Copy
janvier 2018 - n°85

Edito

Pour les tourbières de France et pour leurs aficionados, dont vous, lecteurs de Tourbières Infos, faites sans doute partie, le Pôle-relais tourbières souhaitera :
  • Une bonne eau en abondance (on en manquait souvent en 2017, ce début d’année semble plus prometteur)
  • Une bonne réussite des projets en cours (pour notre part, nous contribuerons avec intérêt à l’animation de dispositifs dans le Massif central, en Bourgogne-Franche-Comté et dans une mesure plus modérée en Pays de la Loire…)
  • De nombreux projets nouveaux qui émergent (et de nombreuses sollicitations qui nous arrivent au pôle-relais, comme celles des Hauts-de-France, des Ardennes, de Normandie, de l’Arc atlantique, etc. pour agir sur les tourbières, petites ou grandes)
  • Une bonne prise en compte des tourbières par les politiques publiques (nous y travaillons, c’est une tâche complexe)
  • Et un public qui connaisse et apprécie les tourbières (la Journée mondiale des zones humides qui arrive très bientôt, et tout un travail de fond quotidien que vous menez et que nous relayons, doivent y pourvoir)
S’y ajoutent bien sûr nos vœux pour votre bonheur personnel. …
 
Francis Muller, directeur du Pôle-relais tourbières à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels

Sommaire

L'actualité du Pôle-relais tourbières
RETOUR SUR UN ARTICLE

« Les tourbières résistent aux changements climatiques » : interview de Vincent Jassey par Grégory Bernard

Crédits photo : Vincent Jassey.
 
La dernière lettre Tourbières-infos (décembre 2017) présentait un article qui, sans faire réellement polémique, suscitait des commentaires divers par d'autres média. Grégory Bernard, chargé de mission au Pôle-relais tourbières, est allé à la rencontre d’un des auteurs, Vincent Jassey, et lui a posé quelques questions.
 
« G. Bernard : Vous êtes co-auteur d’un article intitulé « Taxonomic and functional turnover are decoupled in European peatbogs », publié dans Nature communications fin 2017. Cet article a été relayé dans les média et les réseaux sociaux sous le titre « les tourbières résistent aux changements climatiques ».
Ce titre accrocheur soulève plusieurs questions car d’autres études, notamment celles réalisées en France dans le cadre du programme Peatwarm, montrent que le bilan carbone de la tourbière peut être modifié par une hausse de température moyenne de quelques degrés.
Pour de nombreux acteurs qui travaillent à la conservation des tourbières, cela a soulevé pas mal d’interrogations. Ces propos sont-ils à nuancer ?
 
V. Jassey : Ce titre accrocheur est évidemment à nuancer puisque nous nous sommes focalisés sur la réponse de la végétation et ces caractéristiques morphologiques et non sur le bilan carbone des tourbières. (…) »
 
Retrouvez l’intégralité de l’interview sur notre base de données
 

Rencontre sur les politiques européennes en faveur des tourbières

Par Francis Muller
Cette rencontre a été organisée à Bruxelles le 6 décembre 2017 par l’institut Thünen et l’université de Greifswald afin de discuter des possibilités qu’auront les futures politiques européennes liées à la gestion des sols organiques de tenir compte des objectifs de limitation des effets des changements climatiques, et afin de rassembler des données susceptibles de sensibiliser les politiciens.
Des représentants de 12 pays européens étaient présents (pour la France, le président du conseil scientifique du Pôle-relais tourbières Daniel Gibert et son directeur Francis Muller), tout d’abord pour des présentations en rapport avec l’agriculture européenne en zones humides, et les politiques de protection de la nature et du climat, puis pour échanger sur les mesures souhaitables.
Des discussions ont eu notamment pour objet de veiller à ce que les tourbières ne soient pas oubliées dans les bilans sur les gaz à effets de serre et que des mesures associant les possibilités de paludiculture (cultures pouvant se faire dans des zones temporairement inondables : roseau, aulne, canneberge…) puissent être prises.
Nous avons remarqué durant cette réunion que les organisations agricoles de Fennoscandie représentées étaient très critiques face à des projets qui viseraient à ré-inonder de vastes secteurs d’anciennes tourbières drainées. Or, dans l’immédiat, les zones restaurées demeurent de surface très modeste !
Pour en savoir plus sur les projets pour une agriculture respectueuse du climat sur les sols organiques voir le site de l’institut Thünen (en anglais ou allemand) ou celui du projet CINDERELLA de l’université de Greifswald .
 
PUBLICATION

Gestion forestière et milieux humides

Pôle-relais tourbières. Collection "Bulletins bilbiographiques - Pôle-relais zones humides". 2017, 45 p.
 
L’année 2011 avait été proclamée « Année internationale de la forêt » par l’Assemblée Générale des Nations Unies. C’était l’occasion pour la convention de Ramsar de fêter ses quarante ans en célébrant la Journée mondiale des zones humides… sur le thème de la forêt : « Les forêts : vitales pour l’eau et les zones humides ».
« Il serait difficile d’estimer le nombre de zones humides boisées dans le monde mais ce que nous pouvons dire, c’est que 825 de nos 1891 sites Ramsar (en date de juillet 2010), soit une superficie de plus de 79 millions d’hectares, comptent au moins quelques zones humides boisées dans leurs limites – ce qui est égal à 53% de la superficie de l’ensemble des Sites Ramsar. » (en savoir plus)
Si les sites Ramsar font l’objet d’une attention et d’une protection particulières, qu’en est-il des autres sites ? Comment les conserver ? Comment les restaurer ?
D’une manière plus générale, quelles relations entretiennent les milieux humides et les milieux forestiers ? Quelle est la place de l’arbre dans les zones humides ? Quelle(s) gestion(s) adapter à ces différents milieux ?
 
Les références des documents suivants sont issues des bases de données documentaires des Pôles-relais zones humides. 

Accéder au document
 
PUBLICATION

Expositions sur les zones humides - mise à jour 2017

Pôle-relais tourbières. Collection "Bulletins bilbiographiques - Pôle-relais zones humides". 2017, 45 p.
 


De plus en plus d’opérations grand public ont lieu en France autour des zones humides : la Journée mondiale des zones humides le 2 février, l’opération Fréquence Grenouille de mars à mai, la Fête de la Nature en mai, les Chantiers d’automne de septembre à décembre, etc. ; les occasions deviennent donc de plus en plus nombreuses pour faire connaître ces zones humides.
Les expositions qui vous sont présentées dans ce document peuvent vous servir à toucher tous les publics lors de vos manifestations. Cette liste a été réalisée à l’aide des cinq Pôles-relais zones humides
 
Quelles sont les nouveautés de cette troisième mise à jour ?
Vous trouverez dans cette nouvelle version de nouvelles rubriques (zones humides de l’est, littoral, poissons), et plus de 22 nouvelles expositions, soit au total 97 expositions.
 
Pour les futures mises à jour, si vous connaissez d’autres expositions sur les zones humides, qu’elles soient temporaires ou permanentes, en français ou en langue étrangère, merci de nous en informer.

accéder au document
 
EVENEMENT

Loin d’être inutiles, les zones humides urbaines sont vitales

Par Stéphanie Chastaing
 
La journée mondiale des zones humides est célébrée chaque année le 2 février pour sensibiliser  à l’importance des zones humides pour l’humanité et la planète.
Le 2 février est aussi la date de l’adoption de la convention de Ramsar sur les zones humides en 1971.

Les zones humides en Bourgogne Franche-Comté
Un programme est encore en cours de bouclage fera état des animations présentes sur le territoire Bourgogne Franche-comté. Il sera diffusé largement dans les structures partenaires, mais aussi via notre page internet.
Il est encore temps de vous inscrire et et d'ajouter votre animation à la longue liste déjà proposée. Rendez-vous via l’espace organisateur du portail national, à l’aide de vos codes, et saisissez vos animations.
Plus nous serons nombreux à participer et à proposer des animations et plus cet évènement aura d’écho et de répercussions pour la préservation des zones humides.
Si vous rencontrez des difficultés lors de la saisie de vos activités sur le portail, ou pour toute information sur les JMZH 2018 en Bourgogne Franche-Comté, n’hésitez pas à contacter l’équipe du Pôle-relais pour vous aider.
 
ZONES HUMIDES
grand prix national du paysage

Appel à candidatures pour le Grand Prix national du paysage 2018

Ministère de la Transition écologique et solidaire
 

« À travers le Grand Prix national du paysage, le ministère de la Transition écologique et solidaire entend valoriser une démarche paysagère innovante à l’échelle d’un territoire. Celle-ci doit avoir donné lieu à des réalisations concrètes en France ou en zone transfrontalière.
La démarche récompensée doit être le fruit d’une collaboration étroite entre une maîtrise d’ouvrage porteuse d’une volonté territoriale ambitieuse et une équipe de maîtrise d’œuvre inventive et créative dans laquelle le rôle du paysagiste concepteur est central et prépondérant.
La démarche lauréate et ses réalisations devront être exemplaires tant par les résultats obtenus que par leur mise en œuvre. Elles s’appuieront sur les spéci­ficités paysagères locales pour mettre en œuvre des projets de territoires ambitieux sur le plan social, environnemental et économique. Elles se montreront novatrices par les solutions proposées et seront susceptibles d’initier de nouvelles façons de penser le territoire à partir du paysage. (...) »
 
Voir l’appel sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire
 
webconférences

Deux webconférences pour les gestionnaires de milieux aquatiques et de zones humides

Via Maxime FOUILLET, Office International de l'Eau.
 

L'OIEau organise en collaboration avec l'AFB deux webconférences destinées aux professionnels de la gestion des milieux humides :
  • Cadre national des données de description des milieux humides, en lien avec la publication du dictionnaire SANDRE (lundi 5 février) ;
  • Prise en compte des dommages écologiques causés aux milieux aquatiques (mardi 27 février).
Ces deux évènements sont gratuits et durent 1h30.
 
Pour s'inscrire
  
life tOURBIeres du jura
Appel public à la concurrence
  • Mission d'appui technique à la conception d'un ouvrage de réhaussement du niveau d'eau, en vue du remouillage de la tourbière de la Censure (Chaffois - 25) et Assistance technique à la définition de l’avant-projet détaillé et à la mise en œuvre du chantier de restauration hydro-écologique de la tourbière de la Grande Seigne (Houtaud - 25).
  • Travaux de restauration hydraulique de la tourbière des Rousses (39).
avancées des travaux
Restauration fonctionnelle de la tourbière du Moutat en images (Mouthe - 25) : le film des travaux sous maitrise d'ouvrage du Parc naturel régional du Haut-Jura est désormais disponible.
 
Tourbières du Massif Central
vidéo

Les tourbières et le tourisme

Vidéo n°26 consacrée au projet "Tourbières, parlons-en !" mené en 2016 par le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne, avec le soutien financier de la Fondation de France, l'Agence de l'eau Adour-Garonne et l'Europe (FEADER). A voir ou à revoir !

Voir la vidéo. 
 
Auvergne-rhône-alpes

Entretien sur le marais de Grondes dans le Cantal

Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne, via le site de la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels

"En partie propriété du Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne depuis 2014, le marais de Gronde (Soulages, 15) a bénéficié cette année de premières actions de gestion pour la restauration et la préservation de cette zone humide. Après la coupe d’une plantation d’Epicéas, l’équipe de gestion est intervenue en septembre avec les élèves du lycée agricole de Saint-Flour pour la remise en pâturage d’une partie du site et pour l’éclaircie d’un boisement de Pins sylvestres. Afin de préserver ces écosystèmes fragiles, le débardage s’est effectué par traction animale, grâce à deux chevaux ! Un point d’abreuvement sera également prochainement installé et dès le printemps 2018, un troupeau d’une dizaine de génisses Aubrac pâtureront une partie du site. L’autre secteur, forestier, sera laissé en évolution naturelle.
Ce projet fait partie du Contrat Territorial Alagnon. Il est rendu possible grâce au financement de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, du Feder régional et de la Fédération de pêche du Cantal."

nouvelle-aquitaine

Dans la dernière lettre de liaison du Conservatoire d'espaces naturels du Limousin

Conservatoire d'espaces naturels du Limousin, La Lettre de Liaison, n°67, novembre 2017, 8 p.
 
