
Plusieurs interventions sont déjà prévues, elles donneront les grands thèmes des échanges de cette journée :
  • Apports de l’analyse des macro-restes en tourbière : dynamiques et biodiversité des zones humides de haute Ardèche (Sud-Est du Massif Central)
  • Les bryophytes des tourbières du Massif Central : patrimonialité, indication et conservation
  • Réseau de tourbières du plateau de Montselgues (Ardèche) : exemple de gestion conservatoire en faveur de Phengaris alcon
  • Odonates patrimoniaux des tourbières du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne : de la connaissance à une stratégie de préservation.
Le programme n’est pas définitif, n’hésitez donc pas à nous proposer une courte expérience ou réflexion sur laquelle vous souhaiteriez échanger avec les autres gestionnaires du massif.
 
Inscrivez-vous avant le 20 juin !

Contact : Grégory BERNARD

Pour consulter les détails pratiques et vous inscrire, rendez-vous sur notre site.
 

Retour sur la première rencontre autour des tourbières du Massif Central

Texte et photo : Francis MULLER.
 

 
Le programme de coordination et d’animation pour les tourbières du Massif Central prévoit des rencontres entre acteurs de ces tourbières, et c’est sur le thème des aspects scientifiques qu’une vingtaine de personnes s’est réunie le 3 mai dernier, dans la salle que le Conservatoire Botanique National du Massif Central avait mise à notre disposition en ses locaux de Chavaniac-Lafayette (43).

Les sujets suivants ont été présentés et débattus :
  • En introduction, il nous fallait évoquer la place des questions scientifiques dans le travail sur les tourbières du Massif Central. Il s’est agi en particulier du ‘développement des principes de la conservation sur des bases scientifiques’ et du ‘fossé entre le savoir et le faire’, Pierre Goubet nous ayant à cet effet fait part de ses réflexions.
  • Les services écosystémiques des tourbières : quelle application au Massif Central ? Grégory Bernard (Pôle-relais tourbières) a relaté ses investigations sur le sujet et Angela Setbon (stagiaire au Pôle-relais tourbières) a présenté son enquête sur la perception par divers publics de ces services.
  • Les suivis, qui sont réalisés tant sur les sites ayant fait l’objet de mesures de réhabilitation, que sur les autres tourbières.
  • Les tourbières et les boisements : comment prendre en compte les boisements présents sur un site tourbeux, quelles implications pour la gestion ? Armelle Sicart (syndicat mixte des Monts de la Madeleine) a introduit le sujet en présentant un déboisement réalisé voici 7 ans à la tourbière du Mépart (Forêt domaniale de la Cisse [03]).
En conclusion de la journée, nous avons évoqué les questions communes à visée scientifique et technique que nous pourrons aborder et les modes d’échanges à prévoir durant la durée du programme.
témoignage d'acteurs

Parole de propriétaire de tourbière en forêt

Syndicat Mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. N°25, mis en ligne le 17/04/2017, 4’20
 
Le Syndicat Mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne propose, sur sa chaîne Dailymotion « Les tourbières, parlons-en ! », une série de plus de 20 courtes vidéos autour des tourbières du territoire, réalisées avec le soutien financier de la Fondation de France, l'Agence de l'eau Adour-Garonne et l'Europe (FEADER).
Cette fois, c’est un témoignage d’acteurs que nous vous proposons : celui d’un propriétaire de tourbière en forêt.
 
Vers la vidéo sur le site de Dailymotion.
 

La naissance d’un réseau d’acteurs et de sites des tourbières de l’Artense et du Cézallier

Texte et photo : Philippe BOICHUT, Syndicat Mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne. Photo : Les acteurs du Cézallier et de l’Artense réunis lors de la journée mondiale zones humides le 4 février 2017 à Egliseneuve d’Entraigues, pour la présentation du projet issu de la concertation locale.

L'objectif du projet est de savoir comment prendre en compte la vie quotidienne et les pratiques des habitants du Cézallier et de l’Artense pour la préservation des tourbières. Pour tenter d'y répondre, le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne anime un espace d’écoute et de débats autour des savoirs et savoir-faire sur les tourbières... 
Chacun exprime son ressenti par rapport aux tourbières, à leur gestion, aux contraintes ou aux opportunités qu’elles peuvent impliquer.  Les habitants et propriétaires de tourbières formulent l'idée que ces milieux naturels d’exception participent bien à l’identité paysagère locale et constituent un patrimoine commun.
Et si demain les tourbières de l'Artense et du Cézallier étaient reconnues au plan international ?
 
