Copy
avril 2019 - n°94
L'actualité du Pôle-relais tourbières
SENSIBILISATION

[Jardin] Bien choisir son terreau pour préserver la nature !

Par Clémence CURLIER.

Le printemps est là, la nature se réveille et l’heure du jardinage a sonné ! Semis, rempotage, plantation… les jardiniers se retroussent les manches et mettent les mains dans la terre. Mais saviez-vous que votre choix de terreau avait un impact sur la biodiversité et le climat ?
Eh oui, la tourbe, présente dans une majorité des terreaux utilisés en jardinage, est extraite des tourbières. Cette exploitation, même sur une surface réduite, a des effets catastrophiques sur les espèces qui y vivent et diminue considérablement les services rendus par ces zones humides : accueil de la biodiversité, contribution à la protection contre les inondations, régulation de la qualité de l’eau, archives de la nature... Les tourbières représentent 3% des terres émergées et stockent 75% de tout le CO2 atmosphérique (beaucoup plus que les forêts). Malheureusement, lorsque la tourbe est extraite du sol, elle relargue ce CO2 dans l’atmosphère… aggravant ainsi le changement climatique.

Afin de sensibiliser le jardinier à cette problématique et le guider dans ses choix de substrat en privilégiant l’utilisation de terreaux sans tourbe, le Pôle-relais tourbières a créé différents outils : une plaquette explicative, une liste des terreaux sans tourbe commercialisés en France et une bibliographie sur les alternatives existantes. Un geste concret du quotidien pour préserver les ressources naturelles et notre planète.

En savoir plus sur le jardinage et la préservation des tourbières
 
STAGE

Mise en place de l’inventaire français des tourbières 

Par Malo PILLOIX.

Dans le contexte actuel de réchauffement climatique, les tourbières constituent des stocks de carbone importants qui nécessitent d’être mieux évalués pour une meilleure prise en compte de l’enjeu qu’ils représentent. En effet, le stockage de carbone par unité de surface y est très important, mais la quantité globale que constitue ce stock à l’échelle de la France métropolitaine n’est à ce jour pas établie. Le point de départ de ce travail est l’amélioration des données issues des inventaires des tourbières métropolitaines, qui demeurent lacunaires.
Le Pôle-relais tourbières accueille pour 6 mois (de mars à aout 2019) Malo Pilloix, de l’Université de Franche-Comté afin de contribuer à cette démarche d’amélioration des connaissances.
Pour cela, il faut regrouper les inventaires de tourbières effectués dans chaque région, pour avoir une cartographie des tourbières de France la plus exhaustive possible. Il est nécessaire de connaitre le critère d’identification de la tourbière, l’identification pédologique étant préférable pour ce travail.
Ensuite, il faut associer à cette cartographie une base de données complète, regroupant notamment la superficie, la profondeur de tourbe et l'état de conservation de ces tourbières. Ainsi pourra être calculé le volume de tourbe puis la quantité de carbone stocké dans la tourbière.
Le document sur lequel nous nous basons pour les épaisseurs de tourbe, est l'atlas des tourbières de la Direction des mines de 1949. C’est à ce jour le document le plus complet en termes d’inventaire des quantités de tourbe. Nous compléterons ensuite avec les données récentes des inventaires qui pourront amender les informations de l'atlas.
Le but est de renseigner les stocks de carbone contenus dans les tourbières françaises au sein d’un outil cartographique évolutif, qui pourra être alimenté par la suite avec des données issues de prospections futures, notamment pour les épaisseurs de tourbe qui constituent la donnée la plus lacunaire dans cette mission.
Ce travail constitue une base sur laquelle s’appuyer pour permettre la préservation des milieux tourbeux.
 
LE TEMPS DU BILAN

Rapport d’activités 2018

Par Francis MULLER.
 

