Copy
juin 2018 - n°88

Edito

Ce numéro vous offre, entre autres, une rubrique particulièrement riche sur les tourbières du Massif Central.
 
Suite à la nouvelle règlementation sur le Règlement général sur la protection des données (RGPD), vous recevrez prochainement un courriel spécifique, afin de confirmer votre abonnement à cette lettre d’information.
 

Sommaire

L'actualité du Pôle-relais tourbières
ZOOM SUR UN PROJET DE RECHERCHE

Le projet CarePeat

Par Francis MULLER. Photo : Tourbière de La Guette, Neuvy-sur-Barangeon (18).

A la demande de l’Université d’Orléans, le Pôle-relais tourbières est appelé à participer au projet Européen INTERREG Care Peat, qui est déposé ce printemps auprès de la Commission européenne.
Les tourbières de l’Hémisphère Nord représentent 3 à 5% des terres émergées mais renferment environ 33% du carbone du sol. Beaucoup  de ces tourbières sont dégradées et fonctionnent comme source au lieu d’être un puits de carbone. Les émissions annuelles de gaz à effet de serre (GES) par les sols organiques drainés sont d’environ 1600 Mt d’équivalent CO2, le double de celles de l’aéronautique. Pourtant, les estimations des émissions de GES par les tourbières dégradées ne sont pas correctement établies et les stratégies et méthodes manquent pour lutter contre la dégradation et promouvoir la restauration.
Care-Peat développera des technologies innovantes de restauration et des partenariats appropriés afin de diminuer les émissions de GES.
Au sein de Care-Peat, un partenariat étroit est établi avec des organisations naturalistes et les propriétaires de sites-pilotes de 25 à 250 ha. Quatre instituts de recherche de trois pays du nord-ouest de l’Europe développeront et testeront dans ces pilotes de nouvelles techniques pour améliorer l’évaluation des émissions de carbone et cibler le potentiel de réduction de ces émissions. Le projet inclut des entreprises innovantes dans le domaine de la restauration et prévoit un partenariat avec des acteurs locaux ou régionaux afin d’optimiser les avantages socio-économiques. Les méthodes testées et validées seront transférées à des partenaires qui gèrent d’autres sites en Europe occidentale, afin de cibler les mesures appropriées de politique de gestion de la biodiversité et de réduction des émissions de carbone.
Si le projet est retenu, la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels est appelée à réaliser notamment, via le Pôle-relais tourbières, un document de synthèse sur les résultats qu’aura obtenus le programme, et à contribuer à la diffusion sur le terrain de ces résultats.
 
RENCONTRE

Des initiatives pour les tourbières en Suisse

Texte et photo : Francis MULLER. Photo : Tourbière des Pontins, canton de Berne, Suisse ; un bas-marais à restaurer (2014).
 
En 2017, le Pôle-relais tourbières avait été invité à présenter en Autriche les expériences françaises en matière de protection et de gestion des tourbières, alors qu’il s’était agi de définir une politique fédérale autrichienne en ce sens.
Ce mois de mai, ce sont les Suisses qui nous ont invités à participer à un séminaire à Berne. Le groupe de réflexion sur les tourbières de l’Office fédéral pour l’environnement (OFEV en français, BAFU en allemand) recevait ainsi les contributions et conseils d’une douzaine d’experts, afin de contribuer à l’orientation de la planification et le développement de la protection des tourbières en Suisse. Un plénière et trois ateliers ont permis de balayer les sujets qui pouvaient apparaitre comme les plus importants ou urgents.
Parmi les points forts proposés, notons la régénération des bas-marais. Comme plusieurs initiatives sont en cours ou en projet en France, Francis MULLER a proposé que des échanges soient établis, comme avec les Hauts-de-France où se profile un programme LIFE pour la restauration des tourbières alcalines.
Un compte-rendu sera réalisé, qui permettra de visualiser les propositions de choix de l’OFEV.
La rencontre a aussi été l’occasion de connaitre l’état d’actions et projets en cours en Suisse. On notera par exemple :
  • La réalisation prévue par Philippe Grosvernier d’un cahier technique sur la gestion des tourbières suisse, issue de sa longue expérience de terrain. Une adaptation pour les Alpes et le Jura français est envisagée à terme.
  • L’Institut fédéral de la recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) mène un projet sur la compensation volontaire des émissions de dioxyde de carbone en Suisse. Nous vous en parlions déjà dans un numéro précédent mais cet article bilingue en donne toute l’actualité.
ZONES HUMIDES
- Auvergne (exemple surtitre)

