Copy
février 2017 - n°78

Edito


Pour ce premier numéro de l'année, un regard particulier est à porter à la dernière publication du Pôle-relais sur les services écosystémiques des tourbières.
Ne manquez pas la rubrique Agenda, très riche en évènements et en formations ! Communiquez nous les vôtres !

La Fédération des Conservatoires d'espaces naturels a reçu le soutien du programme FEDER Massif central et des agences de l’eau Rhône, Méditerranée et Corse, Loire-Bretagne et Adour-Garonne pour animer durant deux ans la coordination des acteurs de la protection des tourbières du Massif central. Le Pôle-relais tourbières se chargera ainsi de diverses actions en rapport avec les Conservatoires d'espaces naturels, Parcs naturels régionaux, Conservatoires botaniques nationaux et tous ceux qui œuvrent pour les tourbières dans ce vaste massif très diversifié.
Ce numéro de Tourbières Infos et tous les suivants s’en feront l’écho dans une rubrique dédiée.



Serait-il un peu tard pour vous présenter nos voeux ?


 

Sommaire

L'actualité du Pôle-relais tourbières
PUBLICATION

Panorama des services écosystémiques des tourbières en France
Par Grégory Bernard.

Face au constat de perte continue de la biodiversité, la notion de services rendus par les écosystèmes s’est peu à peu développée au cours des deux dernières décennies afin de convaincre de l’utilité de protéger les écosystèmes et leur biodiversité.
À travers cette nouvelle publication, le Pôle-relais tourbières s’est spécialement intéressé aux services rendus par les tourbières en France. Il tente de dresser un état des lieux des connaissances et des études réalisées sur les sites tourbeux français afin d’offrir aux gestionnaires et à tous ceux qui promeuvent la protection des tourbières, des exemples transposables à leurs contextes.
De nombreux types de services écosystémiques y sont abordés : régulation du climat, régulation des régimes hydrologiques, valeur scientifique et culturel etc…
 
Cet ouvrage est disponible uniquement au format numérique.

à télécharger sur notre site internet.
   
EVENEMENT

Agir pour les tourbières et les milieux tourbeux : les présentations sont disponibles !   

La Fédération des Conservatoires d’espaces naturels anime un réseau d’acteurs des zones humides de têtes de bassin versant (2015-2016) dans le cadre du plan Loire grandeur nature IV. Afin de répondre aux besoins des acteurs et gestionnaires de zones humides du bassin de la
Loire, une journée technique a été organisée, le 8 novembre 2016, par le Pôle Loire de la FCEN, en partenariat avec le Pôle-relais tourbières. Nous reviendrons en détail sur quelques-unes de ces interventions au fil des prochaines lettres.
 
Retrouvez les actes et les diaporamas des présentations de la journée sur le site du Centre de ressources Loire nature.
 
Zones humides
publications

Aborder la gestion conservatoire en faveur des Odonates. Guide technique

MERLET, Florence ; ITRAC-BRUNEAU, Raphaëlle. Office pour les insectes et leur environnement ; Société Française d'Odonatologie ; DREAL Hauts de France, 2016, 96 p.

Ce guide a été élaboré à l'occasion du Plan national d'actions en faveur des Odonates. Il s'articule en trois grandes parties :
  • les Odonates (habitats et espèces) ;
  • les actions (choix de gestion, diagnostic, suivi et évaluation, réglementation, réseau d'acteurs, aspect financier) ;
  • fiches actions (curage - creusement - étrépage et décapage - apports de matériaux – gestion de la qualité de l'eau - gestion hydraulique - gestion de la végétation aquatique - gestion de la végétation terrestre et des berges - semis, plantations, génies végétal - gestion des espèces indésirables.

Mise à jour de la bibliographie d'Olivier Manneville


Comme chaque année, Olivier Manneville nous envoie une mise à jour de la bibliographie insérée à la fin de son ouvrage « Le monde des tourbières et des marais ».
 
Téléchargez la version de décembre 2016 depuis notre site internet !

À noter qu’Olivier Manneville a rédigé une page pour l’Université Grenoble Alpes intitulée « Tourbières et marais, des zones humides remarquables ».
  
A consulter ici.
 

Peatland restoration and ecosystem services: science, policy and practice

BONN, A. ; ALLOTT, Tim ; EVANS, Martin ; JOOSTEN, Hans ; STONEMAN, Rob. Cambridge University Press, 2016, 510 p.
 
Les tourbières fournissent d'importants services écosystémiques à l'échelle mondiale par le biais de la régulation du climat et de l'eau ou de la conservation de la biodiversité. Bien que ne couvrant que 3% de la surface de la Terre, les tourbières dégradées sont responsables de près d'un quart des émissions de carbone du secteur de l'utilisation des terres. Réunissant des experts de classe mondiale de la science, de la politique et de la pratique pour mettre en évidence et de débattre de l'importance des tourbières à partir d'un point de vue écologique, social et économique, ce livre se concentre sur la façon dont la restauration des tourbières peut favoriser l'atténuation du changement climatique.

Accéder à la notice sur notre base de données documentaire.
 
Journées mondiales des zones humides

Nous attendons vos retours !


Vous avez organisé un évènement pour les Journées mondiales des zones humides ?
Au contraire vous avez participé ?

Racontez-nous !

Le Pôle-relais tourbières a, encore cette année, coordonné la JMZH en Franche-Comté, mais il reste le relais d'opérations menées sur tout le territoire !

Contact : Ludivine Coincenot
les zooms du mois
retour d'expérience et témoignage d'acteur

Encore un partenariat fructueux en Limousin !

En trois ans, la tourbière du Col de la Blanche (19) a été défrichée et aménagée pour le public (caillebotis, panneaux de sensibilisation, … ). 2017, ce sera l’année… de l’arrivée d’un troupeau de vaches Highland !

Retrouver l’article sur le site La Montagne.fr, avec l’interview d’Erwan Hennequin (Conservatoire d’espaces naturels du Limousin).

Visionner le témoignage de l’éleveur, Jacques Virolle, sur le site du journal Le Populaire du Centre.
un programme de recherche

Le marais de Saint-Gond, un marais tourbeux au cœur du paysage champenois

DUMENIL, Gaëlle. École Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Bordeaux. 2016, 77 p.

Au sommaire de ce mémoire d’étude et de recherche en « Mémoire de cent ans de paysage » :
  • un paysage actuel fragmenté entre viticulture et grandes cultures intensives
  • de nouveaux enjeux sociaux et industriels : vers une fragmentation accrue
  • le devenir du marais de Saint-Gond : une disparition annoncée ?
accéder au mémoire sur le site de publication en ligne issuu.
  
Tourbières du Massif Central
Par Francis MULLER.

Une première réunion s’est tenue à Clermont-Ferrand le 20 janvier 2017 sous la conduite du Pôle-relais tourbières, afin de préciser les actions qui vont se dérouler durant les deux années (au moins !) de coordination des acteurs des tourbières du Massif central.
Dans le dernier Tourbières Infos, nous vous présentions quelques-unes des réalisations de deux organismes ayant déjà obtenu, tout comme  la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels, le soutien du FEDER Massif central : le Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne et le Conservatoire d'espaces naturels de Lozère. D’autres devraient rejoindre prochainement cette dynamique : les Conservatoires d'espaces naturels de Rhône-Alpes et d'Auvergne, le Conservatoire botanique national Massif central, la porte restant ouverte à bien d’autres.

Le travail de coordination du Pôle-relais tourbières se déroulera en lien étroit avec les acteurs locaux. Il est prévu notamment :
  • de réaliser divers documents de communication : un dépliant, des kakémonos, un numéro spécial de la revue ‘l’écho des tourbières’ ;
  • d’organiser 5 sessions techniques d’une ou deux journées permettant aux porteurs de projets d’échanger et de se concerter sur des sujets précis : les espèces à enjeux (première rencontre, prévue dès ce printemps), le pâturage en tourbières, le lien entre patrimoine naturel et culturel, les services écosystémiques rendus par les tourbières, les diagnostics fonctionnels de sites ;
  • d’étendre au Massif entier des préconisations aidant à la gestion des tourbières que le Conservatoire d'espaces naturels de Lozère aura tout d’abord rédigées pour son département ;
  • de réaliser une bibliographie augmentée, une liste des sites faisant l’objet d’actions, un annuaire des acteurs ;
  • de fournir à tous de manière différenciée, selon qu’ils ont des gestionnaires, des administrations, du grand public, une information générale et un agenda des manifestations concernant les tourbières du Massif.
Pur nous aider à réaliser ces actions, faites-nous connaitre vos réalisations et projets qui concerneraient les tourbières du Massif central. Ecrivez à contact@pole-tourbieres.org.
  
Auvergne - Rhône-Alpes

Restauration de la tourbière de Crespy Greloux. Bagnols, Puy de Dôme 2015-2016
Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne, 2016, Non paginé    

Le Conservatoire d'espaces naturels d’Auvergne est propriétaire de cette zone humide de 14,39 ha. La gestion de ces deux dernières années a porté principalement sur des actions liées à la restauration hydraulique et à la gestion pastorale.
 

Les tourbières en régions
Auvergne-Rhône-Alpes

Colloque « Restauration et valorisation de tourbières de plaine »

Organisé par le Conservatoire d'espaces naturels de Savoie.

Ce colloque se tiendra à Ruffieux (73) les 15 et 16 mai 2017. Consultez le programme et inscrivez-vous sur le site du Conservatoire d’espaces naturels de Savoie.

en savoir plus sur le site du Conservatoire.
 
bourgogne-franche-comté

Milieux humides de Franche-Comté : la dernière lettre

Réalisée dans le cadre de l'Animation régionale en faveur des zones humides, portée par le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté avec le soutien financier de l'Agence de l'eau RMC et du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, cette lettre a pour objectif de sensibiliser les élus, partenaires et porteurs de projets aux enjeux de ces milieux, et à valoriser les actions conduites par les acteurs des territoires.
La lettre de décembre met l'accent sur les fonctions de production des milieux humides.

À télécharger sur le site du Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté.

 

L'Azuré

Parmi les articles au sommaire du dernier numéro de l’Azuré (décembre 2016), la revue des gestionnaires de milieux naturels de Franche-Comté, relevons :
  • La réserve naturelle régionale de la Grande Pile (p. 2)
  • Le lac de Remoray un programme scientifique ambitieux (p. 4)
  • Animation foncière : les procédures de bien vacant et sans maître (p. 7)
  • Les espèces du genre Vertigo en Franche-Comté, un patrimoine malacologique (p. 8)
  • Un plan d’action pour les tourbières franc-comtoises (p. 10-11)
Un numéro à consulter, donc.

à télécharger sur le site du Conservatoire d'espaces naturels de Franche-comté.
  

 
normandie

Diversité discrète des mares, les Coléoptères aquatiques. Bilan d'une étude réalisée entre 2010 et 2014 sur plus de 120 mares de Basse-Normandie

Conservatoire d’espaces naturels de Basse-Normandie ; GRETIA, 2015, 14 p.

