Copy
Suivi sur le dossier du transport   //   Follow-up on school transport
Intervention au Comité central des parents  //  Letter read at Parents' Committee
View this email in your browser
Bonsoir à tous,

Voici un suivi sur les développements récents dans le dossier du transport scolaire à FACE et de sa probable abolition en septembre 2016.

Lundi le 4 mai des parents bénévoles ont remis des feuillets aux enfants qui descendaient des autobus le matin dans la cour d'école. Jusqu'au jeudi 7 mai, notre représentante à la CSDM Mme Debbie Mankovitz a recueilli une vingtaine de messages de parents, certains très inquiets, d'autres moins, concernant l'abolition du transport scolaire à la rentrée de 2016.

Jeudi le 7 mai, Debbie s'est exprimée au nom des parents de FACE lors de la réunion du Comité central des parents de la CSDM, lors de son tour de parole. Le sujet du transport scolaire, qui ne concerne que 3 écoles de la CSDM, n'aurait pas été abordé autrement. Vous pouvez lire son intervention plus bas.

Actuellement, donc, rien n'est encore fait, puisque la nouvelle politique d'admission au transport scolaire n'a pas encore été votée.

Ce que nous savons actuellement :
  • La nouvelle politique sera soumise au vote au Conseil des commissaires du 17 juin
  • On peut se présenter au Conseil des Commissaires le 13 mai (séance extraordinaire) ou le 20 mai (séance ordinaire), lors de la période réservée au public, pour y exposer ses arguments ou y exprimer son désaccord.
  • L'administration de l'école FACE n'a malheureusement aucun pouvoir en la matière, puisque le service de transport scolaire est géré de façon centralisée par la CSDM.
  • La coupure du transport scolaire concerne les 3 écoles en libre-choix auxquelles la CSDM l'offrait : Atelier, Fernand-Séguin, et FACE. La nouvelle politique de transport stipule que seules les écoles de quartier pourront bénéficier d'un service d'autobus. Les écoles en libre-choix, dont la fréquentation découle d'un choix des parents et non de la localisation de leur domicile vs. l'école publique la plus proche, ne pourront plus avoir accès à ce privilège.
  • L'école Le Plateau gardera un service de transport restreint en raison de sa politique d'admission qui cible expressément des écoles-sources dans des quartiers défavorisés. Ce n'est pas le cas de FACE.
  • D'autres coupures sont à craindre, certaines sont en cours. La direction nous informait au dernier conseil d'établissement que compte-tenu des compressions exigées pour l'école, plusieurs postes de professionnels non-enseignants seront fortement réduits (psychologue, conseillère pédagogique, secrétariat). Pour l'instant le poste de TES et le poste d'orthopédagogue ne sont pas touchés.
Face à ce changement, nous réitérons notre invitation à venir réfléchir à des solutions alternatives avec nous, à l'OPP. D'autres écoles de la CSDM accueillant des jeunes élèves et avec un programme artistique et/ou musical poussé, comme les Petits Chanteurs du Mont-Royal par exemple, ne bénéficient pas de service de transport scolaire : il y a donc forcément des solutions.

Notre prochaine réunion : le mercredi 27 mai à 19h à l'école.

Pour nous suivre et vous joindre aux autres parents de l'école :

Intervention de Debbie Mankovitz au Comité central des parents, jeudi 7 mai


À qui de droit,

Au nom des parents de l'école FACE, j'exprime ici notre profond désarroi et notre inquiétude au vu de la coupure du service de transport scolaire pour les élèves du primaire et préscolaire à compter de l'automne 2016.

Le transport scolaire est un moyen gratuit et juste pour venir à l'école. C'est un moyen de réparer des inéquités. Tous arrivent à la même heure. Il fournit un sentiment de groupe et d'appartenance.

Ces coupures sont un pas de plus vers la gentrification de l'éducation publique. Seuls ceux qui en ont les moyens, qui possèdent une voiture ou profitent d'horaires de travail flexibles (vu le temps que requiert le voyagement aller puis retour avec un jeune enfant en transports en commun vers et depuis le centre-ville), auront accès à l'école FACE et à son programme unique au Québec.

Les familles particulièrement vulnérables dans le cadre de cette coupure sont toutes celles qui sont vulnérables dans le cadre de toutes les autres coupures : un parent qui étudie à temps plein ou qui doit être au travail de 9 à 5h, les familles monoparentales, les familles des quartiers défavorisés éloignés de l'école et ne peuvent se payer le luxe d'une automobile privée, ou encore les familles récemment immigrées et plus isolées que toutes les autres.


À l'école FACE, la diversité et l'inclusivité de notre population d'élèves fait notre fierté : nous recevons des étudiants provenant de partout sur l'île, de Verdun à Hochelaga-Maisonneuve, du Plateau à N.D.G., de Rosemont à Ahuntsic, etc. La coupure du transport scolaire menace cette diversité et ce sera extrêmement difficile d'inverser les conséquences.

