Copy
Facebook
Twitter
Link
Website

RUBRIQUES

. Français de l'étranger et Affaires étrangères
Le Club des Indépendants
. Le Blog d'Olivier Cadic
. France
. Brèves d'ailleurs
. Nominations

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER ET AFFAIRES ÉTRANGÈRES

Réforme du corps diplomatique : accord sur le désaccord. Les députés Arnaud LE GALL (NUPES-LFI) et Vincent LEDOUX (Renaissance) ont préféré couper leur rapport en deux plutôt que de présenter des analyses « en demi-teinte ». Si le premier dénonce une « vision néo-libérale de l’État », énumérant les critiques exprimées sur cette réforme, le second s’est félicité de « la diversification des parcours », qui « permettra une meilleure gestion des fins de carrière » et la « prise en compte des enjeux internationaux dans toutes les sphères de l’État ». Le président de la commission des Affaires étrangères, Jean-Louis BOURLANGES (MoDem), s’est interrogé en conclusion sur les apports « réels de la réforme », « pas vraiment nécessaire ». Voir la présentation du rapport et les différentes prises de parole.

50.000 ! « Historique », c’est le terme employé par les services consulaires français à Londres pour 2022, rapporte French Morning London. En effet, 50.000 demandes de passeports et de cartes nationales d’identité ont été enregistrées en 2022. Le consul général de France à Londres, Samer Melki, rappelle que « Londres représente 11% du total mondial de délivrance de titres, c’est le premier poste au monde en termes de délivrance de passeports ».

Américains accidentels. Quelques jours après la publication par le Trésor américain de nouvelles instructions aux banques, le Département d’État a demandé un report de l’audience dans l’affaire portée par l’association éponyme, annonçant son intention de ramener la taxe de renoncement à la nationalité américaine à 450 dollars, contre au moins 2350 dollars actuellement.

Contentieux sur les élections législatives. Dans ses vœux, le président du Conseil constitutionnel, Laurent FABIUS, a évoqué que l’ensemble des décisions seraient rendues avant la fin du mois de janvier. S’agissant des députés des Français de l’étranger, 4 circonscriptions sont en attente d’une (ou deux) décision (s) : la 1e (États-Unis et Canada), la 2e (Amérique latine et Caraïbes), la 8e (Israël, Italie, Grèce, Turquie), la 9e (Afrique du Nord et de l’Ouest). Le Conseil constitutionnel doit également trancher sur les dossiers transmis par la Commission nationale des comptes de campagne et financements politiques, « après examen des comptes de l’ensemble des candidats aux élections législatives ».

Parti socialiste – le vote de la Fédération des Français de l’étranger annulé. Dans un communiqué, les « Représentant.es fédéraux du TO3 Refondations avec Nicolas MEYER-ROSSIGNOL » avait dénoncé des « piètres conditions de sécurité autour de ce vote » par Internet. Un « fichier comportant à la fois les identifiants et mots de passe de chaque électeur a été découvert. » Auparavant, les « mandataires du TO Refonder Rassembler Gouverner » avaient diffusé le fichier litigieux, demandant la « suspension immédiate des opérations de vote » et « la mise sous tutelle immédiate de la Fédération des Français de l’étranger ». La Fédération des Français de l’étranger du Parti socialiste a donc annoncé l’annulation du scrutin, le lancement d’une « enquête interne de sécurité » par le prestataire et avoir saisi son avocate. « Les opérations de vote pour le congrès (…) seront reprises dès qu’un système fiable et sécurisé nous le permettra », conclut le message.

Authentification sur Ameli depuis l’étranger. En réponse à Olivier CADIC, sénateur des Français établis hors de France, qui interrogeait le ministre de la Santé sur les difficultés d’accès des Français de l’étranger à leur compte de la sécurité sociale en raison de l’impossibilité de recourir à FranceConnect, le ministère confirme que « pour des raisons de sécurisation de l’accès au compte Ameli, il n’est plus possible de se connecter au compte web depuis un pays étranger autre que les pays ou territoires suivants, limitrophes de la France métropolitaine : Allemagne, Andorre, Belgique, Espagne, Guernesey, Italie, Jersey et îles anglo-normandes, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suisse. Cependant ces assurés peuvent continuer d’accéder à ces services via l’application mobile, utilisable sur smarphone ou tablette. L’accès aux services Ameli n’est donc pas fermé pour les personnes à l’étranger. »