Cette année, comme de coutume, le Pôle-relais tourbières fournit un rapport sur ses activités de l’année écoulée et le met en ligne. Vous trouverez ici le rapport illustré de 37 pages, qui vous permettra de savoir ce qui a été réalisé dans nos domaines d’intervention :
  • réunir, analyser et rendre facilement accessibles des connaissances fiables sur les tourbières  
  • informer, sensibiliser et animer des acteurs concernés par la gestion des tourbières
  • coordonner les actions des pôles relais zones humides entre eux et avec d’autres acteurs
  • ainsi que les interventions spécifiques en faveur des tourbières de Bourgogne-Franche-Comté.
Des annexes sont également mises à disposition, permettant de connaitre par exemple :
  • La liste des documents produits et coproduits en 2018 par le Pôle-relais tourbières
  • Les statistiques de notre site internet 
  • L’enquête de satisfaction menée auprès des utilisateurs
  • Un diaporama ‘tourbes et terreaux’.
à télécharger sur notre site internet.
 
RENCONTRE

Les feux de tourbe profonds

Texte et photos (tourbière de Sainte-Hélène du Lac, mars 2019) : Francis MULLER

Le Pôle-relais tourbières avait été interrogé par le Conservatoire d'espaces naturels de Savoie à propos des interventions à préconiser suite à un feu de tourbe ayant partiellement détruit la tourbière de Sainte-Hélène du Lac (près de Chambéry, 73). Ne disposant pas de toutes les informations, et voyant que le sujet pouvait se prêter à une réflexion plus approfondie, nous avons souhaité approfondir le cas local. Nous voulions aussi tirer quelques premiers enseignements sur la conduite à tenir face aux feux profonds en tourbières, lesquels risquent de se multiplier suite aux changements climatiques qui se dessinent. Une réunion de travail a ainsi rassemblé à Ste-Hélène le 4 mars dernier des représentants des sapeurs-pompiers, des naturalistes, des administrations municipales et territoriales. Le compte-rendu de la réunion sera prochainement disponible sur demande. 
 
Pour l’an prochain, nous proposerons, tant à l’échelle régionale alpine qu’à l’échelle nationale (sous réserve d’obtention des soutiens nécessaires) :
  • un nouveau séminaire plus complet traitant la question avec des exposés de spécialistes ;
  • la rédaction d’un document faisant le point sur la question (prévention, intervention pendant et après les incendies), après une recherche de retours d’expériences, et de dépliants destinés aux personnes concernées (pompiers, communes, exploitants pratiquant le brûlis…) ;
  • des interventions dans des formations.  
ZONES HUMIDES
autour de l'accessibilité...
PUBLICATION

Seconde édition du bulletin bibliographie "Accessibilité des milieux humides"

Cette bibliographie tente d’apporter des pistes de réflexion ainsi que des retours d’expérience aux gestionnaires. Une première partie sur l’accessibilité des sites naturels en général est proposée, avec un détour par la législation en vigueur. La seconde partie comporte des guides de référence sur l’accessibilité en zones humides, ainsi que des retours d’expériences, des appels d’offres, et des études. Une troisième partie s’intéresse à l’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable, et enfin un dernier point aborde les loisirs et les activités sportives en lien avec cette thématique.

à télécharger depuis notre base de données documentaire
 
RETOUR D’EXPÉRIENCE

Labellisation « Tourisme et Handicap » d’un observatoire et d’un sentier en Réserve Naturelle Régionale : retour d’expérience de la Réserve Naturelle Régionale des étangs de Belval-en-Argonne (51)

Texte et photo : HANOTEL, Rémi ; LPO Champagne-Ardenne

Classée en juillet 2012, la Réserve Naturelle Régionale des étangs de Belval-en-Argonne est un site « naturel » majoritairement constitué d’eaux libres (4 étangs), de roselières et cariçaies et de boisements alluviaux. Ce site est la propriété de quatre structures (Natuurpunt, LPO Nationale, Commune de Belval-en-Argonne et Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne). Le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne et la LPO Champagne-Ardenne ont été désignés en tant que gestionnaire et co-gestionnaire de ce site d’exception. Une volonté locale et de la part des financeurs était de faire de ce site un lieu d’accueil et de découverte de la biodiversité pour le grand public et les scolaires. La LPO Champagne-Ardenne avait en charge la partie « valorisation de la réserve ».

Voici les grandes étapes pour acquérir la labellisation « Tourisme et Handicap » : (…)
 
Retrouver l’article complet sur notre base de données documentaires
 
PUBLICATION

EFESE - La séquestration du carbone par les écosystèmes français

Commissariat général au développement durable. La Documentation Française - Paris, 2019, 102 p.
 
