Copy
octobre 2018 - n°90

Edito

Une mission parlementaire sur les zones humides en France
 
   Le Premier Ministre, alerté sur la poursuite de la dégradation des zones humides et par ses conséquences, a demandé à Mme Frédérique Tuffnell, députée,  et à M. Jérôme Bignon, sénateur, de lui produire un rapport. « Il identifiera les points de blocage au niveau des législations et réglementations existantes, les incohérences entre les différentes politiques nationales » et proposera « de nouveaux leviers législatifs, réglementaires ou financiers à mettre en œuvre afin d’assurer une inversion des tendances constatées. […] Il sera également intéressant d’identifier des opérations réussies d’intégration des services écosystémiques des milieux humides dans des politiques d’aménagement afin de proposer aux acteurs un panel d’outils et de solutions déjà éprouvés qui pourraient être déployés. » 
   La Fédération des Conservatoires d'espaces naturels et d’autres grands réseaux impliqués dans la préservation des milieux naturels sont invités à contribuer au diagnostic et aux propositions que rédigeront les parlementaires, qu’ils rencontreront le 20 novembre 2018.
   Côté tourbières, il a en particulier été demandé au Pôle-relais tourbières de fournir des précisions chiffrées sur le rôle des tourbières dans le stockage des gaz à effet de serre. L’effet sur le bilan carbone de l’assèchement et, à l’inverse, de la remise en eau, de tourbières dégradées intéresse aussi les parlementaires. Une des préconisations à développer pourrait être de mieux inventorier les tourbières, notamment concernant leur rôle écosystémique, et d’engager davantage de travaux de restauration des fonctions qu’elles ont perdues.
Christophe LEPINE
Président de la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels

Sommaire

L'actualité du Pôle-relais tourbières

L'équipe évolue

Par Francis MULLER.
La Fédération des Conservatoires d'espaces naturels a le plaisir d'accueillir Clémence CURLIER dans son équipe de Besançon. Clémence assure désormais le rôle d'Assistante administrative pour la conduite de programmes et l’animation de réseau (pour le Pôle-relais tourbières mais aussi pour le Plan national d’action pour les Chiroptères qui occupe un quart de son temps). Vous pourrez l’entendre ou la rencontrer lorsque vous prendrez prochainement contact avec le pôle-relais !
Elle a été auparavant chargée d’actions de communication au Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté et chargée de communication et partenariats dans une radio associative .
 
TERREAUX SANS TOURBE

Le saviez-vous ?

La tourbe est présente dans un élément essentiel utilisé par les jardiniers, qu’ils soient amateurs ou confirmés : le terreau. L’utilisation de cette tourbe a des effets dévastateurs sur le patrimoine naturel. Des alternatives existent pourtant pour l’entretien des jardins et des plantations mais sont souvent méconnues du public.
 
Afin de valoriser l'emploi de terreaux sans tourbe par les jardiniers, le Pôle-relais tourbières a réalisé différents outils pour sensibiliser l'utilisateur et le guider dans ses choix de substrat :
  • une plaquette explicative et un kakémono « Tourbières et jardiniers ». Les tourbières, c’est quoi ? A quoi sert-il de les protéger ? En quoi les jardiniers sont-ils concernés ?
  • une liste des terreaux sans tourbe. Elle est répartie en 2 sections : pour le grand public et pour les professionnels (collectivités et horticulteurs). Cette liste n’a aucun caractère publicitaire, elle recense, dans la mesure des informations connues, les produits actuellement disponibles sur le marché.
  • une bibliographie sur les alternatives aux terreaux utilisant de la tourbe (2018). Ce document de 48 pages est destiné à 3 publics différents : les jardiniers amateurs, les collectivités ayant à gérer des espaces verts et les professionnels de l’horticulture.
Le kakémono (10 exemplaires) et les plaquettes sont à votre disposition. Pensez à les réserver auprès du Pôle-relais tourbières pour vos prochaines animations !
 
Opter pour un terreau sans tourbe, c’est concilier
jardinage et préservation de la nature !


Contact : Clémence CURLIER
 
APPEL A CONTRIBUTION

Analyse d'échantillons de tourbe : quels laboratoires ?

Le Pôle-relais tourbières est régulièrement sollicité par des gestionnaires qui souhaitent faire analyser des échantillons de tourbes.
Si vous avez des retours d’expériences avec des laboratoires, merci de nous envoyer des informations à ce sujet : coordonnées du laboratoire, types d’analyses réalisées, coût, délais.

Contact : gregory.bernard@reseau-cen.org
WEBINAIRE

Une conférence en ligne sur les tourbières du Congo

Par Francis MULLER.

En s’inspirant de l’expérience d’autres pays, la République du Congo et la République démocratique du Congo (RDC), qui partagent la plus vaste tourbière d’Afrique (plus grande que l’Angleterre), se sont engagées à protéger la Cuvette congolaise avec l’Indonésie et d’autres partenaires de l’Initiative mondiale pour les tourbières (en anglais). Il reste cependant à comprendre comment prendre en compte les tourbières dans les futurs plans et actions de développement des pays.
Un sommet en ligne d’une heure et demie, organisé par la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) en collaboration avec Global Landscapes Forum a accueilli le 4 octobre dernier 106 personnes : acteurs des secteurs public et privé, de la société civile et des milieux universitaires, médias francophones, personnes travaillant dans le bassin du Congo, aussi bien que praticiens du développement. Francis Muller, directeur du Pôle-relais tourbières, leur a présenté la situation mondiale des tourbières et a répondu à des questions posées par les participants, avec deux spécialistes qui intervenaient depuis les deux Congo.
 
voir le webinaire en ligne 
 
ZONES HUMIDES
COP 13

Conférence des Parties à la Convention de Ramsar sur les zones humides

Du 21 au 29 octobre, s’est déroulée la 13e Conférence des Parties de la convention de Ramsar sur les zones humides à Dubaï (Émirats arabes unis).
Le thème spécifique de cette COP (et de la Journée mondiale des zones humides 2018) est « les zones humides pour un avenir urbain durable » (traduit en France par « Des zones humides pour les villes de demain »).
Lors de cette conférence, quatre villes françaises ont reçu le label « Ville des Zones Humides accréditée Ramsar »  pour leur engagement en faveur de la gestion, de la restauration ou de la protection des zones humides sur leur territoire:
  • Amiens, dans la Somme ;
  • Pont-Audemer, dans l’Eure ;
  • Saint-Omer, dans le Pas-de-Calais ;
  • Courteranges, dans l’Aube.
JOURNée mondiale des zones humides

La Journée Mondiale des Zones Humides 2019, c’est parti !

Grégory BERNARD
 
L'édition 2019 de la JMZH se déroulera du 1er au 28 février 2019, et aura pour thème "Les zones humides et le changement climatique".
Le thème de cette année est idéal pour mettre en avant les tourbières et les énormes stocks de carbone qu’elles représentent.
A ce titre le Pôle-relais tourbières prévoit de mettre à votre disposition plusieurs outils (infographie, diaporama, …) afin d’expliquer clairement et simplement au grand public les enjeux liés à la préservation et à la restauration des tourbières dans ce contexte de changement climatique.
Contactez-nous pour en savoir plus !
 
publications

Les zones humides et les objectifs de développement durable. Renforcer la conservation, l’utilisation rationnelle et la restauration des zones humides pour atteindre les Objectifs de développement durable

Convention de Ramsar sur les zones humides. Juillet 2018, 13 p.
 

Les Objectifs de développement durable (ODD) représentent un programme ambitieux visant à éradiquer la pauvreté et à parvenir au développement durable d'ici 2030. Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 fournit une feuille de route complète pour un avenir durable. 17 objectifs, chacun avec un certain nombre de cibles concrètes, traduisent ce programme en action.

accéder au document depuis notre base de données documentaires.
 

Perspectives mondiales des zones humides : L’état mondial des zones humides et de leurs services à l’humanité. Résumé 2018

Convention de Ramsar. 2018. 8 p.
 

La conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides sont essentielles à la subsistance des populations. Du fait du très large éventail de services écosystémiques qu’elles procurent, les zones humides jouent un rôle crucial dans le développement durable. Or, il est fréquent que les décideurs politiques sous-estiment la valeur des avantages qu’elles offrent aussi bien à l’humanité qu’à la nature.
Mieux connaître ces valeurs et l’état des zones humides est fondamental pour assurer leur conservation et leur utilisation rationnelle. Les présentes Perspectives mondiales des zones humides rendent compte de l’étendue, de l’évolution, des moteurs de changement et des mesures à prendre pour préserver ou rétablir les caractéristiques écologiques de ces milieux naturels.

Un rapport de 86 p. est disponible.