Dans certains cas, les autobus scolaires transportent nos enfants de l'école à des services de garde partenaires situés ailleurs dans la ville, où les parents peuvent récupérer leurs enfants de façon plus pratique pour eux, parce que plus proche de leur milieu de vie.

La coupure à laquelle nous faisons face signifie plus de trafic automobile, plus de congestion, plus de pollution sur une rue déjà encombrée et à sens unique, la rue University, juste devant notre école.

Pour toutes les raisons énoncées, nous espérons que le MELS et la CSDM reconsidèreront leur décision de couper le service d'autobus scolaire. Cette décision ne fait que remettre à plus tard des coûts socio-culturels, environnementaux et économiques. Un système à deux vitesses est une perte pour toute la société.
 
Good evening to all,

here is a follow-up on the recent developments in the issue of school transport loss for FACE pupils starting September 2016.

On Monday May 4, some volunteer parents of the PPO distributed a leaflet to kids stepping out of the school busses as they were entering the school yard. Until Thursday May 7, our representative parent at the CSDM, Mrs Debbie Mankovitz, received approximately 20 emails from parents, some of them very worried, some less, about the abolition of the school transport service.

On Thursday May 7, Debbie spoke on behalf of FACE parents at the meeting of the "Comité central des parents", when it was her turn to speak. Given a very heavy agenda that night, the issue of school transport, which concerns only 3 schools, would not have been discussed if it weren't for her letter. You can read it below.

For now, nothing is certain, since the new school transport policy has not been subjected to a vote by the School commissioners.

What we know so far:
  • The new policy will be voted upon at the Conseil des commissaires on June 17
  • Individuals can attend the Conseil des commissaires on May 13 (extraordinary session) and May 20 (ordinary session), during the time allotted for the audience at the beginning, in order to voice their opposition.
  • The FACE school administration unfortunately has no power whatsoever in this matter, since school transport is a centralized service managed by the CSDM alone.
  • School transport service is suppressed for 3 "choice" schools ("écoles en libre choix") within the CSDM that currently benefit from this privilege: Atelier, Fernand-Séguin and FACE. The new school transport policy states that only neighborhood schools can be offered school busses. "Choice schools" attendance is the result of the parents' choice, as opposed to neighborhood schools whose attendance is determined by the parents' home location vs. closest public school.
  • Le Plateau school will keep a restrained school transport service because of its explicit admission policy, which targets special "resource schools" in poorer neighborhoods. This is not the case at FACE.
  • Further cuts are to be feared, some of them soon in force. The school informed us at the last School board meeting that, in order to meet the budget cuts required for the school, several non-teaching jobs will be severely reduced (psychologist, classroom consultant, secretariat). The special needs specialists (youth worker and remedial teacher) remain untouched... for now.
Facing this change, we repeat our invitation to join us at the PPO and brainstorm about alternative solutions for the future. Other CSDM schools offering a musical education on a high level to young kids, such as Les Petits Chanteurs du Mont-Royal, do not have a school transport service: There must be solutions out there...

Our next meeting: May 27, 7 pm at school.

To follow discussions and join other FACE parents:

Letter read by Debbie Mankovitz at the Comité central des parents' meeting on May 7


To Whom It May Concern,

On behalf of the FACE parents, I would like to express our profound unhappiness and concern over the proposal to cut the Elementary School bus transportation service for our children starting in the fall of 2016.

The school bus is a free and fair way to get to school. It’s a great equalizer. Everyone arrives at the same time. It provides a sense of community and belonging.

The cuts bring us one step closer to the gentrification of educational opportunity. Only those with the means, with a car, with the extra hours to spare (the amount of time for a return trip with a young child to school and home), will have access to FACE and its unique music program.  Those particularly vulnerable to the cuts include any parent who studies full-time or has to be at work from 9 to 5, single-parent families, those from disadvantaged neighbourhoods, who are at some distance from the school, who cannot afford a car, or newly arrived immigrants who may otherwise be prone to isolation.

We pride ourselves at FACE for having an inclusive and diverse population, students from neighbourhoods across the city, from Verdun, to Hochelaga-Maisonneuve, the Plateau, N.D.G., Rosemont, etc. The cut threatens that diversity and it will be hard to reverse the damage caused.

In some cases, the school bus transported our children to a neighbourhood daycare after school, where we could retrieve our children at the end of the day in our own neighbourhoods.

The move will mean more cars, congestion and pollution on the already over-crowded narrow one-lane street, University avenue, in front of the school.

For all of the above, we hope and trust the Ministry and the CSDM will re-consider the decision to cut school bus transportation. It will only offset future costs, in socio-cultural, environmental and economic terms. A two-tiered system is a loss for all.
 
Copyright © 2015 OPP École FACE // FACE school PPO, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp