Copy
Voir ce message dans votre navigateur


Infolettre
18 janvier 2018
Corrigée

Voici notre infolettre!


Elle vous permettra de rester à l’affût des activités et des nouvelles de la FNEEQ et du monde l’éducation. N’hésitez pas à partager notre Infolettre.
 

Suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Activités à venir


Nouvelles de la FNEEQ

Pas de grève pour les chargés de cours avant le 21 janvier 2018 

12 janvier 2018 - Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l'UQO (SCCC-UQO) et la direction de l'UQO ont convenu de quatre dates de négociation avec une conciliatrice les 21, 26, 27 et 28  janvier 2018. Afin de laisser une dernière chance à la négociation, le SCCC-UQO a décidé de ne pas exercer son mandat de grève jusqu'au 21 janvier. Des actions de visibilité seront toutefois maintenues pendant cette période.

Université TÉLUQ – Mises à pied et vote de grève des tuteurs et des tutrices

10 janvier 2018 - Rien ne va plus à la TÉLUQ. Face à l'intransigeance de leur employeur, les membres du Syndicat des tuteurs et des tutrices de la Télé-université (STTTU) ont pris la décision d'exercer tous les moyens de pression nécessaires, incluant la grève, pour préserver leur emploi. C'est au début du mois de décembre dernier que les tuteurs et les tutrices ont pu mesurer l'ampleur de la réorganisation initiée par leur employeur il y a un an. Ceux-ci vont perdre jusqu'à 75% de leurs tâches d'ici quelques semaines en raison de la restructuration. Ce chiffre ne tient pas compte des nombreux étudiants-es transféré-es l'an dernier à un sous-traitant privé, l'Institut Matci.

Rupture de la négociation: une grève devrait perturber le trimestre d'hiver

19 décembre 207 - Le Syndicat des chargées et chargés de cours de l’UQO (SCCC-UQO) et l'Université du Québec en Outaouais (UQO) étaient en négociation les 18 et 19 décembre. L'UQO a pris la décision de quitter la table de négociation et de faire appel à la médiation. Le SCCC-UQO pourra utiliser son mandat de grève générale illimitée au trimestre d'hiver 2018.

Trois syndicats quittent le comité de lutte contre les violences sexuelles de l'UQO

12 décembre 2017 - Les syndicats représentant les chargés de cours, les professeurs et les étudiants salariés de l'UQO ont décidé de retirer leurs représentantes au Comité consultatif pour une communauté exempte de harcèlement, de violence et d'agression à caractère sexuel.

Université TÉLUQ – Menacés de mises à pied massives, les tuteurs et les tutrices manifestent

7 décembre 2017 - Inquiets de l'avenir de l'Université TÉLUQ alors que celle-ci est en pleine restructuration et menace d'effectuer des mises à pied massives, les tuteurs et les tutrices, manifestent aujourd'hui devant le siège social de l'université. Ils sont appuyés par les représentantes et les représentants des syndicats affiliés à la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et du Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches (CCQCA-CSN).
Vidéo disponible.

ÉGES II

Nous devons rejoindre le plus grand nombre de personnes avant la tenue du deuxième rendez-vous des États généraux de l'enseignement supérieur (ÉGES II). Le collectif a opté pour une formule invitant différents groupes à organiser des activités sur une base régionale avant la tenue des ÉGES II. L'objectif est de soumettre au débat des propositions afin de parvenir à s'entendre sur des solutions communes lors des ÉGES II qui se tiendront du 3 au 5 mai 2018 à Montréal. Consulter le Cahier d'animation.