Accéder au rapport depuis la base de données documentaires du pôle-relais lagunes méditerranéennes 
 

Sélection de documents sur la caractérisation des Têtes de bassin

Centre de Ressources Loire nature. Fédération des Conservatoires d'espaces naturels, 2018, 16 p.
 
Territoires dont les limites sont parfois difficiles à trouver, les têtes de bassin assurent de nombreuses fonctions. Elles influencent nettement la régulation des flux hydriques (expansion des crues, régulation des débits d’étiages…), les fonctions physiques et biogéochimiques (protection contre l’érosion, épuration des eaux…) ou encore les fonctions écologiques (habitat pour de nombreuses espèces). Particulièrement importantes pour le bon fonctionnement des milieux aquatiques et de la biodiversité, elles sont aussi exposées aux pollutions diffuses et aux aménagements hydrauliques. Pour autant, les têtes de bassin versant sont relativement mal connues. Cette sélection bibliographique issue des fonds documentaires Loire et Tourbières de la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels vise à apporter un éclairage sur ces types de territoires.
 
Accéder au document depuis notre base de données documentaires.
 
life tOURBIeres du jura
L'actualité
  • Soirée projection et présentation aux Granges-Narboz le 15 octobre !
  • Travaux de restauration fonctionnelle de la tourbière de Villeneuve d'Amont (25) : Après une 1ère étape de réouverture porté par la commune et l'ONF, le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté a coordonné un nouveau chantier de restauration à Villeneuve d'Amont. Au programme, la neutralisation de 780 m de fossés et la remise en eau d'1,4 ha d'anciennes fosses d'extraction de tourbe. Chantier réalisé par FCE.
  • Le plus gros chantier de réhabilitation fonctionnelle du LIFE est en cours ! Démarrés début septembre, les travaux de réhabilitation fonctionnelle se poursuivent sur la tourbière de la Grande Seigne (Houtoud et Les Granges-Narboz - 25). 4 des 8 palissades en bois de cette 1ère phase sont déjà posées et vont prochainement être couvertes de tourbe. (...)
  • Restauration de la tourbière des Prés de Valfin (St Claude - 25) : Suite à la préparation des accès et des abords des fossés à combler, le chantier de restauration du fonctionnement hydrologique a réellement commencé le 22 août. (...)
  • Précieuses tourbières du massif du Jura : L'exposition itinérante du programme Life a été accueillie à l'Office de tourisme des Rousses (39) et à la mairie de Bouverans (25).
  • Balade dans le Haut-Jura : Besoin d'idées de sorties ? Découvrez ou redécouvrez la tourbière du Nanchez et son nouveau sentier finalisé l'année dernière ! De nouveaux panneaux d'interprétation y seront prochainement installés. Pour vous donner l'eau à la bouche, Jura Web TV consacre un reportage de 11 min à ce magnifique site.
  • Suppression d'une plantation d'épicéa sur le marais de Villeneuve d'Amont (25) : En préalable de travaux de réhabilitation fonctionnelle mis en œuvre par le Conservatoire d'espaces naturels de Franche-Comté, la tourbière de Villeneuve d'Amont fait actuellement l'objet d'une coupe de sa plantation d'épicéa sur environ 5 ha. Datant des années 1990, cette plantation avait été installée sur une ancienne zone d'extraction de tourbe. Sous maîtrise d'ouvrage de la commune, le chantier est réalisé par l'ONF.
Retrouvez toute l'actualité sur le site du Programme LIFe tourbières du jura
 
bilan

Restauration du fonctionnement hydraulique de la tourbière de la Chaumoz : bilan

DURLET, Pierre. Parc naturel régional du Haut-Jura. Programme de réhabilitation fonctionnelle des tourbières du massif jurassien franc-comtois. 2018. 5 p.

Bilan de l’opération dont les objectifs étaient :
  • d’oblitérer le fossé de drainage par la mise en place de quatre bouchons renforcés de panneaux de bois
  • et de ralentir le drainage des zones de gouilles. Réalisé dans le cadre du programme Life Tourbières du Jura.
RETOUR SUR

La réunion inter-programmes LIFE à Prémanon (39)

Par Francis MULLER.
 