Ce rapport contient des « Messages clés à l’attention des décideurs », qui ont été soumis à l’avis du Conseil scientifique et technique de l’EFESE (p. 5-7), et un rapport d’évaluation "La séquestration de carbone par les écosystèmes en France : une évaluation du service de séquestration in situ du carbone", présenté en 5 parties :
- Contexte
- Méthode d’évaluation
- Ordres de grandeur à l’échelle nationale
- Méthode et valeurs de référence pour l’évaluation socio-économique
- Limites et besoins de connaissance.
Ce document de 100 pages contient beaucoup de schémas et illustrations, ainsi qu’une bibliographie à chaque fin de chapitre.

Télécharger le document depuis notre base de données documentaires
 
La Fédération des Conservatoires a 30 ans !
Dans cette nouvelle rubrique (que nous espérons pouvoir vous offrir dans chaque numéro), vous aurez l'occasion de découvrir un Conservatoire d'espaces naturels à travers un bref historique de ce qui s'est passé en tourbières.
Dans ce numéro, partons à la rencontre du...

... Conservatoire d'espaces naturels de Lozère

Par Anne REMOND. Photo 1 (Conservatoire d’espaces naturels de Lozère) : Les tourbières à Bouleau nain de Lajo, un partenariat historique pour un patrimoine exceptionnel ! Photo 2 (S. Madeleine ; ONF Lozère, 2018) : Les dernières formations étaient destinées aux forestiers (2018).

Une longue histoire relie le Conservatoire d’espaces naturels de Lozère et les tourbières !
C’est à Lajo, au cœur de la Margeride, et dans le cadre du programme Life Tourbières de France, que les premières actions du Conservatoire d'espaces naturels de Lozère en faveur de ces milieux originaux ont été réalisées. Dans un contexte où le drainage était courant et subventionné, le projet « Lajo » a réuni les ingrédients nécessaires à la mise en œuvre d’une action locale durable et concertée : un site d’intérêt écologique majeur, une commune et des gestionnaires engagés pour préserver et valoriser ce patrimoine... et des financeurs mobilisés. Les premières conventions de gestion sont signées en 1996, le sentier de découverte inauguré en 1998.
En parallèle aux travaux menés par le Conservatoire pour développer la connaissance des milieux humides (inventaires), la gestion partenariale se développe avec des éleveurs et autres acteurs locaux. En 2004, l’Agence de l’eau Adour-Garonne mobilise le Conservatoire pour créer et animer un service d’aide à la gestion des zones humides, dénommé SAGNE 48, en référence au réseau SAGNE développé dans le Tarn. Le Conservatoire d'espaces naturels de Lozère développe ainsi l’une des premières cellules d’assistance technique aux zones humides du bassin Adour Garonne. Le premier site intégré au réseau SAGNE 48 est, forcément, une tourbière !
En 2010, le Plan Loire Grandeur Nature permet le déploiement d’un programme en faveur des têtes de bassin sur le bassin lozérien de l‘Allier ; 18 tourbières font l’objet d’études, de travaux et de suivis.
Des opérations complémentaires sont aujourd’hui menées dans le cadre de l’appel à projets « Biodiversité des tourbières du Massif central ». Fin 2018, ce sont 49 éleveurs, forestiers, collectivités et autres partenaires qui sont engagés pour la préservation de 71 sites et 600 ha de milieux humides et tourbeux. Précurseur sur le département, le Conservatoire d'espaces naturels de Lozère propose, anime, teste, expertise, accompagne, et contribue, par le partage des connaissances et les retours d’expériences dans la gestion et la restauration, à une prise de conscience collective en faveur des tourbières et autres sagnes. En 2017, un ouvrage sur les tourbières et autres milieux humides a été édité et diffusé à l’ensemble des collectivités en Lozère et les différentes rencontres, sorties, chantiers, conférences, journées techniques ou formations organisées sur les tourbières du réseau réunissent chaque année plusieurs dizaines de personnes.

vers le site du Conservatoire d'espaces naturels de Lozère
 
life tOURBIeres du jura

Deux appels à concurrence

Mis en ligne le 2 avril 2019

Aménagement d'un cheminement en bois dans les tourbières du Lac des Mortes : le cahier des charges est à consulter sur le site du Parc naturel régional du Haut-Jura.
 