Parmi les articles de ce numéro :
  • Sur la tourbière du Longeyroux à Meymac (19) (p. 3)
  • 19 ans après sa première visite, le G.E.T. est revenu en territoire limousin : des journées instructives et conviviales (p. 4)
  • Tourbière du Ruisseau de la Grande Ribière – Bonnefond (19) : travaux de restauration (p. 5).

Dans la dernière Gazette de la Réserve naturelle de la Tourbière des Dauges

Conservatoire d'espaces naturels du Limousin, n°48, novembre 2017

Au sommaire de cette lettre d’information :
  • Les isotopes de l’eau
  • Étude génétique
  • La fonge
  • Les mollusques
  • « Nidoscope »
  • Département de la Haute-Vienne
  • La fréquentation de la réserve,
  • Drone.

Accéder à la lettre sur le site du conservatoire d’espaces naturels du limousin
 

Caractérisation et évaluation de la valeur écologique des végétations humides du Limousin

"Pour l’année 2018, le Conservatoire botanique national du Massif Central souhaite dresser une synthèse des travaux d’inventaire et de caractérisation des zones humides du Limousin, pour contribuer à la rédaction d’un catalogue des végétations humides du Limousin en caractérisant finement ces végétations au regard des dernières avancées du prodrome des végétations de France et en identifiant les éléments remarquables des zones humides à enjeux de conservation."
 
Accéder à l’offre sur le site telabotanica
 
zoom sur un programme de recherche

L'Homme et la moyenne montagne durant la Protohistoire dans le Massif central. Enquête en Haute-Auvergne et Limousin

AUXERRE-GUERON, Florie-Anne. Université Toulouse Jean Jaurès, Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés UMR 5608 (T.R.A.C.E.S)

Voici un extrait du résumé de cette thèse (soutenue le 20 décembre 2017 à l’Université de Tourlouse Jean Jaurès) : "La Haute-Auvergne, qui correspond au département du Cantal, et la Montagne limousine, à cheval sur le nord de la Corrèze, le sud de la Creuse et l’extrême est de la Haute-Vienne, constituent la zone d’étude de cette recherche. Il s’agit de territoires de moyenne montagne qui se présentent comme de réels conservatoires pour les aménagements de toutes époques, et notamment de la Protohistoire. Cette zone d’étude est donc un véritable laboratoire permettant des approches statistiques et spatiales. De plus, ces territoires offrent aussi de nombreuses zones humides et tourbières grâce auxquelles des données paléo environnementales sont accessibles."
 
Accéder au résumé complet et au poster.
 
rencontre

Journée Culture et tourbières dans le Tarn le 26 avril 2018

Par Francis Muller.
 
Les aspects culturels des tourbières sont importants, et l’Homme a beaucoup contribué, pour le meilleur ou pour le pire, à forger l’aspect que celles-ci connaissent actuellement. Le Pôle-relais tourbières et le CEN Midi-Pyrénées vous proposent une journée d’échanges et réflexion sur ces aspects, dans les monts de Lacaune (lieu précis encore à déterminer) le 26 avril.
 
Nous avons déjà la confirmation des communications suivantes :
  • Céline Thomas (Rhizobiome) : Associer les populations à la préservation des sagnes (ou tourbières) grâce à la Culture : l'exemple des Fêtes et Ecoles des Sagnes
  • Serge D. Muller (université de Montpellier) : "Les tourbières : habitats naturels ou milieux anthropisés ? L’intérêt d’une perspective à long terme"
  • Péire Thouy : "Sanhas e torbièras dins l'uèlh de l'Òme" (les tourbières dans l'œil de l'Homme). Ce dernier sujet sera suivi d’un débat sur les langues et langages aptes à communiquer vers les divers publics des tourbières/sagnes.
D’autres communications sont sollicitées, venant d’autres partes du Massif central. Nous garderons une large place pour les échanges et débats.
 
