Copy
Newsletter: Mars 2017
Chers amis,

En Israël, nous venons de fêter  Pourim, une fête précieuse pour nous car dans la tradition hébraïque, elle est avant tout tournée vers l’enfance et la jeunesse.
Elle est l’occasion d’une quadruple réjouissance partagée avec le monde adulte:
- Le repas de pourim avec de nombreuses douceurs
- L’échange de cadeaux avec ses voisins, ses amis et sa famille
- Les défilés des déguisements de tout bord.
- Les représentations théâtrales de la mise en scène de la reine Esther
 
Un décret annonçait dans la  Perse  ancienne « la solution finale » pour le peuple juif .
La reine Esther conduite par son oncle Mordekhai , monte un stratagème pour convoquer le roi et dénoncer le premier ministre persécuteur Aman qui avait conçu le plan de la solution finale. Elle parvient avec l’aide du Roi à le faire chuter.
L’histoire fait triompher la pulsion de vie contre la pulsion de mort, l’amour contre la haine, la justice contre la perfidie:
Elle est un symbole puissant pour tous ceux qui font confiance dans le triomphe de la force de vie contre la force de destruction.
C'est ce qui nous inspire à Beit Esther dans notre travail quotidien de lutte contre l'exclusion sociale.

En vous souhaitant une bonne lecture,

 
FOCUS : "SINGULIER PLURIEL" 
"Singulier Pluriel" est un projet de Béatrice Coscas-Williams qui a obtenu son doctorat en droit dans le cadre du Collège Doctoral Paris-Jérusalem, et de Christine Noden.  Singulier pluriel est hébergé et soutenu par le Casifan et accompagné par Beit Esther.

Depuis octobre 2016, ce projet offre à une trentaine de parents monoparentaux francophones de Netanya:
- Un espace chaleureux de partages et de rencontres bi-mensuelles  
- Une consultation individuelle
- Un groupe whats' app de communication de bons plans et de soutien.
- Des sorties culturelles et de détente qui sont rares pour ces parents.

Ce projet apporte un soutien précieux, comme l'illustre le témoignage d'une des participantes:
«  Merci pour votre écoute… merci à toute les filles …. chacune m’a enrichie de par son expérience. Une belle année en perspective » ( F. C) 

 
ACTUALITÉS DE BEIT ESTHER:
REMISE DES CERTIFICATS DE FORMATION D'ANIMATEUR SOCIAL
Projet de formation de réinsertion professionnelle et sociale

 Fin décembre, au cours d’une cérémonie émouvante et pleine d’espoir, quatorze participants (6 femmes et 8 hommes) ont reçu leur certificat de formation aux métiers de l’animation sociale pour les populations à risque.
Ils ont fini en juin 2016 les 240 heures de cours enseignés sur deux ans.

L’impact du programme
Les participants ont acquis des connaissances et ont gagné des nouvelles compétences professionnelles. Mais la reprise des études est avant tout une remise à l’étrier d’une vie sociale normative. Ils acquièrent des qualités personnelles fondamentales, comme la confiance en soi et la capacité d’écoute qui les aident dans leur vie familiale et sociale.
Ce programme, soutenu par l'OPEJ, engage une réflexion académique et personnelle sur le développement et l'éducation de l'adolescent et sur la parentalité, et les réconcilie avec eux-mêmes et avec les institutions.

Une des participantes du programme de formation entourée de l’équipe d'enseignants Yossi Haklai et Ouriel Bensabath et d'Henri Cohen Solal, ainsi que de Haim Yaakov du club de jeunes d sud de Tel Aviv qui est impliqué dans le recrutement des participants., 

Témoignage:

« C’était très difficile de commencer le programme d’étude et pas évident de le terminer.  
Mais j’ai réussi grâce à l’accompagnement et le soutien attentifs mais  discret de l’équipe qui m’a toujours encouragée. » N.

 
PERSPECTIVES
Le centre de Médiation Interculturelle d'Abu Gosh

La troupe de danse folklorique d'Abu Gosh, composée de jeunes arabes israeliens, va voyager fin mars en France pour se produire dans plusieurs banlieues de la région parisienne, afin de:
- renforcer les échanges culturels avec la ville de Sarcelles avec qui Abu Gosh a signé un accord de coopération
- continuer de développer des techniques de médiation interculturelle entre les banlieues parisiennes et Jérusalem-Abu Gosh
Le Collège Doctoral Paris-Jérusalem

Fn mars, les psychanalystes français  Alain Didier Weill et Paolo Lollo,interviendront à Tel aviv et à Jérusalem dans le cadre des rencontres  du collège doctoral Paris-Jérusalem et  à l'occasion de la parution du no 11 de  la revue de psychanalyse  Insistance.
Ce numéro, auquel a largement contribué le collège doctoral Paris-Jérusalem interroge l'expérience de la psychothérapie institutionnelle en France et celle de Bait ham en Israël sous le titre :" éduquer, soigner,gouverner,( trois métiers impossibles selon Freud)...faire désirer.".

Il a l'ambition de questionner l'actualité d'une clinique qui s'appuie sur la théorie psychanalytique confrontée à la rupture du lien social.
Pour plus d'information , contactez nous à jerusalemediation@gmail.com  ou www.beitesther.org

Copyright © *|2014|* *|Beit Esther*, All rights reserved.



unsubscribe from this list    update subscription preferences 

 






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Beit Esther · king george · 6 · jerusalem 33443 · Israel

Email Marketing Powered by Mailchimp