Appel à une mobilisation internationale

Pour l'enseignement supérieur et la recherche - Pour le progrès scientifique et humain


4 décembre 2017 - Dès les premiers jours de sa présidence, Donald Trump exprima sa volonté de contrôler les programmes de recherche susceptibles de recevoir des crédits fédéraux et de restreindre la diffusion des résultats de grandes agences fédérales comme l'Agence pour la Protection de l'Environnement (EPA).
«Gouvernance», «clientèle étudiante», «internationalisation», «assurance qualité»…: un nouveau lexique, de nouveaux concepts ont intégré le milieu de l'enseignement supérieur depuis plus d'une vingtaine d'années. Autant de petits pas qui nous ont progressivement entraînés vers une autre vision de l'éducation. Inoffensif en apparence, ce glissement a entraîné une nouvelle approche du savoir, une nouvelle conception de l'enseignement et de sa «gestion», une nouvelle définition des principaux acteurs de l'enseignement supérieur, étudiantes et étudiants y compris. Le premier rendez-vous des États généraux de l'enseignement supérieur (ÉGES) de mai 2017 a permis de mettre en lumière les liens entre ces divers éléments et de porter un regard éclairé sur ce modèle tentaculaire maintenant bien ancré en enseignement supérieur: l'économie du savoir.

En bref


Manif des femmes le 20 janvier - UNE FOIS DE PLUS, NOUS MARCHONS - en solidarité avec les groupes du monde entier promouvant les droits des femmes et humains, nous manifestons de nouveau pour montrer que les progrès faits en 2017 ne sont pas suffisants. Cette année, nous prenons parole sur les dénonciations #MoiAussi #MeToo . Nous passons à l'action: #ÇaPassePu, #OnAgit, #TimesUp. 
 

La presse écrite vit actuellement la plus grande crise de son histoire. L'enjeu est simple: si rien n'est fait, de nombreux journaux, imprimés ou numériques, pourraient cesser leurs activités dans un avenir rapproché. Dans ce contexte, nous réclamons du gouvernement fédéral des mesures urgentes afin d'assurer l'avenir d'une information journalistique de qualité au pays. Il en va de la santé de notre démocratie.

Depuis octobre et l'affaire Weinstein, des millions de femmes, de plusieurs pays et cultures, ont uni leurs voix pour dénoncer différentes formes de violence sexuelle. Elles ont dit: «C'est assez.» Le silence doit cesser et la honte, changer de camp. Signez la déclaration #etmaintenant , envisageons l'avenir!





 
 

Le 19 janvier, des manifestations auront lieu un peu partout au Canada devant plusieurs cafés Tim Hortons pour protester contre des franchisés de l'Ontario qui ont évoqué la hausse du salaire minimum pour sabrer les avantages sociaux de leurs employés.

Signons la pétition (en anglais).

 


Les multiples violences exercées contre les femmes et notamment celles qui sont faites envers les femmes autochtones, les violences sexuelles révélées par #moiaussi, l'impact sexiste du néolibéralisme et des mesures d'austérité dont les coupes dans les services publics, l'absence d'équité salariale pour de nombreuses femmes, la commercialisation des services éducatifs à la petite enfance, la discrimination systémique en emploi qui persiste pour toutes les femmes et en particulier pour les femmes racisées ou en situation de handicap, le mythe de l'égalité-déjà-atteinte: les obstacles dressés devant les femmes se perpétuent. Le mouvement féministe continue de lutter pour que tombent toutes ces barrières qui nous freinent.

À l'approche des élections au Québec, les beaux discours selon lesquels l'égalité entre les femmes et les hommes est une valeur fondamentale se multiplient. Or, dans les faits, ils sont loin de régler une fois pour toutes la question des inégalités sociales et économiques que subissent les femmes.

Nous sommes et serons féministes tant qu'il le faudra!
 


Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Site web
Site web
Nous joindre : fneeq-communications@csn.qc.ca
Copyright © 2018 FNEEQ, Tous droits réservés.
FNEEQ 1601, avenue De Lorimier Montreal, Qc H2K 4M5 Canada

Abonnez-vous à cette infolettre
Désabonnez-vous de cette liste    Modifiez votre abonnement

Email Marketing Powered by Mailchimp