Consultation publique sur le Plan Biodiversité

 
« Le Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire a annoncé le 18 mai 2018 les grandes lignes de son Plan Biodiversité ainsi que l’ouverture d’une consultation publique sur ce plan. Du 18 mai au 8 juin 2018, chacun peut donner son avis, être force de proposition et débattre sur la protection de la biodiversité et ainsi contribuer à l’élaboration du futur plan en faveur de la biodiversité.  (…) »
 
 
En savoir plus sur le portail national des zones humides.
 
campagne de sensibilisation

Lancement de l’opération de sensibilisation à la biodiversité - zones humides

Le 22 mai 2018, l’Agence française pour la biodiversité (AFB) lance une opération de sensibilisation à la biodiversité, sur le web et les réseaux sociaux. Cette opération est le prélude à des campagnes de plus grande envergure qui seront menées dans les années à venir.
Elle se déroulera sur quatre mois, du 22 mai à la mi-septembre 2018, et a pour objectif :
  • d’expliquer ce qu’est la biodiversité ;
  • de montrer en quoi elle nous est indispensable ;
  • d’illustrer les interdépendances entre milieux et espèces. 
Si l’opération a pour but de toucher un public le plus large possible, elle vise cependant en priorité la cible des jeunes de 15 à 34 ans. En effet, ils représentent l’avenir, sont des porte-paroles potentiels vers les autres générations et ont déjà abordé le concept de biodiversité dans leur cursus scolaire.
L’opération s'appuie, entre autres, sur une plateforme web présentant les enjeux, menaces, solutions, mesures de protection ou encore actions existantes. DECOUVREZ : www.biodiversitweb.fr 
 
En savoir plus sur le portail national des zones humides
 
conférence-débat

Agriculture et zones humides : un désert affectif ?

École Nationale Supérieure d’Agronomie et des Industries Alimentaires. 1h28, mise en ligne le 12/04/2018

« Les zones humides correspondent à un concept polymorphe qui a émergé dans les années 70, pour faire reconnaître l’intérêt de divers écosystèmes malmenés par le développement anthropique, partout dans le monde. C’est une rupture importante car ces milieux, à la frontière entre le monde aquatique et le monde terrestre, ont souvent été mal perçus, tant par une symbolique connotée négativement que par un manque de connaissance. L’agriculture, grand utilisateur et aménageur d’espace, a longtemps contribué à la dégradation de ces milieux humides. Paradoxalement elle est aussi à l’origine de certaines formes, riches en biodiversité, comme des prairies humides. L’intérêt porté aux zones humides attire l’attention sur leur maintien tant quantitatif que qualitatif, défis renouvelés pour le monde agricole.
Les 2èmes années "Agronomie" de l’ENSAIA s'étaient penché cette année* sur le rôle de l'Agriculture dans la gestion des zones humides dans le cadre de leur module de formation « Contexte et histoire des Systèmes de production agricole » encadré par Cyril Feidt. Leur travail a donné lieu à une restitution publique lors d'une conférence-débat qu'ils ont animée le 5 avril dernier au Museum-Aquarium de Nancy. »
 
Retrouvez en vidéo les interventions des élèves-ingénieurs ainsi que les échanges qui ont suivi les présentations.

Voir la vidéo.
 

Dossier : Pâturage traditionnel ou original en zone humide

Collectif. Société Nationale de Protection de la Nature ; Zones humides infos, n°94, 2017, p. 2-16
 
Au sommaire de ce dossier :
  • Pâturage agricole
  • Le cas des tourbières
  • Pâturage conservatoire
  • Pâturage naturel.
 
Accéder à la revue depuis notre base de données documentaire.
 
life tOURBIeres du jura
L'actualité

Retrouvez toute l’actualité sur le site du Programme LIFE Tourbières du Jura :

 

Restauration du fonctionnement hydraulique des tourbières des Rousses (39)

Après la phase de piquetage des ouvrages et de réouverture préalable, le broyage des touradons du secteur de la Gouille à l'Ours est à présent également finalisé. L'eau affleure à plusieurs endroits. L'étrépage d'un autre secteur est prévu dans les prochains semaines.
La création des nouveaux lits à méandres du Bief Février et du Bief Noir est finalisée sauf sur les parties aval qui seront creusés une fois les lits rectifiés comblés. Afin de ne pas marquer le sol, la mini-pelle se déplace sur des plaques pour répartir le poids. La pêche de sauvetage qui doit être réalisée par la fédération de pêche, sera programmée selon l'évolution du niveau d'eau.
L'héliportage du bois sur les différents secteurs à restaurer a été réalisé le 3 mai.
La neutralisation de drains et la mise en eau de fosses d'extraction de tourbe vient de débuter à la tourbière des Berthet.
Les travaux sont réalisés par Jura Natura Services.
Une visite publique du chantier a eu lieu le 23 mai à 18h.
 

Remise en eau d'une fosse d'exploitation sur la tourbière de la Croix Rouge (Les Moussières - 39)

Les travaux sur la tourbière de la Croix-Rouge sont en passe de se finaliser. Le drainage d’une fosse d’exploitation a été barré par une palissade de 25 m de long. La remise en eau devrait concerner environ 2700 m² mais surtout le flux général de l’eau devrait s’inverser et retrouver son cheminement naturel en direction des pertes à l’est de la tourbière. Le chantier sous maîtrise d'ouvrage du Parc naturel régional est réalisé par Jura Environnement. Les élèves de l’école des Sorbiers, juste de l’autre côté de la route, pourront découvrir les travaux lors d'une visite ce jeudi.
Panorama. Crédit photo : Pierre Durlet et Carole Zakine.
 
 

Appel public à la concurrence

Travaux de restauration hydraulique de la tourbière des Prés de Valfin (Saint-Claude - 39). Téléchargez le cahier des charges sur le site du Parc naturel régional du Haut-Jura
Tourbières du Massif Central

Une journée sur les aspects culturels des tourbières du Massif Central

Texte et photo : Francis MULLER.
 
Le programme sur les tourbières du Massif s’attache plus souvent aux aspects techniques ou scientifiques qu’à la culture. Mais les tourbières n’ont pas seulement un intérêt naturaliste et des fonctions précieuses qui poussent à les préserver. Elles sont aussi le creuset de richesses culturelles qui font le lien avec les populations qui les côtoient. Quelles sont ces richesses, comment les mettre en valeur, comment les partager ? C’est ce dont il a été débattu le 26 avril dernier au Soulié, aux confins de l’Hérault et du Tarn.
Quatre exposés ont présenté des aspects culturels très divers. Si Serge Muller, de l’université de Montpellier, a montré via les techniques d’étude des paléoenironnements, combien les tourbières du sud du Massif Central avaient été marquées par l’Homme dès les époques préhistoriques, Péire Thouy s’est intéressé aux dénominations des tourbières, les sagnes/sanhas, dans la langue occitane. Céline Thomas, de Rhizobiome, a présenté les Fêtes des sagnes et Ecoles des sagnes qui sont menées depuis plusieurs années dans le Tarn et Philippe Boichut, du Parc naturel régional des Volcans d’Auvergne, a fait part de la démarche du parc pour que la gestion des tourbières prenne mieux en compte les savoirs et savoir-faire existant autour des tourbières du Cézallier et de l’Artense, incitant ainsi les habitants à se sentir plus concernés par ces milieux.
Sur ces bases, les participants ont réfléchi à la manière de prendre en compte cet héritage culturel dans la perception et l’appréhension des tourbières, maintenant et à l’avenir. Nous ne manquerons pas de vous communiquer le compte-rendu complet.