Les personnes intéressées pour participer voire proposer une communication peuvent déjà se manifester auprès de contact@pole-tourbieres.org, des précisions seront fournies ultérieurement.
 
Les tourbières en régions
bourgogne-franche-comte

Des nouvelles du Pôle Milieux Humides de Bourgogne-Franche-Comté

Lettre des actions en faveur des milieux humides de Bourgogne-Franche-Comté sur le bassin Rhône-Méditerranée, n°7, décembre 2017, 8 p.

Parmi tous les articles de cette lettre, on s'intéressera surtout aux milieux tourbeux à travers ces articles :
  • Le marais de Panesière à Chatelneuf (39) réhabilité
  • Plus d’eau pour des tourbières du Haut-Doubs

Approche archéobotanique du Néolithique moyen de Clairvaux

SCHAAL, Caroline ; PETREQUIN, Pierre. Presses universitaires de Franche-Comté ; Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement ; Centre de Recherche Archéologique de la Vallée de l’Ain, 2015, p. 1193-1277
 
« L’approche carpologique du Néolithique moyen II à Clairvaux est fondée sur un total de 32 prélèvements de sédiments anthropiques, dans trois villages datés de 3900-3700 av. J.-C. : Clairvaux XIV (13 échantillons), Clairvaux VII (2 échantillons) et Clairvaux/La Motte-aux-Magnins niveau V (17 échantillons). L’évolution chronologique des assemblages de taxons est étudiée à CL XIV, puis des comparaisons sont proposées entre les trois villages plus ou moins contemporains, pour chercher d’éventuelles spécificités ; enfin est proposée une image générale des assemblages de taxons à Clairvaux pendant le Néolithique moyen, en calculant les valeurs moyennes obtenues sur les 32 échantillons analysés. Le groupe de végétation des milieux humides (dont les aquatiques) permet de préciser l’ambiance environnementale dans laquelle ont été bâtis les villages : la plateforme littorale inondable, près du bas-marais, pour CL XIV et CL VII, tandis que les constructions ont été implantées sur une île à CL MM V. (…) »

Accéder au résumé complet et au document depuis notre base de données documentaires.
 
bretagne

Bruchia vogesiaca

Source : Compte Facebook du Conservatoire botanique national de Brest, publié le 02/07/2017. Photo : José DURFORT.

"Une mousse originale a été découverte en mai et en juin par José Durfort dans 2 zones tourbeuses pâturées des monts d’Arrée dans le Parc naturel régional d'Armorique. C’est une espèce nouvelle pour l’ensemble du Massif armoricain !
Extrêmement rare dans le monde, on la trouve essentiellement en France, et plutôt dans l’Est et le Massif central. Incroyable donc de la trouver en Bretagne. A savoir aussi, elle a déjà été observée en Cornouaille anglaise en 2006, où elle était alors également nouvelle pour les îles britanniques.
Son petit nom ? Bruchia vogesiaca."
 
En savoir plus sur SIFLORE
 
grand est

Diagnostic technique et sociologique des lacs de Gérardmer, Longemer et Retournemer et plan d'action

Agence de l’eau Rhin Meuse ; AgroParisTech. 2017, 195 p. + annexes
 
« Dans le cadre d'un projet pédagogique sur la ressource en eau de 5 semaines, 27 étudiants ingénieurs spécialisés en Gestion des Milieux Naturels à AgroParisTech ­ Centre de Nancy ont initié une concertation autour des enjeux écologiques sur les bassins versants des lacs de Gérardmer, Longemer et Retournemer (Vosges). Ces lacs doivent répondre à l'objectif de bon état des masses d'eau fixé par la Directive Cadre sur l'Eau d'ici 2027. À la suite d'une synthèse bibliographique, un diagnostic écologique de ces milieux a été réalisé. Ces résultats ont permis d'établir une liste de propositions d'actions, hiérarchisées par ordre d'importance, permettant d'atteindre les objectifs fixés. Afin d'être pertinente et applicable, cette liste a été confrontée à une enquête sociologique auprès des acteurs du territoire et de ses habitants. Les axes de propositions abordés, en relation avec toutes les activités liées aux lacs, sont les suivants : la gestion de la quantité d'eau et de sa qualité, la restauration des berges et de leur végétation [qui comportent des tourbières à Longemer et Retournemer NDLR], une gestion piscicole plus durable et une renaturation des cours d'eau. » (résumé)
 