LE CLUB DES INDÉPENDANTS

Radya RAHAL, membre de l’AFE, présidente du conseil consulaire à Alger, membre du conseil d’administration de la Caisse des Français de l’étranger. « Compte-rendu du conseil d’administration de la CFE. »

« Les membres du conseil d’administration (CA) ont constaté une dégradation de la situation financière de la Caisse due à une augmentation des dépenses de santé et la diminution des contrats d’entreprise. Aussi, une décision difficile a été prise afin de garantir l’équilibre financier, à savoir l’augmentation des cotisations de 6,9%. Bien que cela n’ait pas réjoui les membres du CA, cette décision a été adoptée à l’unanimité, l’objectif étant de préserver la CFE. Des améliorations quant aux délais de traitement des prestations et l’accessibilité téléphonique ont été constatées, néanmoins des efforts ont été demandés sur le traitement des demandes en raison du nombre important de dossiers non traités. La mise en place du règlement des cotisations par American Express et PayPal doit faciliter le règlement des cotisations pour les assurés. À noter que concernant le remboursement des soins : pour ceux utilisant la voie dématérialisée pour déposer leur demande avant 16h00, le remboursement pourrait avoir lieu dans les 24h.

Les mesures suivantes ont été votées à l’unanimité, dont certaines prendront effet le 1er avril 2023 :

- hausse des cotisations à 6,9% (sur la grille collective et sur l’ensemble des produits individuels)

- JeuneExpatSanté solo passe de 31 euros à 39 euros (117 euros par trimestre)

- JeuneExpatSanté famille passe de 92€ à 115€ (345€ par trimestre), avec mise en place d’une carence de 3 mois pour les moins de 30 ans adhérant après leur départ de France

- la catégorie aidée passe à 210€ par trimestre

- pour les contrats antérieurs à la réforme (dits « contrats ex »), le dispositif de hausse annuelle de 5% par an sera cette année augmenté de 1,9% pour appliquer 6,9% en 2023, comme pour les autres assurés.

- le bonus annuel fidélité est gelé pour cette année

- une réflexion sera engagée en 2023 sur la mise en place de tranches tarifaires pour les plus de 60 ans. Une communication adaptée vers les assurés sera organisée au premier trimestre 2023.

- prolongation jusqu’au 30/06/2023 de la mesure exceptionnelle de Tiers Payant Hospitalier (TPH) à 100% des assurés en catégorie aidée au Liban

- fin au 31/12/2022 de la mesure exceptionnelle de prise en charge TPH 100% des soins liés au Covid dans les pays de TPH à 80% et étude individuelle les dossiers en action sanitaire et sociale

- validation de l’indemnisation forfaitaire du congé paternité sur le budget d’action sanitaire et sociale

En marge des décisions prises, le conseil d’administration a demandé à la « tutelle » d’intervenir pour que le régime obligatoire puisse intervenir en continuité de la CFE en matière d’Indemnité journée - arrêt de travail »
 

Benoit Mayrand, vice-président de la commission des Finances de l’AFE, conseiller des Français de Roumanie et Moldavie.

« Toujours impossible d’avoir accès aux services publics pour des millions de Français de l’étranger :

En effet, pour avoir accès à FranceConnect et aux 1.400 services en ligne (santé, impôts, retraites, listes électorales, etc), il est nécessaire de se créer une identité numérique.

La création d’une identité numérique, via l’application de La Poste, n’est seulement possible que dans 30 pays dans le monde :

Algérie (+213), Allemagne (+49), Andorre (+376), Australie (+61), Belgique (+32), Brésil (+55), Canada (+1), Chili (+56), Chine (+86), Côte d’Ivoire (+225), Émirats Arabes Unis (+971), Espagne (+34), État de Palestine (+970), Etats-Unis (+1), France (+33), Guyane (+594), Israël (+972), Italie (+39), Liban (+961), Luxembourg (+352), Madagascar (+261), Maroc (+212), Mexique (+52), Monaco (+377), Nouvelle-Calédonie (+687), Pays-Bas (+31),, Portugal (+351), Royaume-Uni (+44), Sénégal (+221), Singapour (+65), Suisse (+41), Tunisie (+216), Thaïlande (+66).