En savoir plus : Contact :
Philippe BOICHUT chargé de mission. Syndicat mixte du parc naturel régional des volcans d’Auvergne
Tél. : 04 73 65 64 00 //  pboichut@parcdesvolcans.fr
Programme financé par l’Europe (FEDER Massif Central), l’Agence de l’Eau Adour Garonne, la Fondation de France et le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne.
Les tourbières en régions

Une série d'incendies ravage les tourbières

La sécheresse a eu raison de plusieurs hectares de tourbières dans toute la France ces dernières semaines :
Auvergne - Rhône-alpes

Forêts et fourrés humides à marécageux

MARCIAU, Roger ; PRADELLE, Sébastien ; Conservatoires d'espaces naturels de Rhône-Alpes. Les Cahiers Techniques, mars 2017, 24 p.
 
Parmi les zones humides hors systèmes alluviaux, les boisements marécageux sont méconnus et, de ce fait, identifiés comme des milieux d’intérêt médiocre. Tout l’enjeu de ce document est ainsi de redonner leurs lettres de noblesse à ces boisements aux sols gorgés d’eau, apporter une autre perception de leur richesse patrimoniale, de leurs qualités esthétiques et culturelles ou encore des services qu’ils rendent à la société en tant que précieuses zones humides.

accéder au document.
   
bassin de la loire

Les boisements en zones humides de têtes de bassin versant

collectif ; LEVRAT, Julien (Coord.) ; Fédération des conservatoires d'espaces naturels. 2017, 20 p.

Au sommaire de ce cahier technique du bassin de la Loire :
  • Le bassin de la Loire et les zones humides
  • Typologie des zones humides et des boisements (Les grands types de zones humides de têtes de bassin versant - Habitats forestiers humides de têtes de bassin versant - Intérêts des boisements en zones humides de têtes de bassin versant - Menaces sur les boisements en zones humides de têtes de bassin versant)
  • Les pratiques d’exploitation du bois en zones humides (Les travaux sylvicoles d’exploitation - L’exploitation du bois - Franchissement de cours d’eau)
  • Préconisations de gestion en zones humides de têtes de bassin versant (Gestion des boisements - Les mares forestières)
  • Le réseau des cellules d’assistances techniques
  • Bibliographie.
Accéder au document.
bourgogne-franche-comté

Dix mille fleurs pour les tourbières

PAUL, Jean-Philippe. La Salmandre, n°239, avril 2017, p. 16-17

« La saxifrage œil-de-bouc ne fleurit plus que dans un seul marais de France. Des botanistes veulent la replanter en grand nombre dans le massif jurassien. » (chapô)
Voir également l’article « Saxifrage dorée aux soins intensifs ».

vers le site de la salamandre.

Photo ci-contre : F. MULLER. Saxifraga hirculus dans un bas-marais finlandais.
  
  
bretagne

Courlis cendré : les populations nicheuses se portent mal en Bretagne

"Son nom breton est « paotr ar saout » : le gars des vaches. En effet, le courlis cendré est un petit échassier au bec recourbé vers le bas, que l’on rencontre parfois au milieu du bétail. Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une trentaine de couples de courlis cendrés à nicher en Bretagne et, plus précisément, dans les monts d’Arrée. La population décline à vue d’œil : à ce train-là on ne devrait malheureusement plus entendre son chant flûté dans les landes d’Armorique d’ici une vingtaine d’années. Bretagne Vivante se mobilise pour cet oiseau. (...)"

Accéder au communiqué de presse complet sur le site de Bretagne vivante.
  