Les organisateurs francophones de programmes LIFE, soutenus par la Commission européenne, se retrouvent chaque année en salle et sur le terrain près d’un site concerné par un de ces programmes. Au menu, échanger sur les modalités, difficultés, solutions pouvant aider à ce que ces programmes restent un pilier essentiel de la préservation active des espaces naturels de l’Union européenne.
Cette année, Français et Belges étaient accueillis durant trois jours par le programme LIFE ‘Tourbières du Jura’ à l’Espace des mondes polaires Paul-Emile Victor à Prémanon. Relevons quelques sujets parmi ceux échangés :
  • restauration écologique et gestion des milieux dans un contexte de changement climatique (présentation notamment d’un projet LIFE de Réserves Naturelles de France sur ce thème)
  • évaluation de l'impact de travaux dans un projet LIFE : comment la mesurer sur le long terme?
  • évaluation des actions de sensibilisation dans un projet LIFE… 
Tourbières du Massif Central
bilan

Pour les tourbières du Massif Central, d’un volet à l’autre du programme d’animation

Par Francis MULLER.
 
Le Pôle-relais tourbières a contribué durant deux ans à animer le réseau des acteurs des tourbières du Massif central, grâce à l’aide du programme FEDER et des Agences de l’eau Adour-Garonne, Loire-Bretagne et Rhône, Méditerranée et Corse. Le bilan de cette opération est actuellement en cours de rédaction, elle aura notamment permis d’organiser des stages et journées techniques, d’éditer des documents (numéro de l’Echo des tourbières, dépliant, kakémonos, bibliographie, etc.) et de favoriser les échanges des gestionnaires de tourbières du Massif entre eux et avec ceux d’autres régions.
Avec le visuel « Les tourbières, une chance pour le Massif central » qui a été réalisé, il s’agissait aussi de contribuer à faire passer du négatif au positif l’image des tourbières auprès du public, quel qu’il soit.
La tenue d’une rubrique régulière dans la présente revue faisait aussi partie des tâches prévues ! Voyez aussi sur les pages web  du projet les comptes-rendus et documents à télécharger.
 
La Fédération des Conservatoires d'espaces naturels souhaite voir prolonger le rôle de coordination du pôle-relais durant trois nouvelles années, et un 2e volet va être proposé en collaboration avec les acteurs locaux, après avoir identifié les réalisations souhaitables.
 
évènement


Retour sur la 33ème session du Groupe d’études des tourbières

Texte et photo (Tourbière "Les roustières") : Grégory BERNARD 

C’était en septembre dernier à Nasbinals, dans l’Aubrac lozérien, que le Groupe d'étude des tourbières a été accueilli par la Communauté de communes des Hautes Terres de l’Aubrac. La session a débuté par 2 journées de colloque sur le thème des « tourbières dans leur cadre géomorphologique ». La dizaine de présentations réalisées lors de la première journée fera l’objet d’actes qui seront disponibles prochainement sur les sites du GET et du Pôle-relais tourbières.
Les journées suivantes ont été consacrées aux visites de terrain, au cours desquelles les participants ont pu découvrir 7 sites tourbeux dans les magnifiques paysages de l’Aubrac. Une synthèse des principales observations réalisées sur le terrain sera également mise en ligne avec les actes du colloque. 
Un grand Merci à Gilles TRAUCHESSEC, chargé de mission Natura 2000, pour l'organisation de la session !
 
limousin

Les travaux de restauration hydrologique de la tourbière du Pont Tord continuent !

Conservatoire d’espaces naturels du Limousin.
 
« Bientôt une semaine après le début des travaux (voir chapitre1), le premier seuil permettant la neutralisation du fossé de drainage est quasiment terminé et le second est actuellement en cours de réalisation. Cette première semaine s’est déroulée en plusieurs étapes :
  • dans un premier temps, les madriers constitutifs des seuils ont été distribués à l’emplacement des futurs barrages.
  • dans la continuité, (…) »

Création de gouilles sur la tourbière de la Ferrière à Davignac (19)

Conservatoire d’espaces naturels du Limousin

"Les travaux de création de gouilles sur la tourbière de la Ferrière sont désormais terminés pour cette année ! 6 nouvelles gouilles ont ainsi été créées grâce à l’utilisation d’une pelle mécanique et d’un tracteur équipée d’une petite benne pour l’évacuation du surplus de tourbe. Les travaux ont créé plus de 100 m² d’eau libre, favorable à l’accomplissement du cycle de vie de plusieurs espèces à fort enjeu de conservation comme la Cordulie arctique (Somatochlora arctica) ou la Leuchorrine douteuse (Leucorrhinia dubia).
La Tourbière de la Ferrière est une vaste alvéole de plus de 100 ha, située sur le plateau de Millevaches. L’implication du Conservatoire d'espaces naturels du Limousin sur le site y débute dès 1996 lorsqu’il découvre des travaux de drainage d’ampleur réalisés l’année précédente. Puis, un vaste programme de restauration et d’entretien est mené. Plus de 20 ans plus tard, le bilan est positif comme le relate un article publié dans l’Echo des tourbières (n°22, juillet 2018).
Les travaux réalisés cette année permettent d’assurer la conservation des différents stades des groupements végétaux de la tourbière active et de maintenir les conditions de vie de nombreuses espèces rares et menacées."
 