« Le Groupe d’étude des invertébrés armoricains (GRETIA) a souhaité valoriser à travers cette brochure, une étude conduite entre 2010 et 2014 sur les coléoptères aquatiques des mares de Basse-Normandie. Ce document se veut pédagogique et a bénéficié de l’accompagnement technique du Conservatoire d’espaces naturels de Basse-Normandie. » (Présentation du centre de ressources du Plan Loire)
 
Document à télécharger depuis notre base de données documentaires.
  
pays de la loire

Restauration des tourbières du camp militaire d'Auvours (72)

« Dans le cadre du partenariat avec le 2ème RIMa (Régiment d’Infanterie Militaire), le Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire travaille à la restauration de plusieurs ensembles tourbeux compris dans la vallée du Narais. »

Zoom sur un bel exemple de partenariat en faveur de la biodiversité sarthoise.

Accéder à l’article sur le site du Conservatoire d’espaces naturels des Pays de la Loire.
 

Transfert de plants de Lycopode inondé dans le cadre d’une mesure de sauvegarde

Par Sophie FORET, Département de la Mayenne (Texte et photo).
 
La cessation d’activité d‘exploitation de matériaux de la Société Baglione sur le site de la carrière des « Bas Bois » située sur la commune du Ribay (53) comprend la remise en état du site.
3 espèces protégées ont été recensées dans le fond de carrière exploitée : le Lycopode inondé, le Rossolis à feuilles intermédiaires et le Jonc raide.
La cessation de l’activité implique l’arrêt du pompage des eaux d’exhaure, ce qui entraine la destruction de l’habitat de ces espèces végétales protégées du fait de la submersion du fond de fouille. La société a donc déposé en préfecture une demande d’autorisation de déplacement de ces espèces.

C’est dans ce contexte que la société Baglione s’est rapprochée de l’association Mayenne Nature environnement pour la mise en œuvre du déplacement des espèces, du suivi et de l’évaluation de ces mesures compensatoires effectuées.
 
L’arrêté préfectoral instituant ce transfert autorise le déplacement de 2500 à 3000 pieds de Rossolis à feuilles intermédiaires, de toute la population de Jonc squarreux et de Lycopode inondé. Cette dernière a été réimplantée, pour moitié, sur une autre partie du site de la carrière et l’autre moitié a été déplacée vers l’espace naturel sensible de la Corniche de Pail, sur une des parcelles dont le Département de la Mayenne est propriétaire. Le milieu est propice pour accueillir le Lycopode inondé encore récemment présent sur le site (2009).

Ce transfert de végétation reste entièrement expérimental et sans garantie de réussite. Ces opérations de transfert restent, en effet, tout à fait exceptionnelles. Le Lycopode, évalué comme « en danger critique d’extinction » en Pays de la Loire, bénéficie d’un plan de conservation régional, et c’est à ce titre que le Conservatoire botanique national de Brest a accompagné ces opérations.
Des plants de Lycopode également prélevés dans la carrière du Bas-Bois seront mis en culture à des fins conservatoires au Conservatoire botanique national à Brest.
Tous les plants ne pouvant être exportés, la SAS Baglione a également, sur une de ses parcelles lui appartenant, à proximité du cœur du site, aménagé un terrain constituant un lieu d’accueil avec notamment la réalisation d’alvéoles en forme de « demi-lune » dont l’objectif est de maintenir, dans la mesure du possible, des conditions d’hygrométrie satisfaisantes nécessaires au maintien de ces espèces.
La mobilisation et la coordination de tous ces partenaires ont été motrices et indispensable pour la sauvegarde d’espèces hautement patrimoniales pour le département de la Mayenne et même au niveau régional.
 
Les tourbières à l'international
Canada

Processus d'évaluation du cadre économique d'une tourbière dans un contexte de projets de développement

BERGERON, Stéphane ; POULIOT, Rémy ; DOYON, Maurice ; ROCHEFORT, Line. Les Cahiers de l'Institut EDS, Décembre 2016, 18 p.