GRAND EST

Vingt-six hectares de marais tourbeux en voie de protection dans les Vosges

Francis MULLER. Photo : Vue générale des Feignes sous Vologne

A la faveur de l’Assemblée générale du Conservatoire d'espaces naturels de Lorraine, tenue ce 8 avril 2017 à La Bresse (Vosges), les nombreuses tourbières de la commune ont été présentées. Parmi celles-ci, deux ont fait l’objet de visites l’après-midi :
  • celle du Lispach est déjà connue et protégée depuis un certain temps : ses magnifiques radeaux, dits aussi ‘tremblants’, peuvent être vus depuis un nouveau sentier sur platelages, qui vient d’être inauguré.
  • celle des Feignes-sous-Vologne est en cours d’acquisition par le CEN. Ses atouts sont sa surface conséquente car il n’est pas fréquent de pouvoir acquérir 26 hectares d’un seul tenant ; sa situation aussi, proche des autres tourbières de cette vallée. Mais le contexte est délicat : un étang artificiel a été créé par une petite digue, des immeubles de loisirs la bordent d’un côté, la station de ski alpin de la Bresse de l’autre, et une route très fréquentée et bruyante du troisième ! Classiquement, un plan de gestion devra être rédigé pour décider des mesures à prendre pour rétablir cette feigne de fond de vallon.
visiter le site du Conservatoire d'espaces naturels de lorraine.
 

La richesse de la tourbière de la tranchée de Docelles

Epinal infos, mis en ligne le 23.03.2017.

Cet article revient sur la valorisation d'une tourbière par la ville de Docelles (88).

lire l'article sur le site d'Epinal infos
 
hauts de france

Les Characées et les bryophytes des marais de Sacy sous surveillance

"Le Conservatoire botanique national de Bailleul apporte une assistance auprès du Conservatoire d’espaces naturels de Picardie et du Syndicat mixte des marais de Sacy pour l’étude des bryophytes et des charophytes sur le site Natura 2000 du « Marais de Sacy-le-Grand » localisé dans le département de l’Oise.

L’objectif est de réaliser des inventaires ponctuels dans des secteurs potentiellement intéressants pour ces deux groupes d’espèces. (...)"

lire l'article complet sur le site du conservatoire botanique de Bailleul. 
  
nouvelle aquitaine

Aux petits soins pour les tourbières

Sudouest.fr, mis en ligne le 13/05/2017
 
"Dans le cadre du dispositif « Trame verte et bleue », le Syndicat intercommunal d’aménagement hydraulique (SIAH) du bassin de la Boëme a lancé, fin 2015, une étude pour mieux connaître le fonctionnement des tourbières qui s’étendent sur la basse vallée de Mouthiers-sur-Boëme. (…)"

Lire la suite de l’article sur le site du journal en ligne sud ouest.
  

Biodiversité: l’État veut-il décourager l’action sociale ?

DENHEZ, Frédéric. Blog : L'écologie est une science sociale, la preuve ! Mis en ligne le 2 mai 2017
 
C’est la dernière lettre de liaison de Rhizobiome qui nous invitait à revenir sur la journée du Réseau SAGNE et Rés Eau Sol (29 mars 2017 )…
Lire la lettre de liaison de Rhizobiome.

…avant de nous rediriger vers un article du journaliste animateur de cette journée (sur le site Médiapart). Un article assez riche et complet. Sur quoi ?  Sur les zones humides bien sûr !
Vers le site médiapart.
 
Les tourbières à l'international
outre-mer

Les tourbières tropicales sont plus nombreuses que l'on croyait

Centre international UNISFERA. Médiaterre, le système d’information mondial francophone pour le développement durable, mis en ligne le 18/05/2017

C’est important !
Cet article reprend les points clés de l’étude « New map reveals more peat in the tropics », publiée en janvier dernier par CIFOR (Center for International Forestry Research).

Accéder à l’article sur le site de Médiaterre.
 
europe

L'Europe prépare une résolution sur l'huile de palme et la déforestation des forêts tropicales humides

BREUIL, Florent. Médiaterre, mis en ligne le 06/04/2017

"La Commission européenne explique, concernant le développement durable, que celui-ci « correspond à la satisfaction des besoins de la génération actuelle sans compromettre la satisfaction des besoins des générations suivantes. » La vision d'un développement progressif et durable de la société humaine est l'une des pierres angulaires de l'Union européenne et il convient donc d'en tenir compte dans nos décisions, également lorsqu'il est question de la problématique de l’huile de palme. (...)"

lire l'article et accéder au rapport du parlement européen depuis le site de médiaterre.
  
belgique

Long-term influence of sod cutting depth on the restoration of degraded wet heaths

GODEFROID, Sandrine ; SANSEN, Ugo ; KOEDAM, Nico. Restoration Ecology, vol. 25, N°2, p. 191-200