Accéder au document sur la base de données documentaire de l’agence de l’eau rhin meuse
 

Qu’appelle-t-on une zone humide ?

Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine, mis en ligne le 22/12/2017, 4’00

« Entretiens réalisés lors d'une table ronde organisée par la Vigie de l'eau le 29 juin 2017 à Monthureux-sur-Saône (88). La table ronde était précédée d'une balade dans une zone humide restaurée (le vallon du Préfonrupt), balade commentée par Florian du Conservatoire des espaces naturels de Lorraine. »

Voir la vidéo sur YouTube
 

Travaux de restauration sur le marais de Chenay, c'est parti ! (51)

Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne, mis en ligne le 23/11/2017

« Le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne a construit début 2017 un programme de travaux d'entretien et de restauration 2017-2020 pour le marais du Vivier de Chenay (51), marais emblématique du nord-ouest de Reims et sur lequel le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne intervient depuis 2004. Ces travaux sont financés dans le cadre d'un contrat Natura 2000.
Les premiers travaux vont consister à intervenir sur la queue de l'étang de pêche communal qui présente des secteurs de tourbière alcaline exceptionnels. L'objectif des travaux est d'abattre manuellement les nombreux pins et bouleaux qui se sont progressivement développés. Tous les rémanents seront exportés et broyés tandis que les grumes seront débitées et mises en stère pour être récupérées par la commune et les pêcheurs. Ce secteur sera ensuite entretenu par fauche régulière (tous les 2 ans). »
 
Source : site du Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne
occitanie

Les micro-organismes des tourbières : un grand rôle pour de petites créatures

Mardi 6 février 2018, au Café du Quai, à Toulouse (31), dans le cadre du cycle « Planète-Terre-Univers » proposé par l’Observatoire Midi-Pyrénées

L’ensemble des tourbières de la planète recèle d’énormes quantités de dioxyde de carbone : l’équivalent de 20 ans d’émissions humaines et naturelles. Aujourd’hui pourtant, les tourbières sont grandement menacées par les changements climatiques et pourraient rejeter dans l’atmosphère tout le COqu’elles ont piégé dans leur sol au cours du temps, renforçant ainsi le cercle vicieux du réchauffement climatique. Nous savons à présent que les micro-organismes – algues, bactéries, champignons et autres – qui grouillent dans les tourbières jouent un rôle clé dans le cycle du carbone. Ce foisonnement les rend capables de faire pression sur leur habitat – les tourbières – pour y séquestrer ou libérer dans l’atmosphère plus de CO2. La conférence nous emmènera à la découverte du rôle capital que ces petites créatures jouent à l’échelle du globe.
 
Vers le site de l’université de Toulouse.
 
zone atelier armorique

Les zones humides délimitées depuis le ciel

LE GALL, Alain-Hervé. Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes, mis en ligne le 15/12/2017

« Sébastien Rapinel, Simon Dufour, Laurence Hubert-Moy (LETG-Rennes) et Bernard Clément (ECOBIO) publient en décembre 2017 dans la revue Wetlands les résultats d’une étude portant sur la surveillance à échelle fine et sur le long terme de la déperdition des zones humides. Les résultats ont été obtenus par couplage de données aéroportées LiDAR et de photographies aériennes historiques. (…) »
 
Lire la suite sur le site de l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes
 