Lors d’une visioconférence organisée en mars 2022, la ministre en charge du dossier (à l’époque Mme Amélie de MONTCHALIN) avait annoncé un passage à 49 pays au troisième trimestre 2022 avant que cela soit possible partout dans le monde en 2023 !

Force est de constater que, malgré les relances, l’élargissement indispensable de ce dispositif a pris un retard regrettable. »

LE BLOG D'OLIVIER CADIC

MTV Lebanon. Interview. En ouverture du journal télévisé de 20h, Olivier CADIC s’est exprimé sur divers sujets politiques à l’occasion de son déplacement à Beyrouth : l’élection présidentielle libanaise, le Hezbollah, sa rencontre avec le Premier ministre Najib MIKATI, l’enquête sur l’explosion du port de Beyrouth, sa visite du musée de l’Indépendance et la jeunesse libanaise. Vidéo.

Ici Beyrouth. Interview. Puisque « le travail des parlementaires est de contrôler l’action du gouvernement », Olivier CADIC a déclaré au média libanais : « je viens donc évaluer les efforts que déploie la France au Liban et m’assurer que les aides que nous fournissons sont vraiment utiles au peuple libanais ». Ici Beyrouth rend compte de sa rencontre avec le Premier ministre sortant Najib MIKATI qui s’est tenue en présence de Nadia CHAAYA et Ghassan AYOUB, conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger. Le média fait aussi mention des échanges du sénateur avec les présidents des commissions parlementaires des Affaires étrangères, Fadi ALAMÉ, des droits de l’Homme, Michel MOUSSA, et de la Jeunesse et des Sports, Simon Abi RAMIA. Lire + Vidéo

Prise d’armes. Pour saluer l’engagement de nos forces armées, le sénateur CADIC a assisté à une prise d’armes, aux Invalides, présidée par Sébastien LECORNU, ministre des Armées, en présence de Bernard ÉMIÉ, directeur général de la Sécurité extérieure. Lire

En circonscription en Qatar – Doha (12–14 déc. 2022)
Lire le COMPTE-RENDU
Accueilli par Jean-Baptiste FAIVRE, ambassadeur de France et Gilbert PERROT, consul.
> Accord de sécurité
. Dispositif du ministère de l’Intérieur français (retour d’expérience) avec Stéphane LACROIX, attaché de Sécurité intérieure et le général de Gendarmerie, Jean-François MOREL
> Communauté française
. Centre international des services consulaires : Geneviève BATY et Bernard LEHUCHER, Ilhami GULCEN, 2ème conseiller
. Associations : Delphine DOUAY, pdte de Doha Accueil et Georges Abou SAAB, pdt de l’UFE-Qatar
> Diplomatie économique
. Chambre de commerce France-Qatar dirigée par Sandrine LESCAROUX
. Technip Energies, visite avec Édouard THEVENIN (VP Business Dev. Sales)
> Culture
. Bibliothèque nationale : Dr Hamad Bin ABDULAZIZ AL-KAWARI
. Exposition Bahia Mohieldin : Dr Mostefa BOUTORA, ambassadeur d’Algérie au Qatar 
> Coupe du monde de football
. Pari gagné pour Son Altesse Sheikh Tamim Bin HAMAD AL THANI et Sheikh Ali bin JASSIM AL-THANI, ambassadeur de l’État du Qatar en France.
 

FRANCE

Politique

Réforme des retraites : le projet présenté par la Première ministre.
Calendrier
Un projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale portant réforme des retraites sera présenté en conseil des ministres le 23 janvier.
Son examen sera inscrit à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale et du Sénat au 1er trimestre, pour une adoption en mars 2023.
L’entrée en vigueur de ses principales mesures interviendra en septembre 2023
Âge légal à 64 ans en 2030
L’âge légal à partir duquel il est possible de partir à la retraite sera progressivement relevé à compter du 1er septembre 2023, à raison de 3 mois par année de naissance.
Il sera ainsi fixé à 63 ans et 3 mois en 2027 à la fin du quinquennat, puis atteindra la cible de 64 ans en 2030.
Pour bénéficier de sa retraite à taux plein, il faudra, dès 2027, avoir travaillé 43 ans, durée de cotisation votée dans le cadre de la loi Touraine de 2014.
Les personnes partant à la retraite à 67 ans bénéficieront toujours automatiquement d’une retraite à taux plein, c’est-à-dire sans décote, même si elles n’ont pas travaillé 43 ans.