Influence à long terme de la profondeur d'étrépage sur la restauration des landes humides (tourbeuses) dans le Nord de la Belgique. 
Cette étude montre que plus on augmente la profondeur d’étrépage, plus l’effet est bénéfique en terme de restauration du milieu abiotique (augmentation du pH et du niveau de l'eau, et réduction des concentrations en ammonium et en aluminium). Cet effet bénéfique au niveau du sol ne se traduit cependant pas nécessairement par une restauration de l’habitat sur le long terme. En effet, seul un nombre limité d'espèces caractéristiques des landes humides sont réapparues et se sont maintenues dans le temps, celles-ci demeurant une composante mineure de la végétation restaurée. L’étude suggère ainsi que l’étrépage ne permet pas de restaurer les landes humides dans un état de conservation satisfaisant lorsqu’il est appliqué dans des régions impactées par d’importants dépôts atmosphériques azotés.
 
accéder à la notice sur notre base de données documentaire.
 
Merci à Sandrine Godefroid.
 

Les moutons doivent quitter les Hautes-Fagnes, ils ne broutent pas assez les plantes néfastes

rtbf.be, mis en ligne le 11.04.2017

" En vous baladant sur le haut plateau des Fagnes, vous avez sans doute déjà aperçu des moutons en pâture. La présence d'un berger et ses bêtes était une expérience menée depuis une vingtaine d'années par la Région wallonne pour éliminer une plante qui étouffe les espèces fagnardes. Le contrat avec le berger s'est achevé fin décembre et le bilan vient d'être dressé: l'expérience n'est que très partiellement positive. (...)"
 
lire l'article complet sur le site rtbf.be.
  

La station scientifique des Hautes Fagnes

RANIERI, Marjorie. Université de Liège, mai 2016
 
"Situé sur le Mont Rigi, la station scientifique des Hautes Fagnes est depuis plus de 90 ans un lieu privilégié pour la recherche scientifique et la transmission de savoirs."
Retour sur l'histoire de cette station...

lire l'article sur le site de l'université de liège.
  
canada

Milieux humides et hydriques - Dépôt d’un projet de loi pour prolonger l’application de la loi en vigueur

Ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, mis en ligne le 30/03/2017

"Le ministre a présenté aujourd’hui à l’Assemblée nationale un projet de loi pour prolonger jusqu’au 1er mars 2018 la Loi concernant des mesures de compensation pour la réalisation de projets affectant un milieu humide ou hydrique. L’adoption de ce projet de loi permettrait aux parlementaires et à la population de prendre connaissance, dans un climat de sérénité et avec tout le sérieux qu’il requiert, du futur projet de loi sur les milieux humides et hydriques, lequel sera déposé incessamment.

Le ministre pourrait continuer d’exiger d’un demandeur d’autorisation, pour la réalisation d’un projet affectant un milieu humide ou hydrique, des mesures de compensation afin de rendre le projet acceptable du point de vue environnemental. Le gouvernement du Québec continuerait donc de veiller à la protection des milieux humides et hydriques de son territoire en appliquant les règles actuelles qui sont connues de tous les acteurs concernés. (…)"

Lire le communiqué de presse complet.
  

Le projet de Loi n°132 qui fait couler beaucoup d'encre

Un mémoire est un document dans lequel une personne ou un organisme exprime son point de vue sur un sujet faisant l’objet d’une consultation en commission parlementaire.
Suite au dépôt du projet de Loi n°132, une série de mémoires ont été déposés sur le site de l’Assemblée nationale du Québec.

Nous aurons prochainement l'occasion de faire un point sur cette loi avec nos voisins outre-Atlantique.

Accéder aux mémoires déposés.
 
royaume-uni

Impact of prescribed burning on blanket peat hydrology

HOLDEN, Joseph ; PALMER, Sheila M. ; JOHNSTON, Kerrylyn ; et al.  Water resources research, 2015, n°51, p. 6472–6484

Le feu est connu pour impacter les propriétés du sol et la circulation de l’eau. L’impact du brulage dirigé sur l’hydrologie des tourbières de couverture est assez peu connu. Dans cette étude, 10 tourbières de couverture ont été étudiées, 5 d’entre d’elles ayant fait l’objet d’un brulage dirigé.  