Les tourbières à l'international
canada

Tourbières : le défi de la restauration

PROVOST, Anne-Marie. Acadie nouvelle, mis en ligne le 04/12/2017
 
« Qui dit exploitation des tourbières dit emplois et économie, particulièrement dans l’est de la province. Mais extraire la tourbe est dommageable pour l’environnement. Que font les entreprises du Nouveau-Brunswick pour leur redonner vie et réussir le travail délicat de restauration ? Etat des lieux. »

Accéder à l’article complet sur le site du journal
 
congo

La bombe carbone

DESBORDES, Jean-Sébastien ; BERTHELOT, Nicolas. 13h15, le samedi… France.tv, diffusé le 02/12/2017, 37’
 
Long reportage de France Télévisions sur les tourbières du Bassin du Congo, en compagnie de Simon Lewis, lors d’une expédition lancée par Greenpeace.
L’occasion pour le grand public de prendre connaissance de la problématique, et pour nous, de voir quelques images de ces tourbières, dont nous entendons beaucoup parler depuis quelques mois déjà…
Vers 16’20 commence le carottage…
 
A voir rapidement sur France.tv
 
irlande

Blanket Bog Track Trial. Moor House NNR

The Moorland Association ; North Pennines Area of Outstanding Natural Beauty ; North Pennines UNESCO Global Geopark ; Natural England

Une étude vient d’être publiée, démontrant qu’il est possible d’utiliser certains véhicules sur les tourbières de couverture. Le document que nous proposons ici est une plaquette, qui reprend certains éléments de l’étude, en les adaptant au contexte de protection et de restauration des tourbières de couverture en Irlande.

Accéder au document  

Communication, éducation, sensibilisation, ...
vidéo

Le rituel du bouleau

École Salamandre. La minute nature. N°63, 3’42
 
Visite d’une tourbière dans les Hautes-Fagnes (Belgique) en compagnie de Julien Perrot, directeur de la revue la Salamandre, qui nous emmène à la rencontre du bouleau, au fil des saisons.

Visionner la vidéo
 
chantiers

Mobiliser les bénévoles lors des Chantiers d’automne : ils l’ont fait !

L'Opération Chantiers d'automne est organisée par la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels, et elle a eu lieu du 22 septembre au 20 décembre 2017. Cette année, quelques chantiers ont eu lieu en tourbières, les voici pour information :
 
Dans l'Ain (01)
  • Commune de Marchamp. Tourbière de Cerin : Arrachage manuel de bourdaine
  • Commune de Boz. Lande tourbeuse des Oignons : Chantier de ratissage de broyats, débroussaillage, arrachage de semis de pins. Objectif du chantier : lutter contre l’installation de ligneux pour améliorer le pâturage mis en place.
Ardèche (07)
  • Commune d’Issanlas. Tourbière de la Planchette : Curage de 2 mares et gestion des rémanents plus élagage de branches.
Cantal (15)
  • Commune de Saint-Flour. Chantier pour terminer le bouchage du drain sur la tourbière de Tioulouse à la COPTASA
Cher (18)
  • Commune  de Ménétréol – sur – Sauldre. La Tourbière des Landes : Fauche de la molinie et valorisation des produits de coupe en vannerie sauvage
Dordogne (24)
  • Commune de Vendoire. Entretien d’une mare et création d’une placette expérimentale de gestion du bas-marais.
Agenda

Jusqu'en avril 2018 :

Retrouver tout l'agenda sur notre site internet
 
FORMATIONS
d'autres ressources...
En France
Ailleurs
FÉDÉRATION DES CONSERVATOIRES
D'ESPACES NATURELS

6 rue Jeanne d’Arc
45000 Orléans
Tél : 02 38 24 55 00 - Fax : 02 38 24 55 01
Courriel : contact@reseau-cen.org
Site web : http://www.reseau-cen.org/
 

 
Email Marketing Powered by Mailchimp
Le contenu de ce bulletin et les documents qui y sont joints ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Fédération, de son Bureau ni de son Conseil d'Administration. Ni la fédération des conservatoires d'espaces naturels, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette lettre et les pièces qui y sont jointes.

©Fédération des CEN
2018 Pôle Relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
S'inscrire | se désinscrire | mettre à jour mes préférences