Carrières longues
Celles et ceux qui ont commencé avant 16 ans pourront partir dès 58 ans ; entre 16 et 18 ans à partir 60 ans ; entre 18 et 20 ans à partir de 62 ans.
Comme aujourd’hui, les personnes en situation d’invalidité ou d’inaptitude pourront partir à 62 ans à taux plein, les travailleurs handicapés à compter de 55 ans.
Les salariés ayant subi un accident du travail ou une maladie professionnelle pourront sous conditions partir à la retraite 2 ans avant l’âge légal. Les conditions pour accéder à ce départ anticipé seront assouplies.

Pénibilité
60.000 personnes supplémentaires par an pourront bénéficier du compte professionnel de prévention avec plus de droits (en cas de travail de nuit ou quand les salariés sont exposés à plusieurs risques professionnels par exemple). Il permet de financer un congé de reconversion.
Instauration d’un fonds d’investissement dans la prévention de l’usure professionnelle doté d’1 milliard d'euros sur le quinquennat.
Renforcement du suivi médical pour les salariés exerçant des métiers identifiés comme exposés à la pénibilité, afin de mener des actions de prévention et mieux détecter les situations d’inaptitude permettant un départ anticipé à 62 ans.

Régimes spéciaux
La réforme actera l’extinction des principaux régimes spéciaux de retraite. Les nouveaux embauchés à la RATP, dans la branche industries électriques et gazières (EDF, etc.), à la Banque de France, les clercs de notaires et les membres du CESE seront affiliés au régime général pour la retraite.

Fonction publique
La retraite progressive sera étendue afin d’accompagner les effets de la réforme et permettre un aménagement de fin de carrière dès 62 ans. Les fonctionnaires en catégories actives et les militaires conserveront un droit à partir plus tôt compte tenu de leurs sujétions particulières de service public et d’exposition aux risques. La durée de service et l’âge d’annulation de la décote seront inchangés. Un fonds de prévention de l’usure professionnelle sera créé auprès de l’assurance maladie pour accompagner les établissements hospitaliers et médico-sociaux.

Travailleurs indépendants
Travaux techniques et concertation pour réformer l’assiette sociale des indépendants, afin que son calcul soit simplifié et que les droits à la retraite des indépendants soient renforcés, notamment pour les plus modestes d’entre eux.

Revalorisation des pensions
Le minimum de pension augmentera de 100€ par mois pour une carrière complète. Un salarié au SMIC toute sa carrière aura une pension de 85% du SMIC net, soit environ 1.200€ brut par mois. C’est plus de 200€ de plus que le minimum vieillesse.
Les périodes de congé parental seront prises en compte pour partir avec le dispositif de carrières longues ainsi que dans le calcul du minimum de pension de ceux qui ont travaillé plus de 30 ans.
Les aidants familiaux, qui sont contraints de réduire leur activité pour s’occuper d’un proche parent ou d’un enfant, bénéficieront de validations de trimestres.
La réforme donnera des trimestres de retraite aux personnes ayant effectué des stages de travaux d’utilité collective (TUC).
Selon le gouvernement, la réforme présentée implique de « relever le défi du plein emploi et reculer l’âge de départ implique de déployer une stratégie globale pour accompagner l’emploi des seniors, de valoriser leurs compétences, et de développer l’accès à la formation. »

Grèves. Alors qu’Élisabeth BORNE s’est dite prête à « faire encore évoluer » le projet, les huit principaux syndicats français ont annoncé une première journée de grève et de manifestation le jeudi 19 janvier, « départ d’une puissante mobilisation sur les retraites dans la durée ». La CGT Pétrole a appelé à la grève les 19 et 26 janvier et le 6 février avec « si nécessaire, l’arrêt des installations de raffinage ». Les sept groupes parlementaires de gauche ont publié un communiqué commun pour appeler à la « riposte ». Le Rassemblement national assure qu’il fera « barrage » lors des débats à l’Assemblée. Les Républicains, qui se félicitent d’avoir obtenu des aménagements pour atténuer « la brutalité » de la réforme, préviennent qu’ils déposeront plusieurs amendements dont le sort conditionnera leur soutien au texte. La Première ministre reçoit ce jeudi plusieurs dirigeants du parti Les Républicains.