Mis en ligne le 22 mars 2019

Restauration du ruisseau du Gouterot (Bannans - 25) : le dossier de consultation est disponible mais le délai était fixé au 24/04.
 
Voir le dossier de consultation

 
Tourbières du Massif Central
appel à contribution

Projet de publication : Éducation et tourbières du Massif Central

Le Pôle-relais tourbières souhaite recueillir :
  • des contacts de personnes ayant fait des animations en lien avec les tourbières, sur le territoire du Massif Central : que vous soyez animateur nature, accompagnateurs en montagne, ou enseignants, vos différentes approches nous intéressent !
  • des exemples d’outils pédagogiques sur les tourbières du Massif Central : qu’il s’agisse de brochures, plaquettes, livres, films, expositions, que vous en soyez à l’origine ou non, envoyez-nous les références !
Merci de diffuser cette information dans vos réseaux respectifs !

Contactez-nous !
 
Auvergne

[Information] Enquêtes publiques d’extensions de deux réserves naturelles nationales

Publiées le 20 mars sur le site de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, deux enquêtes publiques ont été proposées portant sur :
  • la Réserve Naturelle Nationale des Sagnes de La Godivelle créée en 1975 :  intégrer dans la réserve naturelle l’intégralité des quatre tourbières situées autour du bourg de La Godivelle (tourbières du Lac d’en-Bas, de Coualle basse, des Chastelets et de la plaine Jacquot) et du Lac d’en-Bas, soit une superficie totale de 144 hectares.
  • la Réserve Naturelle Nationale du Rocher de la Jaquette créée en 1976 : des parcelles qui présentent un patrimoine naturel remarquable et qui sont exploitées par un agriculteur à des fins de gestion écologique du site (pour éviter un embroussaillement qui compromettrait sa richesse en papillons) sont prises en compte, soit une superficie totale de 36 hectares.
Ces projets s’effectuent dans le cadre de la stratégie de création des aires protégées (SCAP) et du « Plan biodiversité » qui vise à renforcer l’action de la France pour la préservation de la biodiversité.
 
Les enquêtes publiques étant terminées, vous pouvez encore consulter ces dossiers, ainsi que les avis émis.
 
Vers le site de la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes
 
LIMOUSIN

Votre avis sur la réserve du Pinail : enquête en ligne

À l’aube de 40 années d’existence, GEREPI souhaite élargir sa vision sur la perception de la Réserve du Pinail et les attentes en termes d’accueil ou de valorisation.
Si vous avez visité le Pinail ou que vous habitez à proximité, vous avez la possibilité de répondre à un questionnaire.
 
Vers le site de la réserve naturelle du Pinail  
 
Miscellanées tourbeuses
La presse en a parlé...

La fonte du pergélisol des tourbières boréales menace-t-elle le climat ?

MANN, Nathan. Libération, mis en ligne le 13.03.2019

« Les tourbières des hautes latitudes nord stockent de grandes quantités de carbone. Un rapport de l'ONU pointe la méconnaissance de ces écosystèmes pourtant centraux pour le climat et appelle à davantage de recherches. »
 
Lire l’article complet sur le site de libération 
 
Les tourbières en régions
bretagne

Tourbières de Bretagne : qui sont-elles ?

CLÉMENT, Bernard. Bretagne Culture Biodiversité. Mis en ligne en juillet 2018

Article paru sur le site "Bretagne Culture Biodiversité" ("site de ressources inédites sur la Bretagne et ses habitant.e.s"), abordant plusieurs axes :
  • Aux origines des tourbières
  • Les types de tourbières en Bretagne
  • Aux origines des tourbes
  • Les types de tourbe
  • Hier, une ressources exploitée : déstockage à tout va !
  • Des archives à explorer : de l'histoire locale à l'histoire régionale.
Accéder à l'article
 
BOURGOGNE-franche-comté

Journée d’étude de la mission universitaire « valorisation des Mille Étangs »

Texte et photo : Francis MULLER.
 