Voir d’autres photos sur le site du conservatoire d’espaces naturels du limousin
 
ardèche

Les travaux ont débuté sur la tourbière de la Verrerie !

Conservatoire d'espaces naturels de Rhône-Alpes

« Après de longs mois de réflexions et d’études de terrain, d’échanges avec les acteurs locaux et les partenaires techniques, les travaux de restauration du fonctionnement hydrologique du cours d’eau et de la tourbière de la Verrerie, sur la commune de Burzet, ont débuté !
 
Ces travaux, portés par le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes et financés par la Région Auvergne Rhône-Alpes et l’Agence de l’eau Loire Bretagne, permettront de retrouver un cours d’eau (le Prat Sauvage) et une tourbière en bon état et résiliente. (…) »
 
Lire l’article complet depuis notre base de données documentaires.
 
formation

Formation ‘tourbières’ pour l’Agence française pour la biodiversité

Texte et photo : Francis MULLER. Photo : Lac de Bourdouze (63), dans le Cézallier.
 
C’était une première depuis la création récente de l’AFB, mais elle venait reprendre le flambeau laissé par l’Atelier technique des espaces naturels : nous avons réalisé ce mois d’octobre l’animation d’un stage de 4 jours, suivi par 10 personnes, sur la gestion des tourbières.
Le Massif Central et plus spécialement le Cézallier (63), en a fourni le cadre naturel (programme Tourbières du Massif Central en cours oblige !), le Parc Naturel des Volcans d’Auvergne, le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne et le Cabinet Pierre Goubet la richesse de leurs expériences. Et les stagiaires de devoir plancher sur le sujet et de comparer les cas qui leur incombaient dans leurs propres régions à ceux qui leur étaient présentés ici !
L’AFB prévoit de renouveler l’expérience à l’avenir, il est d’ailleurs prévu d’amplifier le rôle des pôle-relais zones humides dans la conception et l’animation de formations consacrées à tel ou tel aspect utile aux gestionnaires ou administrations.
  
l'actualité de la Réserve naturelle de Chastreix-Sancy

en s'abonnant à la lettre d'information !

La première lettre électronique des réserves naturelles du Sancy (Chastreix-Sancy et Vallée de Chaudefour) est sortie en août dernier ! Retrouvez les articles suivants :
  • La Réserve de Chastreix Sancy a déjà 10 ans !
  • 3 hectares et demi de zones humides préservées
  • Chastreix-Sancy : remarquable biodiversité diatomique et qualité des eaux
  • Chaudefour : exposition "Les serpents sont protégés"
  • Un été pour découvrir les papillons du Sancy
Vous pouvez vous abonner depuis cette page ! 

Accéder à la première lettre
 
Les tourbières en régions
BOURgogne-franche-comté


La Journée mondiale des zones humides en Bourgogne Franche-Comté

Contact : Clémence CURLIER.

En région Bourgogne Franche-Comté, l’organisation et le développement de la Journée mondiale des zones humides sont confiés au Pôle-relais tourbières, et s’inscrivent désormais dans le cadre des actions du Pôle milieux humides Bourgogne-Franche-Comté, animé par les deux Conservatoires d'espaces naturels (Bourgogne et Franche-Comté).
Le recensement des activités programmées dans la région a commencé. Une augmentation des animations proposées en Bourgogne est visée, afin que les deux parties de la nouvelle région proposent autant de manifestations. Les structures bourguignonnes susceptibles d’organiser des évènements seront donc particulièrement contactées, afin d’initier la même dynamique que celle du réseau franc-comtois.
Un programme regroupant toutes les animations en Bourgogne Franche-Comté et des outils régionaux (plaquette, teaser…) devront également voir le jour d’ici la fin de l’année.
 
Plus nous serons nombreux à participer et à proposer des animations, et plus cet évènement pour la préservation des zones humides s’inscrira dans l’esprit de chacun. Au final, ce sont les zones humides qui y gagnent !
 