Le Pôle-relais tourbières remercie le Conservatoire d'espaces naturels Midi-Pyrénées et les intervenants pour leur contribution à cette journée.
 
zoom sur un témoignage d'acteur

Parole d'éleveur (3)

Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne

Ce mois-ci, nous revenons sur le témoignage de M. Vespisser, éleveur.

Episode créé dans le cadre du projet "Tourbières, parlons-en !" mené en 2016 par le Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne, avec le soutien financier de la Fondation de France, l'Agence de l'eau Adour-Garonne et l'Europe (FEADER).

Voir la vidéo. 
journée de sensibilisation

Le Crieur des tourbières part en tournée !

Photo : Ministère des Rapports Humains.
 
A l’occasion de la Fête du Fin Gras du Mézenc le 3 juin, le Crieur des tourbières a présenté une animation mettant les sites tourbeux à l’honneur. Première représentation de la saison, ce spectacle drôle et ludique permettant de sensibiliser la population à ces écosystèmes atypiques, poursuit sa tournée tout l’été dans le Rhône, l’Ardèche et la Loire.

Retrouvez Le Crieur des tourbières :
  • Mercredi 27 juin - à l’occasion du Festival Ça coule de source à Monsols (69)
  • Lundi 23 juillet - à l’occasion d’une balade autour du Lac de Devesset (07)
  • Dimanche 19 août - à l’occasion de la brocante à Gumières (42).
 
 
nouveau parc naturel régional

L'Aubrac est désormais le 53e Parc naturel régional de France


"Michaël Weber, Président de la Fédération des Parcs naturels régionaux, est particulièrement fier d’accueillir au sein de la grande famille des Parcs, son 53e membre.
 
Après des années de travaux préparatoires, le projet porté par son charismatique président André Valadier reçoit la reconnaissance officielle avec la signature du décret de création par le Premier ministre le 23 mai et la parution au Journal officiel ce 24 mai. (...)"
 
En savoir plus sur le site des parc naturels régionaux.
 
Réserve naturelle de chastreix-sancy (63)

Chastreix-Sancy : remarquable biodiversité diatomique et qualité des eaux

Syndicat mixte du Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne. Mis en ligne le 05/04/2018

« Un inventaire original et informatif des diatomées de 15 sources de la Réserve naturelle nationale de Chastreix-Sancy démontre une remarquable biodiversité diatomique et une bonne à très bonne qualité des eaux... (…) »
 
Lire l’intégralité de l’article.
 
nouvelle catzh

Création d’une Cellule d’Assistance Technique Zones Humides sur le bassin Loire-Bretagne des territoires auvergnats

Le territoire auvergnat du bassin Loire-Bretagne est couvert en grande partie par des SAGE, et en partie par des contrats territoriaux (CT). Bien que la préservation et la restauration des zones humides soient identifiées comme des objectifs prioritaires dans la majorité de ces SAGE et CT, la mise en place d’actions visant à atteindre ces objectifs peut être optimisée au regard de l’importance de ces milieux sur les territoires auvergnats.
La DREAL et l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne soutiennent les Conservatoires d’espaces naturels sur une mission relative à la mise en œuvre d’une cellule d’assistance technique, pilotée par le Conservatoires d’espaces naturels d'Auvergne, afin de mieux prendre en compte l’enjeu zones humides sur les territoires et accompagner les collectivités dans la priorisation des actions au bénéfices des zones humides.
La mise en place de cette cellule d’assistance technique Zones humides est conduite en partenariat avec l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes.
 