Accéder à l'article depuis notre base de données documentaire..
  
russie

Analysis of ecological factors limiting the destruction of high-moor peat

DOBROVOL'SKAYA, T.G. ; GOLOVCHENKO, A.V. ; ZVAGINTSEV, D.G. Eurasian Soil Science, 2014, vol. 47, N°3, p. 182–193
 
Cette revue présente une analyse des données de la littérature et d’études originales des auteurs visant à révéler les facteurs inhibant la décomposition de la tourbe de haut-marais (oligotrophe). Chacun des facteurs écologiques qui préviennent la décomposition de la tourbe de haut-marais par différents groupes de micro-organismes est ici considéré. La réaction acide, les températures basses et le manque de nutriments ne sont pas les facteurs principaux qui inhibent la destruction de la tourbe. Le contenu limité en oxygène de la tourbe conduit à une diminution drastique du nombre de microorganismes mycéliens et a une réduction de l’activité des enzymes oxydatives et hydrolytiques. Le principal facteur inhibant la décomposition des sphaignes est leur stabilité mécanique et chimique, puisque les animaux fragmentant les sphaignes sont absents du sol et que cette mousse possède des polysaccharides de composition spéciale. La toxicité des composés phénoliques qui se manifeste en condition aérobie, empêche l’activité de toutes les enzymes hydrolytiques. C’est la raison principale de la décomposition lente de la tourbe de sphaigne et de la préservation à long terme des restes de corps et de nourriture dans les tourbières hautes.
suisse

Tourbe en eaux troubles 

Émission radio "Prise de terre", diffusée le 29.04.2017 à 10h03 sur la radio suisse RTS.

Cette émission radio aborde le sujet de l’exploitation des tourbières à des fins horticoles. Rencontre avec le Jardin botanique de Neuchâtel, qui propose des solutions alternatives au terreau contenant de la tourbe, afin d’éviter de détruire les tourbières, qu’elles soient suisses ou non.

écouter l'émission sur RTs.ch.
Communication, éducation, sensibilisation, ...
OUTILS DE SENSIBILISATION

Une nouvelle maquette pour comprendre la réhabilitation des tourbières

Francis MULLER.

Thierry Gydé et ses collègues ne manquent pas d’imagination pour présenter les tourbières et leurs particularités. Nous avions déjà évoqué dans ces colonnes les kiosques démontables réalisés par le Conservatoire d'espaces naturels de Lorraine, qui accueillent toutes sortes de jeux et maquettes permettant de faire connaitre à tous les tourbières vosgiennes. Le dernier-né des créations lorraines est une maquette ressemblant à première vue aux bons vieux ‘flippers’. Sauf que la manette actionne une pompe qui nous permet de simuler la remise en eau induite par la création de barrage supprimant les effets du drainage. Et que les cônes vert vif ne font pas gagner des points, mais sont des épicéas qui ont poussé suite à l’assèchement du site représenté. Grâce à ce dispositif, on découvre les mécanismes liés aux interventions de restauration réalisées par le Conservatoire.
Quelques petits détails étonnent, comme l’effet de bassin artificiel bleu donné par le fond de la tourbière. Mais c’est l’eau bleue apportée par la pompe qui a déteint et peut ainsi faire croire qu’on traite une tourbière comme une piscine ! Nous faisons confiance à Thierry pour de petites retouches, et attendons avec impatience de voir ce que son inventivité nous réservera prochainement.

Contact : 03 87 03 00 90 - t.gyde@cren-lorraine.fr
 
Agenda

Jusqu'en octobre 2017 :


Retrouver tout l'agenda sur notre site internet
 
FORMATIONS

Jusqu'en octobre 2017


Retrouver tout l'agenda sur notre site internet
d'autres ressources...
En France
FÉDÉRATION DES CONSERVATOIRES
D'ESPACES NATURELS

6 rue Jeanne d’Arc
45000 Orléans
Tél : 02 38 24 55 00 - Fax : 02 38 24 55 01
Courriel : contact@reseau-cen.org
Site web : http://www.reseau-cen.org/
 

 
Email Marketing Powered by Mailchimp
Le contenu de ce bulletin et les documents qui y sont joints ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Fédération, de son Bureau ni de son Conseil d'Administration. Ni la fédération des conservatoires d'espaces naturels, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette lettre et les pièces qui y sont jointes.

©Fédération des CEN
2017 Pôle Relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
S'inscrire | se désinscrire | mettre à jour mes préférences