L’azuré, numéro d’août 2018

Réserves naturelles de Bourgogne-Franche-Comté ; les Conservatoires d'espaces naturels de Bourgogne-Franche-Comté

Au sommaire du numéro 26 de la revue des gestionnaires des milieux naturels de Bourgogne-Franche-Comté, citons notamment ces articles :
  • Héliportage pour l’embouchure du Lhaut (p. 6)
  • Prendre en compte le très jeune public sur les sites naturels remarquables, tremplin vers l’appropriation du patrimoine naturel ? (p. 10)
  • Le périmètre d’action foncière : un guide pour la stratégie foncière autour des sites (p. 12-13)
  • L’indispensable adaptation au changement climatique (p. 14)
  • Bilan du Life tourbière à mi-parcours (p. 15). 

Découverte d’une nouvelle bryophyte pour la Franche-Comté

COLLAUD, Rémi. Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés. Napel à Ch’nille, septembre 2018, p. 8. (Photo : CBNFC-ORI)

« Tritomaria exsectiformis (Breidl.) Loeske est une petite hépatique qui vient d’être découverte dans une boulaie tourbeuse des Mille Etangs, sur la commune de Servance (70), au cours d’une mission d’inventaire bryologique. (…) »
 

Les Syrphes ont (encore) parlé

Un autre retour d’expérience de l’utilisation de la méthode Syrph-the-Net, à lire dans le numéro 30 de la lettre d’information du Marais de Saône, « Le journal du Marais ». (p. 4)

L’occasion pour nous de rappeler l’existence de la fiche outil « Diagnostic écologique des habitats tourbeux par la méthode "Syrph-the-Net" », réalisée en 2016.
 
bretagne

Restauration de zones humides tourbeuses des Monts d’Arrée

DAUSSE, Armel ; BOURDOULOUS, Jérémie ; COROLLER, Harmonie ; HOLDER, Emmanuel ; Forum des Marais Atlantiques. Forum, la lettre des marais atlantiques, N°37, 2018, p. 2-4

1950 : l’Epicéa de Sitka arrive dans les Monts d’Arrée dans le cadre de la politique du fond forestier national. Près de 1 000 hectares de résineux sont implantés jusqu’à la fin des années 1970, affectant environ 200 hectares de zones humides. Retour sur les différentes étapes de ces travaux de restauration.

lire l’article dans la revue Forum.
 
centre-val-de-loire

Effets des changements de végétation dans les tourbières à sphaignes sur le cycle du carbone

LEROY, Fabien. Université d'Orléans. 2017, 185 p.

« Les tourbières ont stocké un tiers du carbone organique des sols mondiaux (C) malgré une superficie ne représentant que 3% de la surface terrestre. Cependant, en réponse aux changements globaux, les tourbières boréales et tempérées, majoritairement dominées par des sphaignes, peuvent être envahies par des plantes vasculaires susceptibles de modifier la dynamique du C dans ces écosystèmes. Cette thèse vise à étudier comment la présence des plantes vasculaires affecte le cycle du C des tourbières à sphaignes. Ces travaux ont porté principalement sur une plante envahissante de nombreuses tourbières, Molinia caerulea, via une étude en mésocosmes. (…) »
 
Lire la suite de l’article depuis notre base de données documentaires
Normandie

Le référentiel régional pédologique labellisé !

Conservatoire d’espaces naturels de Normandie Seine
 
« L’aboutissement du projet de Référentiel Régional Pédologique (RRP) de Haute-Normandie porté depuis 2013 par le Conservatoire d’espaces naturels Normandie Seine s’est concrétisé lors des JES, le 11 juillet, avec la labellisation de ses travaux. Les équipes du Conservatoire travaillaient en effet à l’élaboration de cet inventaire régional des sols en vue de produire une carte pédologique à l’échelle 1/250 000 de notre région associée à une base de données nationale. C’est désormais chose faite et les données produites sont à ce jour disponibles ! (…) »

Lire l’article complet dans la lettre du conservatoire d’espaces naturels de Normandie Seine (p. 2)

en savoir plus sur le référentiel régional pédologique
 

Ces chasseurs qui protègent les espèces au marais Vernier

GALLERY, Benoit. L’Eveil de Pont-Audemer, 05/10/2018

« (...) Les chasseurs, propriétaires de terrains au marais Vernier et près de la Risle, dans l’Eure, œuvrent pour protéger des espèces présentes dans la région. « La nature appartient à tous et en priorité peut-être à ceux qui la gèrent et la protègent. Chasseurs et écologues ont en commun le même souci de la préservation de la nature, alors pourquoi ne travailleraient-ils pas ensemble dans l’intérêt général ? » Thierry Lecomte, docteur en écologie et ancien ingénieur au Parc naturel régional, souhaite montrer que les liens ne sont pas distendus entre la chasse et la biodiversité. (…) »
 
Lire l’article complet sur le site du journal l’éveil
  
occitanie

L’association « La Garance voyageuse » organise aussi des sorties !