Horizons soutient. Dans Le Point, l’ancien Premier ministre d’Emmanuel MACRON, Edouard PHILIPPE, encourage le gouvernement dans son projet de réforme des retraites. « Horizons soutiendra tout ce qui va dans le sens de plus de travail pour garantir plus de prospérité et plus de solidarité. La réforme est nécessaire et mieux vaut la faire vite que lentement », assure le maire du Havre. Dans le même article, le patron du parti membre de la majorité présidentielle expose ses « aspirations » et ses priorités : ce qui « est nécessaire pour la nation », comme la crise du logement, le chômage, les jeunes et les séniors… Il appelle également le gouvernement sur la gestion des finances publiques. Edouard PHILIPPE trouve « dangereux » d’ « acheter la paix sociale en faisant des chèques ».

France – Ukraine : coopération parlementaire. Alors que la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat organisait ce jeudi une visioconférence avec le président de la commission des Affaires étrangères de la Rada, parlement d’Ukraine, son président, Rouslan STEFANTCHOUK, s’exprimera devant l’Assemblée nationale le mardi 31 janvier, avant les questions au gouvernement. Les dix premières questions au gouvernement, d’une durée de 3 minutes, seront posées par les présidents de chacun des groupes politiques sur l’Ukraine. Une réponse groupée sera faite à l’ensemble de ces questions, sans possibilité de réplique.

Énergies renouvelables. Adoption, avec le soutien du groupe socialiste et malgré l’abstention des écologistes, du projet de loi relatif à l’accélération de l’éolien en France. Ironie du sort, la présidente de l’Assemblée nationale a dû faire procéder à plusieurs votes, le système électronique n’ayant pas pris en compte l’ensemble des votes. La séance a été suspendue pour permettre l’édition de bulletin de vote papier.

Plan blanc. Alors que le Président de la République, Emmanuel MACRON, a annoncé une réorganisation de l’hôpital et des mesures pour faciliter l’accès des patients à un généraliste afin de mettre un terme à la crise actuelle du système de santé, plusieurs hôpitaux demandent le déclenchement du plan permettant de libérer des lits en raison de la triple épidémie.

Ça vote au PS. Ce jeudi, les militants votent pour les trois motions en lice, dont celle du Premier secrétaire sortant, Olivier FAURE. Le député a bénéficié du soutien de 45 parlementaires socialistes dans une tribune publiée par le JDD, dont environ la moitié de sénateurs. À noter les soutiens que lui apportent les sénateurs des Français de l’étranger, Hélène CONWAY-MOURET et Yan CHANTREL. Le maire de Rouen Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, a également présenté une tribune de 400 soutiens, dont la maire de Paris, Anne HIDALGO et Patrick KANNER, président du groupe socialiste au Sénat. Enfin, Hélène GEOFFROY bénéficie d’une tribune de plus de 1.200 soutiens, dont Jean-Yves LECONTE, sénateur des Français de l’étranger. Le parti voit s’affronter les tenants de l’accord de la Nupes et ses opposants. Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, qui porte le texte d’orientation « Refondations », a tenu une conférence de presse pour exprimer des « inquiétudes » sur le processus démocratique du vote des militants.

Non inscrit. Adrien QUATENNENS, suspendu du groupe LFI à l’Assemblée nationale jusqu’au 13 avril après sa condamnation pour violences conjugales, avait fait savoir qu’il comptait revenir sur les bancs dès ce mois de janvier. Siégeant désormais avec les « Non inscrits », le député a fait sa rentrée à l’occasion de la réunion de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale. « Rien de particulier à déclarer, je fais mon travail parlementaire » a expliqué Adrien QUATENNENS.