haute vallée de la Vézère

Présentation de la Réserve naturelle régionale de la haute vallée de la Vézère

CABARET, Pauline. Université de Limoges ; Annales scientifiques du Limousin, t. 27, 2018

"Le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) du Limousin a été désigné gestionnaire de la Réserve naturelle régionale de la haute vallée de la Vézère lors de son classement fin 2015. Située en tête de bassin de la Vézère au cœur du plateau de Millevaches, sur les communes de Saint-Merd-les-Oussines et Tarnac en Corrèze, la réserve couvre une surface de 196 hectares. Elle représente l’un des derniers grands réseaux de landes, pelouses sèches, et tourbières acidiphiles encore bien préservé du Limousin, où le Conservatoire d’espaces naturels est impliqué avec les éleveurs depuis 20 ans. Le périmètre intègre l’étang-tourbière de Chabannes, doté d’un radeau flottant d’une exceptionnelle diversité végétale et l’étang des Oussines, patrimoine local historique. La densité en espèces remarquables (notamment la flore, les oiseaux et les odonates), la surface d’habitats d’intérêt communautaire (tourbières, landes et pelouses sèches oligotrophes) en bon état de conservation, et la qualité des habitats aquatiques constituent les principaux enjeux de conservation selon la connaissance actuelle. Le diagnostic du plan de gestion de la réserve naturelle en cours d’élaboration permettra de préciser ces enjeux et de fixer les objectifs à long terme. Ceux-ci feront l’objet d’une concertation, puis d’une validation au sein du comité consultatif de gestion de la RNR, organe décisionnaire présidé par le Conseil régional. Outre la reconnaissance au niveau régional de la qualité écologique et paysagère du site, le classement en RNR ouvre un nouveau cadre d’actions pour la réalisation d’actions nouvelles et expérimentales, et représente un nouvel outil de valorisation pédagogique." (résumé)

Accéder à l’article depuis notre base de données documentaires.
réserve naturelle nationale  des sagnes de la godivelle

La protection des tourbières de la Godivelle permet de lutter contre le réchauffement climatique !

PONT, Lionel. La Godivelle, bulletin municipal. Mars 2018
 
Retrouvez l’article rédigé par Lionel PONT, conservateur de la Réserve naturelle Régionale des Sagnes de la Godivelle, pour le bulletin municipal de mars 2018.
 
 
Les tourbières en régions
Auvergne-rhône-alpes

Signature de la première Obligation Réelle Environnementale patrimoniale en France par le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie


« Le 14 mai 2018, à l’occasion de son Assemblée Générale, le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie et la commune de Yenne ont signé la première obligation réelle environnementale (ORE) patrimoniale, avec l’appui technique de la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels.
Jusqu’alors les ORE signées sont nées dans le cadre de la compensation de dommage portés à l’environnement. Cette ORE est conclue à des fins de préservation volontaire d’un site naturel. »
 
Lire l’intégralité du communiqué de presse sur le site.
 
Miscellanées tourbeuses
offre d'emploi

CDD Ingénieur d’étude en hydrologie/hydrochimie, Orléans

Dans le cadre du projet CAREX (Restauration hydrologique des tourbières et effets sur l’évolution du bilan de carbone et de la biodiversité) et du SNO (Service National d’Observation) Tourbières, l’équipe Biogéosystèmes de l’ISTO (Institut des Sciences de la Terre d’Orléans) recrute (en CDD de 20 mois) un Ingénieur d’Etude (IE) dans le domaine des Sciences en Environnement et du suivi hydrologique et hydrochimique d’une zone humide de type tourbière. (...)
 