Texte et photo : Hugues FERRAND, Président de l’Association La Garance Voyageuse.

Le massif du Caroux, plateau granitique et gnessique culminant à 1090 m situé en limite ouest du département de l’Hérault, offre quelques tourbières méridionales, qui donnent un aperçu intéressant de la flore de ces milieux particuliers. Au titre des activités de l’Association la Garance Voyageuse, cette année, nous avons réalisé fin juin une sortie dans les petites tourbières de La Lande et de Font Salesse. Ces écosystèmes fragiles ont permis d’appréhender, grâce à Serge D. Muller, enseignant chercheur à la Faculté de Sciences de Montpellier, la formation d’une tourbière, son évolution et de découvrir sa flore spécifique.
Datée respectivement de 6000 ans et de 2000 ans, ces tourbières offrent une belle représentation de sphaignes (Section Sphagnum, Section Acutifolia, Section Cupisdata, Section Subsecunda), et de Laîches (Carex hostiana, C. echinata, C. janicea, C. nigra, C. demisa), mais aussi de Drosera rotundifolia L., de Potentilla hirta L. ou encore de la magnifique Narthecium ossifragum L. avec ses fleurs jaunes si élégantes. Les études des matériaux de carottages réalisés antérieurement sur ces zones humides, et plus spécifiquement l’étude des pollens, ont permis de définir des diagrammes polliniques et de révéler les secrets de l’évolution de la végétation, notamment de la succession des plantes ligneuses sur plus de 10000 ans !

 
Les tourbières à l'international
canada

Les pieds dans les tourbières de la rivière Romaine

NADEAU, Jessica. Le Devoir, mis en ligne le 21/08/2018

« Les deux pieds dans la mousse végétale et la tête bien à l’abri dans leur filet antimoustique, des chercheurs de l’UQAM passent l’été sur une tourbière au nord de Havre-Saint-Pierre. Leur but ? Percer le mystère de ces vastes territoires marécageux, qui emmagasinent le carbone depuis des milliers d’années. (…) »

Lire l’article complet sur le site du journal québécois le devoir  
  

Le tour de la question

NELSON, Amy. Automne 2018. Biohabitats.
 

À lire sur le site Biohabitats (entreprise spécialisée en écologie appliquée américaine), un article de fond sur les actions de protection et de restauration des tourbières, qui reprend des interviews de Dale Vitt, Hans Joosten, et Line Rochefort.
 
accéder à l'article complet
    
irlande

Campagne pour la protection des tourbières irlandaises réalisée par l’Association de Conservation des Tourbières (IPCC)

Raising the bar for peat and biodiversity WHYTE, Tristram. Irish Peatland Conservation Council. Peatland news, N°66, 2018, p. 13-14.
Résumé de Maud LE NAGARD.
 
En Irlande, l’extraction de tourbe à but énergétique sera désormais interdite d’ici 2030 mais elle restera autorisée dans un but horticole.
L’Association de Conservation des Tourbières Irlandaises (IPCC) rappelle les manquements répétés aux procédures pour la protection environnementale de l’entreprise publique qui extrait de la tourbe de sphaigne à but horticole. Elle souligne par ailleurs que ce produit n’est pas viable économiquement pour l’entreprise et qu’il n’est utilisé qu’en tant qu’appât.
La campagne « Raising the Bar for Peat and Biodiversity » est constituée de 4 actions et s’adresse à tout public. Les objectifs principaux sont le bannissement de la tourbe dans les produits de jardinage et l’arrêt de l’exploitation non règlementée de tourbières.
 
pays-bas

Move on soft oil

Province de Hollande Méridionale. 3’58

Film sur la subsidence des tourbières, destiné à expliquer aux habitants de Hollande sud comment combattre les effets de l’affaissement dû aux tourbières qui ont été asséchées.

Excursion et colloque du Groupe International de Conservation des Tourbières (IMCG)

Texte et photo : Francis MULLER. Photo : Les Pays-Bas, où l’on peut être amené à évacuer par barge le foin coupé dans les marais.
 
L’excursion biennale de l’IMCG s’est déroulée cet été aux Pays-Bas. Ce pays n’abrite plus guère de tourbières en bon état, après des siècles (les visites nous enseigneront même ‘après deux millénaires’) de drainage et d’utilisation intensive des terres agricoles. Mais le pays, qui a été couvert jusqu’aux deux-tiers de tourbières, accumule maintenant beaucoup d’expériences de réhabilitation des tourbières, après avoir cherché par tous les moyens à les utiliser voire à s’en débarrasser.
De nombreuses associations et organismes publics nous ont présenté leurs sites et les mesures qu’ils y développaient.
Une demi-journée a été particulièrement consacrée aux problèmes de subsidence. Il s’agit de ce phénomène irréversible qui fait que le sol anciennement tourbeux s’affaisse, jusqu’à 8m aux Pays-Bas, du fait de la rétraction des sols et de l’évaporation des gaz issus de la combinaison du carbone de la tourbe et de l’oxygène de l’air, lequel peut pénétrer du fait du drainage.
Comme ce phénomène menace aussi les régions du nord de la France, nous envisageons de faire connaitre les expériences hollandaises à nos compatriotes nordistes, avec la participation des collègues néerlandais.
 
suisse

Les libellules sont de retour dans le canton de Vaud

IAZ, Chams. Le temps.ch, mis en ligne le 27/07/2018

« Deux espèces rares de libellules ont fait leur réapparition à la vallée de Joux après des décennies d’absence. C’est le fruit d’un projet cantonal lancé en 2015 pour régénérer leurs milieux naturels. (…) »
 
Lire l’article complet sur le site letemps.ch
 
Communication, éducation, sensibilisation, participation
jeux en ligne

5 applications ludo-éducatives pour explorer les milieux

Espaces naturels régionaux (ENRx) a conçu un ensemble de jeux, qui proposent à tous les curieux de nature d'explorer le monde animal et végétal au cœur des écosystèmes emblématiques de la région Hauts-de-France.
35 espèces à replacer, et 2 niveaux de difficulté sont proposés.
Découvrez dès maintenant les deux premiers jeux : Au coeur de la zone humide" et "Au coeur du littoral". Les trois prochains (forêt, prairie, terrils) sont en préparation pour une mise en ligne prévue à l'automne 2018.
Ces applications sont une invitation à poursuivre les découvertes sur les milieux naturels pour observer la richesse de notre biodiversité en situation réelle.

Pour jouer, rendez-vous sur le site internet d'Espaces Naturels Régionaux.
 
vidéo

Une fourmi qui adopte un papillon

Marie WILD, 6’06

"Deux espèces différentes qui cohabitent, c'est possible ? Regardons d'un peu plus près cette relation particulière entre l'azuré du serpolet et les fourmis Myrmica..." Nouvel épisode de la série des documentaires réalisés par Marie Wild. Cette vidéo a été réalisée en partenariat avec le Conservatoire des espaces naturels Normandie Seine.

Voir la video sur youtube.
 
documents pédagogiques

Mille lieux humides

Association Régionale pour l’Initiation à l’Environnement et à la Nature en Alsace. Cahier d’Ariena, N°15
 
Document pédagogique sur les milieux humides, dans lequel deux personnages, Lili et Icare, nous invitent à découvrir tous les aspects liés à ces milieux : évolution des paysages, végétation, histoire, activités humaines, pollutions, légendes, etc. Le tout très largement illustré ! A visionner sur Calaméo.
Une vraie invitation à découvrir ces milieux étonnants, bien pensée, et bien accompagnée, puisque d’autres documents ont été mis à disposition :
 
Agenda
RENCONTRES
Retrouver tout l'agenda sur notre site internet.
 
FORMATIONS
d'autres ressources...
En France
Ailleurs
FÉDÉRATION DES CONSERVATOIRES
D'ESPACES NATURELS

6 rue Jeanne d’Arc
45000 Orléans
Tél : 02 38 24 55 00 - Fax : 02 38 24 55 01
Courriel : contact@reseau-cen.org
Site web : http://www.reseau-cen.org/
 

 
Email Marketing Powered by Mailchimp
Le contenu de ce bulletin et les documents qui y sont joints ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Fédération, de son Bureau ni de son Conseil d'Administration. Ni la fédération des conservatoires d'espaces naturels, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette lettre et les pièces qui y sont jointes.

©Fédération des CEN
2018 Pôle Relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
S'inscrire | se désinscrire | mettre à jour mes préférences