Copy
Si cet e-mail ne s’affiche pas
correctement, cliquez ici S.V.P.
Edition 07
13 avril 2018
Tweet
Share
Share
+1
Forward
Noémie Roten et Patrick Dümmler questionnent la moralité de la politique agricole suisse dans une série de deux articles. Dans une interview pour la «Handelszeitung», Patrick Schellenbauer aborde les défis de la numérisation pour l’emploi et la formation. Une courte vidéo expose les avantages du statut de travailleur indépendant proposé par Avenir Suisse dans son étude «Quand les robots arrivent». Enfin, Avenir Suisse et foraus invitent conjointement à une manifestation sur les tensions entre démocratie directe et droit international le 24 avril prochain à Genève.

Politique agricole : la morale est mauvaise conseillère

Dans un blog en deux volets, Noémie Roten et Patrick Dümmler s’intéressent à la politique agricole suisse. Le premier article questionne les préceptes moraux sur lesquels repose notre politique agricole. L’Union suisse des paysans rejette vigoureusement la vue d'ensemble du développement de la politique agricole du Conseil fédéral, en se fondant sur des arguments «moraux» discutables. Le deuxième article aborde la question de la provenance des aliments. Acheter des produits locaux n’est pas nécessairement plus moral ou plus écologique que l’achat de denrées alimentaires produites à l’étranger.

«D’abord la bouffe, ensuite la morale» ? (1/2)

Des pommes, des poires et des tomates voyageuses (2/2)

Le numérique offre aussi des opportunités pour les plus de 50 ans

A l’avenir, il y aura une pénurie de main-d’œuvre plutôt que de travail, explique Patrik Schellenbauer dans une interview avec Bastien Heiniger de l’«Handelszeitung». Les Digital natives n’ont pas forcément une meilleure compréhension de la technologie numérique que les personnes plus âgées. Pour les personnes qui n’ont jamais cessé de se former tout au long de leur vie, la numérisation constitue une opportunité d’emploi, même après 50 ans.

«Les plus de 50 ans ne sont pas désavantagés par rapport aux Digital natives»

Un nouveau statut pour les travailleurs à l'ère digitale

Dans la publication «Quand les robots arrivent» (oct. 2017), Avenir Suisse a proposé la création du statut de «travailleur indépendant» pour faciliter l’adaptation des assurances sociales à l’évolution des nouvelles formes de travail. Cette idée a été reprise sous la Coupole fédérale, dans un postulat du parti libéral-radical. Dans une courte vidéo, nous expliquons les avantages de la création du statut de travailleur indépendant et pourquoi il est nécessaire.  

Vers le statut de travailleur indépendant ?

Evénement à venir : Démocratie directe et droit international, 24 avril 2018, 18h15, Genève

Avenir Suisse a le plaisir de vous inviter à une conférence-débat, organisée en collaboration avec foraus, sur la démocratie directe et le droit international. Pour débattre de ce thème, nous aurons le plaisir d’accueillir Denis Masmejan, docteur en droit et auteur de «La démocratie directe contre le droit international», le prof. Marcel Niggli de l’Université de Fribourg et Fanny de Weck, juriste chez Münch Singh Rechtsanwälte à Zurich, chargée d’enseignement à l’Université de Lucerne. Cette manifestation se tiendra le mardi 24 avril dès 18h15 à Uni-Mail, salle M S130. 

Le panel sera suivi d’un débat ouvert aux questions du public et d’un apéritif.

Accès ouvert et gratuit,  mais inscription obligatoire 

Je m'inscris
Plus d’informations sur notre site web : Démocratie directe et droit international.

Dans les médias

Dans l’émission Forum de RTS La 1ère, Noémie Roten, chercheuse chez Avenir Suisse débat avec Jacques Nicolet, Conseiller national (UDC/VD), autour de la restructuration de l’Agroscope prévu par le Conseil fédéral.

Le Temps a également publié un portrait de Noémie Roten sur son rôle de juge suppléante dans l’armée. Une occasion de promouvoir la diversité au sein de l'armée et le service citoyen universel, auquel Avenir Suisse consacrera son prochain numéro d’avenir spécial.   

Nos publications actuelles

Konzessionen bei den Konzessionen
Concessions pour les concessions
Image Une politique hospitalière saine
Une politique hospitalière saine
Les hautes écoles suisses
Les hautes écoles suisses - Plus d'excellence, moins de régionalisme
Twitter
Facebook
Google Plus
LinkedIn
YouTube
RSS
Instagram
Website
Copyright © 2018 Avenir Suisse

Avenir Suisse
9, rue du Prince
1204 Genève
Suisse
www.avenir-suisse.ch
A propos de nous
Disclaimer
S'abonner à notre newsletter en allemand
Actualiser votre profil
Se désinscrire de la newsletter

Afin d'éviter que la newsletter n'apparaisse dans vos spams, ajoutez newsletterFR@avenir-suisse.ch à votre carnet d'adresses.






This email was sent to <<Adresse e-mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Avenir Suisse · 9, rue du Prince · Genève 1204 · Switzerland