 
Les tourbières à l'international
belgique

18 Tétras lyres arrivent dans les Hautes Fagnes pour renforcer la population

WWF-Belgique. Mis en ligne le 04/05/2018

« Du 18 avril au 1er mai 2018, une mission en Suède, coordonnée par l’Université de Liège et l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, avait pour objectif de capturer un maximum de 25 Tétras lyres dans des sites où l’espèce est encore très abondante, dans le cadre du projet de renforcement de la population de Tétras lyres dans les Hautes Fagnes. Cette mission a été soutenue notamment par le WWF-Belgique. (…) »
 
Lire l’article complet sur le site de wwf Belgique.

 
pologne

Tipping point in plant–fungal interactions under severe drought causes abrupt rise in peatland ecosystem respiration

JASSEY, Vincent E.J. ; RECZUGA, Monika K. ; ZIELINSKA, Malgorzata ; et al. Global Change Biology, n°24, p. 972-986
 
Mots-clés : écosystèmes ; sècheresse ; tourbières ; champignons.
 
Les écosystèmes sont de plus en plus exposés aux phénomènes climatiques extrêmes, tels que la sécheresse, avec des effets à long terme sur les communautés végétales et terrestres et, par la suite, sur le cycle du carbone (C). Cependant, des études récentes ont souligné la forte variabilité de la réponse de l'écosystème à la sécheresse, soulevant le problème des réponses non linéaires dans les communautés végétales et pédologiques. L'énigme est de savoir ce qui fait que les écosystèmes changent en réponse à la sécheresse. Ici, nous avons étudié la réponse des champignons des plantes et du sol, en fonction de différentes intensités de sécheresse, en utilisant un gradient de la nappe phréatique dans les tourbières - un écosystème majeur en terme de puits de carbone. En utilisant des modèles d'équations structurelles à fenêtre mobile, nous montrons que des changements substantiels ont eu lieu dans la respiration des écosystèmes, les communautés fongiques des plantes et des sols, lorsque le niveau d'eau est tombé en dessous d'un point de basculement de 24 cm. En corollaire, la respiration de l'écosystème était la plus importante lorsque les graminoïdes et les champignons saprotropes sont devenus prédominants en réponse à l'extrême sécheresse. Les graminoïdes influencent indirectement la composition fonctionnelle de la fonge et les activités enzymatiques du sol par leur effet direct sur la qualité de la matière organique, tandis que les champignons saprotropes influent directement sur les activités enzymatiques du sol. À son tour, l'augmentation des activités enzymatiques a favorisé la respiration des écosystèmes. Nous montrons que les transitions fonctionnelles dans la respiration de l'écosystème dépendent du degré de réponse des graminoïdes et des champignons saprotropes à la sécheresse. Nos résultats représentent une avancée majeure dans la compréhension de la nature non linéaire des propriétés de l'écosystème lors de sécheresse et ouvrent la voie à une compréhension véritablement mécaniste des effets de la sécheresse sur les processus écosystémiques.
 
 
Communication, éducation, sensibilisation, participation
vidéo

Tourbière : un biotope à préserver

PETITGRAND, A. Rustica. 2018, 3’28, mis en ligne le 03/05/2018
 
Philippe Chauvet, jardinier, nous explique ce que sont les tourbières, depuis le jardin d’altitude du Haut Chitelet (Vosges). Le reportage présente également une tourbière artificielle, et aborde le sujet des alternatives au terreau contenant de la tourbe.
 
Voir la vidéo sur Youtube.
 
Agenda
RENCONTRES

En 2018 :

Retrouver tout l'agenda sur notre site internet.
 
FORMATIONS
FÉDÉRATION DES CONSERVATOIRES
D'ESPACES NATURELS

6 rue Jeanne d’Arc
45000 Orléans
Tél : 02 38 24 55 00 - Fax : 02 38 24 55 01
Courriel : contact@reseau-cen.org
Site web : http://www.reseau-cen.org/
 

 
Email Marketing Powered by Mailchimp
Le contenu de ce bulletin et les documents qui y sont joints ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Fédération, de son Bureau ni de son Conseil d'Administration. Ni la fédération des conservatoires d'espaces naturels, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette lettre et les pièces qui y sont jointes.

©Fédération des CEN
2018 Pôle Relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
S'inscrire | se désinscrire | mettre à jour mes préférences