Copy
Si cet e-mail ne s’affiche pas
correctement, cliquez ici S.V.P.
Edition 18
8 septembre 2017
Tweet
Share
Share
+1
Forward
Comment réformer l’obligation de servir ? Avenir Suisse organise sur ce thème sa prochaine conférence-débat ouverte au public le 27 septembre prochain à Genève. Dans une nouvelle publication online, Natanael Rother analyse la répartition des revenus en Suisse et présente ses résultats à l’aide de graphiques interactifs. Patrick Dümmler et Noémie Roten plaident pour une discussion de fond sur la politique agricole. Peter Grünenfelder rappelle les bénéfices de l’immigration sur le marché du travail. Enfin, Daniel Kalt, chef économiste d’UBS et Jakob Schaad débattent de la création d’un fonds souverain suisse.

Evénement : Débat sur l'obligation de servir (27.09.17)

En Suisse, l’obligation de servir est depuis quelques années en crise. Faut-il dès lors repenser notre modèle ? Les femmes et les étrangers devraient-ils également être intégrés ? Alexandre Vautravers, président de la Société Militaire de Genève, Christophe Keckeis, ancien commandant de l’armée suisse, Noémie Roten, collaboratrice scientifique chez Avenir Suisse et vice-présidente de l’association servicecitoyen.ch et le professeur Mark Schelker, Chaire de Finances Publiques, Université de Fribourg, aborderont ce thème lors du débat du 27 septembre à Uni-Mail (salle M R170), de 18h à 21h. Inscription par e-mail avant le 25 septembre (cliquez sur le bouton inscription ci-dessous).
Inscription événement

Nouvelle publication en ligne :
Comment nous portons-nous ? Graphiques et faits sur la distribution des revenus

Inégalités de revenus en Suisse ? Constantes. Salaires en Suisse ? En hausse. Inégalités mondiales ? En baisse. Répartition des revenus en Suisse ? Egalitaire en comparaison internationale. Voici les principales conclusions de la dernière étude d’Avenir Suisse sur la répartition des revenus. Natanael Rother présente ses résultats sous forme d’infographies.

Publication en ligne 

L'apport de l'immigration pour le marché du travail

Dans un rapport détaillé, le SECO dresse un bilan positif de 15 ans de libre circulation des personnes. L’immigration en provenance de l’UE a largement complété, et non pas remplacé, la main-d’œuvre indigène. Le dynamisme économique qui en a résulté a été bénéfique pour tous. Toutefois, l’immigration est souvent jugée de manière critique dans les médias, par exemple concernant les travailleurs âgés ou la croissance des coûts de la santé. Selon Peter Grünenfelder, le succès des entreprises suisses repose pourtant également en grande partie sur la contribution des travailleurs étrangers.

Une vérité occultée

Réformer la politique agricole

En 2013, l’Union suisse des paysans avait lancé l’initiative «Pour la sécurité alimentaire». Fin 2016, le projet a toutefois échoué au Conseil des Etats qui lui a opposé un contre-projet plus précis et moins protectionniste. Pourtant, le nouvel article constitutionnel ne devrait pas marquer un tournant fondamental dans la politique agricole suisse. Au lieu de se concentrer sur cet article, à la merci d’interprétations aléatoires, Patrick Dümmler et Noémie Roten plaident pour une discussion de fond sur un renouveau libéral profond de la politique agricole suisse.

Nouvelle disposition constitutionnelle ou véritable réforme agraire libérale ?

Fonds souverain suisse : une fausse bonne idée

Depuis des années, les réserves de devises de la Banque nationale suisse (BNS) stimulent l’imagination des politiciens. Récemment, une nouvelle motion a été déposée en faveur de la création d’un fonds souverain pour des investissements d’importance stratégique. Daniel Kalt, chef économiste d’UBS, et Jakob Schaad débattent de cette idée. S’ils s’accordent sur l’importance de l’indépendance de la BNS, leurs avis diffèrent au sujet de la meilleure manière de la garantir.

«L’Etat n’est pas un meilleur investisseur»

Dans les médias

Lors d’un débat radiophonique – spécial votations – diffusé le 5 septembre sur Radio Fribourg, Noémie Roten a croisé le fer avec Jacques Bourgeois, conseiller national et directeur de l’Union suisse des paysans au sujet de l’arrêté fédéral sur la sécurité alimentaire qui sera soumis à votation le 24 septembre prochain. Elle a entre autres défendu la position du consommateur suisse, grand absent de cet article, qui profiterait grandement de plus d’ouverture des marchés dans le domaine agricole.

Nos publications actuelles

Cover mesures d'accompagnement
Libre circulation et mesures d'accompagnement
Cover pyramide des âges
Une base solide pour la pyramide des âges
Cover un contre-budget
Un contre-budget libéral
Twitter
Facebook
Google Plus
LinkedIn
YouTube
RSS
Copyright © 2017 Avenir Suisse

Avenir Suisse
9, rue du Prince
1204 Genève
Suisse
www.avenir-suisse.ch
A propos de nous
Disclaimer
S'abonner à notre newsletter en allemand
Actualiser votre profil
Se désinscrire de la newsletter

Afin d'éviter que la newsletter n'apparaisse dans vos spams, ajoutez newsletterFR@avenir-suisse.ch à votre carnet d'adresses.






This email was sent to <<Adresse e-mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Avenir Suisse · 9, rue du Prince · Genève 1204 · Switzerland