Le secteur des Mille Étangs (Haute-Saône) comporte comme son nom l’indique de nombreux étangs, situés à moyenne altitude sur le versant sud des Vosges. Ce que son nom ne dit pas, c’est que plusieurs de ces étangs sont tourbeux (voir notre publication « Tourbières et plans d’eau artificiels »).
Le Conseil départemental de Haute-Saône réunissait le 9 mars dernier des spécialistes qu’il avait fait plancher sur le passé, le présent et l’avenir de ce plateau.
Il nous a ainsi été présenté, par exemple, pour le passé : « Les paysages des Mille étangs : évolutions, permanences et identité depuis le début du XIXe siècle » ;
Pour le présent : « Quelle place pour les Mille étangs parmi les pays d’étangs ? » ;
Et pour l’avenir : « Les Mille étangs, un patrimoine entre transition et transmission ».
Les tourbières ont surtout été introduites par Philippe BINET et Geneviève CHIAPUSIO (université de Franche-Comté), dont la présentation « La biodiversité au cœur du plateau des Mille étangs », vous est disponible sur demande.
Il s’agissait aussi de voir ce que les habitants et forces vives de la région, invités à la rencontre, souhaitaient pour le futur de ce secteur, qui pourrait faire l’objet d’une candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO.
 
grand-est

8 ha de marais à protéger durablement !

Le Conservatoire d’espaces naturels de Champagne-Ardenne lance un appel à dons pour l’aider à acquérir la zone humide des Gros Prés au coeur du marais de la Vanne dans l’Aube.

Vers le site du conservatoire d'espaces naturels de champagne-ardenne
 
hauts-de-france

Plan d’actions régional Vipère péliade 2019-2028

   
"Un nouveau plan d’actions en faveur de la Vipère péliade à l’échelle des Hauts-de-France a été élaboré pour la période 2019-2028 par les Conservatoires d’espaces naturels des Hauts-de-France (Conservatoire d’espaces naturels du Nord – Pas-de-Calais et Conservatoire d’espaces naturels de Picardie) avec le soutien du Groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord de la France (GON) et Picardie Nature.
Un nouveau plan d’actions en faveur de la Vipère péliade à l’échelle des Hauts-de-France a été élaboré pour la période 2019-2028 par les Conservatoires d’espaces naturels des Hauts-de-France avec le soutien du Groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord de la France (GON) et Picardie Nature.  (...)"

retrouver l'article complet sur le site de réserves naturelles de france
 
Les tourbières à l'international

Conservation et gestion durable des tourbières

Par l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement du Programme des Nations Unies pour l’environnement  

Lors de la 4ème session de l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement du Programme des Nations Unies pour l’environnement (Nairobi, 11–15 mars 2019), des propositions et souhaits d’orientation de conservation et de gestion des tourbières ont été décrits dans ce document.  

Consulter le document depuis notre base de données 
 
norvège

Rare découverte d'une épave de navire viking en Norvège

La tourbe a enfoui de muliples trésors historiques, dont une épave de navire Viking découverte en mars dernier dans un parc du comté de Vestfold, au sud-est d'Oslo. Découverte
 
En savoir plus sur le site de France 24
 
Agenda
RENCONTRES
FORMATIONS
d'autres ressources...
En France
Ailleurs
FÉDÉRATION DES CONSERVATOIRES
D'ESPACES NATURELS

6 rue Jeanne d’Arc
45000 Orléans
Tél : 02 38 24 55 00 - Fax : 02 38 24 55 01
Courriel : contact@reseau-cen.org
Site web : http://www.reseau-cen.org/
 

 
Email Marketing Powered by Mailchimp
Le contenu de ce bulletin et les documents qui y sont joints ne reflètent pas nécessairement les opinions de la Fédération, de son Bureau ni de son Conseil d'Administration. Ni la fédération des conservatoires d'espaces naturels, ni aucune personne agissant en son nom n'est responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations contenues dans cette lettre et les pièces qui y sont jointes.

©Fédération des CEN
2019 Pôle Relais Tourbières / Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
S'inscrire | se désinscrire | mettre à jour mes préférences