« Le but du projet est de développer un outil permettant d’évaluer la valeur économique d’une tourbière selon l’environnement dans lequel elle est située. Un processus d’évaluation du cadre économique pour les mesures de compensation ou de remplacement d’une tourbière perturbée y est présenté. Le développement d’un tel outil d’évaluation est novateur, car il n’en existe pas encore, du moins en Amérique du Nord, malgré la nécessité de compenser la perte des tourbières ou de milieux humides en général. Il s’inscrit dans un contexte de protection des tourbières pour un développement économique durable en indiquant des balises pour la compensation des pertes de tourbières, lorsque d’autres mesures d’atténuation ne sont pas possibles. Il s’agit aussi d’un outil potentiellement intéressant pour le gouvernement du Québec (ou pour d’autres provinces canadiennes) puisque la Politique de gestion des milieux humides y est en cours de révision. » (Extrait)

à télécharger depuis notre base de données documentaires.
   
CONGO

Une (très) vaste tourbière sort de l’ombre en Afrique

Dans le bassin du fleuve Congo, une équipe de scientifiques congolais et britanniques ont découvert la plus vaste tourbière jamais identifiée en zone tropicale. Dans leur article ”Age, extent and carbon storage of the central Congo Basin peatland complex” paru le 2 février 2017 dans la revue Nature (doi:10.1038/nature21048), les chercheurs expliquent que la zone marécageuse est restée aussi longtemps inconnue parce qu’elle est difficile d’accès.
150 000 km2, tout de même, répartis entre la République démocratique du Congo (ou Congo-Kinshasa) et la République du Congo (ou Congo-Brazzaville), dans la Cuvette centrale. Certains parlent de ¼ de la superficie de la France métropolitaine, d’autres de plus de trois fois celle de la Suisse…
Si cette tourbière est encore intacte, on espère qu’elle ne connaîtra pas le même sort que les tourbières indonésiennes... Elle contiendrait l’équivalent de vingt années d’émissions de CO2 des États-Unis... Non on préfère ne pas l’imaginer. A suivre.

Photo : Cuvette centrale. Dargie, University College London.

Lire un article du journal suisse Le temps.
  
suisse

La tourbe du Seeland se raréfie. On cherche des solutions

Reportage de RTS Info, diffusé le 10/01/2017, 3’11
 
« 20% des légumes cultivés proviennent d’ici ». Ici, c’est le Seeland, un vaste marais qui a été asséché pour en faire un terrain agricole. Dans ce reportage, sont présentées quelques-unes des différentes stratégies envisagées pour parvenir à une exploitation durable de cette région.

A voir sur le site de RTS info.ch.
  
Communication, éducation, sensibilisation, ...
outil pédagogique

"Explaining the benefits of peatlands in a simple manner"

Une équipe de chercheurs (University of Leeds, Scotland’s Rural College and The James Hutton Institute) ont créé un outil permettant d’expliquer ce que sont les tourbières d’Ecosse, de manière simple et illustrée. Cet outil en ligne se présente sous la forme de pages web illustrées et commentées.
Que sont les tourbières, où les trouve-t-on en Ecosse, à quoi ressemblent-elles lorsqu’elles sont « en pleine forme », dans un état de dégradation forte ou intermédiaire, et comment les restaurer ?
De quoi donner éventuellement des idées côté France…
Agenda

En 2017

Formations

Retrouver tout l'agenda sur notre site internet.
d'autres ressources...
En France
En Europe et ailleurs
FÉDÉRATION DES CONSERVATOIRES
D'ESPACES NATURELS

6 rue Jeanne d’Arc
45000 Orléans
Tél : 02 38 24 55 00 - Fax : 02 38 24 55 01
Courriel : contact@reseau-cen.org
Site web : http://www.reseau-cen.org/

 
Email Marketing Powered by Mailchimp
Le contenu de ce bulletin et les documents qui y sont joints ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Fédération, de son Bureau ni de son Conseil d'Administration. Ni la fédération des conservatoires d'espaces naturels, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette lettre et les pièces qui y sont jointes.

©Fédération des CEN
2017 Pôle Relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
S'inscrire | se désinscrire | mettre à jour mes préférences