 

Société


Coup de pompe. Selon des chiffres du gouvernement, le gazole s’est vendu au prix moyen de 1,8994 euro le litre dans les stations-service soit 13,29 centimes de plus que la semaine précédente. L’essence sans plomb 95 a augmenté pour sa part de 17,28 centimes, affichée à la pompe à 1,8516 euro le litre en moyenne, et le sans plomb 95-E10 était en hausse de 19,23 centimes, vendu à un prix moyen national de 1,8346 euro le litre.

Coup de chaud. Les années 2015 à 2022 ont été les huit plus chaudes jamais enregistrées dans le monde, dépassant toutes les températures préindustrielles de plus d’un degré. Annonce du programme européen sur le changement climatique Copernicus (C3S).

Coup de fusil. Le ministère de la Transition écologique a présenté un plan de 14 mesures visant à renforcer la sécurité de la chasse et « tendre vers le zéro accident ». L’instauration d’un jour sans chasse que demandaient des associations, n’a pas été retenue. L’Office français de la biodiversité, un établissement public, a recensé 90 accidents de chasse, dont huit mortels, sur la saison 2021-2022.

Chère inflation. La Banque mondiale a fortement abaissé ses prévisions de croissance pour 2023, estimant que l’économie mondiale va croître de 1,7% cette année, contre 3% de croissance en juin dernier. « L’économie mondiale a ralenti au point d’être dangereusement proche de la récession », explique la Banque mondiale, qui attribue notamment cette situation à une « inflation très élevée ».

Père Fouettard. Noël LE GRAËT a été mis en retrait de ses fonctions de président de la fédération française de football, jusqu’à la publication de l’audit commandé par le ministère des Sports, dont les conclusions sont attendues fin janvier. Depuis septembre, plusieurs femmes ont accusé Noël LE GRAËT de harcèlement moral ou sexuel. Il a ensuite suscité de vives critiques après des propos sur Zinedine ZIDANE.

BRÈVES D'AILLEURS

Renforcement des relations bilatérales. Emmanuel MACRON et le Premier ministre japonais, Fumio KISHIDA, ont annoncé vouloir renforcer le partenariat en matière sécuritaire dans la région Asie-Pacifique, se félicitant également de la coopération bilatérale dans l’automobile (alliance Renault-Nissan-Mitsubishi), le nucléaire, les énergies renouvelables ou l’aviation civile. Le 19 janvier prochain, se tiendra à Barcelone un sommet « pour aller plus loin » dans la relation franco-espagnole. Downing Street et l’Élysée ont par ailleurs annoncé un sommet le 10 mars en France, à l’occasion de la première visite du Premier ministre britannique, Rishi SUNAK. Cette rencontre portera notamment sur la sécurité, l’énergie et la lutte contre l’immigration clandestine.

« Communauté politique européenne ». Le 1er juin en Moldavie, se tiendra la deuxième édition de cette rencontre diplomatique informelle créée à l’initiative d’Emmanuel MACRON, qui comprend les 27 pays membres de l’UE ainsi que 17 pays non membres, dont la Norvège, l’Ukraine, la Suisse, la Turquie, le Royaume-Uni, la Serbie et l’Azerbaïdjan).

Ukraine : « le front tient ! ». Déclaration du président Volodymyr ZELENSKY, qui affirme « nous faisons tout pour renforcer la défense ukrainienne sans aucune pause, même pour un jour » dans la région de Donetsk. Son homologue russe, Vladimir POUTINE, a de nouveau changé de chef militaire.

Renforcement de la relation UE-OTAN. Signature d’une déclaration commune pour appeler à « une coopération plus étroite ». « Nous reconnaissons la valeur d’une défense européenne plus forte et plus performante (…) complémentaire et interopérable avec l’OTAN ». Un groupe de travail a été créé pour renforcer la protection des infrastructures essentielles en Europe face aux menaces de la Russie, dans les domaines des transports, de l’énergie, du numérique et de l’espace.

La Suède regarde vers les États-Unis. Alors que la Turquie bloque toujours son adhésion à l’Alliance atlantique, le pays négocie un accord de coopération sur la défense pour « une collaboration plus étroite encore avec les États-Unis, à la fois dans le cadre bilatéral et au sein de l’OTAN ».

Iran. La commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat veut « des actes ». Estimant que « le temps des messages feutrés et des sanctions tièdes est révolu », Christian CAMBON, son président, a invité le gouvernement à proposer aux pays de l’UE de rappeler pour consultation leurs ambassadeurs en Iran pour « dénoncer et contrecarrer l’oppression d’un peuple par des dirigeants qui ne se maintiennent que par la violence et la terreur ». La justice iranienne a annoncé trois nouvelles condamnations à mort, 48 heures après l’exécution de deux manifestants. La France, l’Allemagne, la Norvège, le Danemark, la Belgique et les Pays-Bas ont convoqué le chargé d’affaires ou l’ambassadeur iranien dans leurs capitales respectives.

« Le Tigré a remis ses armes lourdes », a annoncé un porte-parole des autorités de cette région du nord de l’Éthiopie. Le désarmement des forces rebelles du Tigré est l’un des points de l’accord de paix qu’elles ont conclu début novembre avec le gouvernement éthiopien. Cet accord a mis fin aux combats opposant depuis novembre 2020 les rebelles tigréens à l’armée éthiopienne.

Service minimum au Royaume-Uni ? Une réforme a été présentée dans un contexte inédit de mouvements sociaux. Le ministre des Entreprises, de l’Industrie et de l’Energie, Grant SHAPPS, a identifié six secteurs « vitaux » devant la chambre des Communes : la santé, l’éducation, les pompiers, les transports, la sécurité des frontières et la déconstruction de centrales nucléaires.

Brésil. Après plus de quatre heures d’un chaos qui a rappelé l’invasion du Capitole, les forces de l’ordre ont repris le contrôle du palais présidentiel, du Congrès et de la Cour suprême envahis dimanche par des centaines de manifestants et procédé à d’importantes interpellations. Plusieurs personnes ont trouvé la mort dans ces violences. Le président LULA a limogé le secrétaire à la sécurité du district fédéral avant de réunir les présidents du Sénat, de la Chambre des députés et de la Cour suprême, lesquels ont unanimement dénoncé les débordements. L’ancien président Jair BOLSONARO, hospitalisé en Floride, s’est contenté de condamner « les déprédations et invasions de bâtiments publics ». Plusieurs de ses alliés se sont désolidarisés des violences, qui ont provoqué une avalanche de réactions outrées dans le monde, de Washington à Moscou en passant par Pékin et les capitales européennes. En signe de soutien, les États-Unis ont officiellement invité le président LULA.

Pérou – les manifestations se poursuivent pour demander la démission de Dina BOLUARTE et la tenue d’élections anticipées. Plus de 40 personnes ont été tuées dans la répression des manifestations. Le parquet a annoncé une enquête pour « génocide ».

Fin de la quarantaine obligatoire en Chine pour les voyageurs en provenance de l’étranger. Plusieurs pays européens, dont la Belgique et l’Allemagne, ont déconseillé à leurs ressortissants de se rendre en Chine pour des voyages non essentiels.

NOMINATIONS

Marie-Christine SARAGOSSE, reconduite pour un 3e mandat à la présidence de France Médias Monde. « Le contexte international n’a jamais été aussi complexe depuis des décennies », a-t-elle affirmé de l’Arcom. « Jamais l’importance du journalisme professionnel face à la désinformation massive et à la propagande n’a été aussi perceptible et il nous faut donc résister, c’est un enjeu majeur à l’international ».

Paola DEBRIL-LOISEAU, adjointe au sous-directeur du désarmement et de la non-prolifération nucléaire à la direction des affaires stratégiques, de sécurité et du désarmement du Quai d’Orsay, a été nommée première conseillère à Maurice.

Directrice de rédaction

Olivia Richard

Adresse

Palais du Luxembourg

15 rue de Vaugirard

75006 PARIS

 

Contact

+33 (0)1 42 34 15 75

o.cadic@senat.fr

Vous recevez ce message car vous êtes un élu des Français de l'étranger ou vous êtes inscrit sur la lettre d'information électronique d’Olivier Cadic. Conformément aux dispositions de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez vous opposer à l'envoi de nouveaux messages en cliquant sur le lien de désinscription ci-dessous.

You can update your preferences or unsubscribe from this list.