Copy
Si vous ne voyez pas les images, cliquez ici
Mairie de la Celle Saint-Cloud
Mai-Août 2015


Saison culturelle
2015/2016


Histoire & Patrimoine n° 30

L'édito

Nous avons le plaisir de vous faire parvenir cette lettre afin de vous tenir au courant de l’actualité du service, de ses offres culturelles et vous faire découvrir la richesse des fonds que nous conservons.

La lettre d'information « Archives et Patrimoine » est éditée par la Mairie de La Celle Saint-Cloud. L'utilisation de tout contenu (image, média ou texte) de cette lettre est soumise à autorisation préalable. Les contenus de la lettre d'information « Archives et Patrimoine » sont donnés à titre informatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de la Mairie de La Celle Saint-Cloud.

En direct des archives

Les archives vues par Nicolas Agotioh-Gabaud, 14 ans, élève en classe de 4ème au Collège Jean-Baptiste de la Quintinye de Noisy-le-Roi.

 
Nicolas a été intéressé par la variété des demandes et des documents qu’il a observée en deux semaines : 
 
« J’ai réalisé mon stage au service des Archives et Patrimoine, j’ai découvert que cela sert à retrouver des documents anciens pour des recherches personnelles ou administratives. Le service des archives est un service tous publics. La différence entre mes cours d’Histoire et les archives, c’est que aux archives les informations sont plus précises parce qu’on a accès aux documents originaux. Je conseille à tous les habitants de La Celle Saint-Cloud de venir découvrir l’histoire de votre ville . ». 



"Rendez-vous aux Jardins" le dimanche 7 juin 2015


Thème national : « La promenade au jardin »


 
Parc de La Grande Terre dès 14h00. Jardin du Lavoir à 17h00.
 
Organisés à l’initiative du ministère de la Culture et de la Communication, les "Rendez-vous aux jardins" se déroulent le premier week-end de juin chaque année. Cette manifestation nationale est une occasion de découvrir et de profiter de la richesse des parcs et jardins, avec des animations qui soulignent la dimension culturelle de ces lieux.
Renseignements
mprouteau@ville-lacellesaintcloud.fr 01 30 78 10 78
 

Le territoire de La Celle Saint-Cloud étant recouvert de plus d’un tiers d’espaces naturels, la Ville a décidé de s’associer à cet évènement national. Cette démarche rentre dans le cadre d’une politique de valorisation de l’ensemble des facettes patrimoniales de notre commune, dans laquelle histoire, architecture, forêts et espaces verts s’allient harmonieusement.

Notre but est de créer du lien et des partenariats afin de favoriser la découverte de la nature par tous les publics.
 
Cette année, en partenariat avec l’association Patrimoine & Urbanisme, nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir le Parc de La Grande Terre le dimanche 7 juin.
 


Ce parc est un lieu emblématique de la commune, servant en particulier d’écrin aux Fêtes de la Ville. Il se situe à l'emplacement de la dernière terre agricole de la commune. Son aménagement a été terminé en 1989. Le terrain sur lequel il se trouve était celui des Pépinières Thuilleaux, couvert à 65% de végétaux alignés et serrés.
 

 
Il a été procédé à la mise en place d’un vallonnement très important afin de permettre un aménagement diversifié : une zone de calme et de repos et une zone active pour les jeux et les fêtes.
Aujourd'hui vous pouvez y découvrir différentes variétés de plantes, arbres et fleurs pour un véritable plaisir visuel et olfactif.
 
En prélude, l’exposition « Parcs et Jardins dans les Yvelines aux XVIIème et XVIIIème siècle sera présentée tout au long du mois de juin dans le hall ouest de l’Hôtel de Ville, excepté les samedis et dimanches, 8h30-12h30 - 13h30-17h30.
 
Différents évènements ponctueront la journée du dimanche 7 juin.
 
Bourse d'échange de plantes
14h00-17h00
Portée par l'Association Patrimoine & Urbanisme qui a pour objectif de préserver et valoriser le patrimoine naturel, culturel et architectural de nos communes, cette bourse aux plantes vous permettra d'échanger, dans une ambiance conviviale. Venez avec vos semis, boutures et petites plantes !
Contacts : 06-88-23-91-75
jtillam@ville-lacellesaintcloud.fr
 
 
Conseil par un jardinier
14h00-16h00
Des jardiniers municipaux vous présenteront un choix de végétaux pour balcons et petits jardins, en utilisant les essences présentes dans le fleurissement urbain et fourniront des conseils pour aménager et entretenir vos jardinières et jardins. Des exemples de supports de culture, terreaux, compost et paillage seront aussi présentés pour vous aider à réussir vos réalisations avec succès.
Contacts : 01-30-78-10-78
jtillam@ville-lacellesaintcloud.fr
 
 
Visites commentées du parc
Départs à 14h00 et  15h00
Venez découvrir le parc et sa palette végétale avec Marine Prouteau, guide conférencière, et un jardinier municipal.
Cette visite à deux voix vous permettra d'en apprendre plus sur l'histoire et la place du parc dans la ville, sur son entretien au cours de l'année par le service des Espaces Verts ; elle vous fera découvrir les essences rencontrées, arbres, fleurs et autres végétaux. Vous apprendrez tout sur le Parc de la Grande Terre !
 
  
PROMENONS-NOUS DANS LE PARC
14h00-20h00
Des cartels éphémères vous permettront de découvrir seul, en famille ou entre amis la palette végétale du parc. N'hésitez pas à vous joindre à une visite commentée (voir horaires annoncés).
 
 
PLANTATION DE L’ARBRE DE LA CROIX-ROUGE
à 16h00



 
CONTES AU LAVOIR
17h00-18h00
 
Venez partager ce moment de détente au Jardin du Lavoir des Gressets, sente du Lavoir, à 10 minutes à pied du Parc de la Grande Terre. Les contes seront donnés par Violaine Joffart, de la compagnie "Les Conteuses aux Pieds nus", déjà intervenue à l’occasion de la Route des Contes.
 


 

Zoom sur

De l’expérience du retour de guerre à la naissance de clubs sportifs à La Celle Saint-Cloud.
  
Nous avons utilisé pour cet article le mémoire de maîtrise de Don Pierre Beveraggi Naissance et évolution du mouvement sportif à La Celle Saint-Cloud des années 1960 à nos jours (sous la direction de René Hubscher, Nanterre, 1993-1994) et les enseignements du séminaire « Ecole et Guerre » d’Emmanuel  Saint-Fuscien à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales. En 2014-2015, il a été traité de la sortie de guerre en Europe et notamment du sport à l’école.
 
En effet, l’expérience du conflit mondial ayant entièrement transformé la société,  l’entre-deux guerres a vu l’essor des activités sportives, ainsi que de nombreuses créations d’associations et d’équipements. Ceci participe, suivant les termes d’Emmanuel Saint-Fuscien, à une « entreprise de restauration des corps […] broyés dans la boue lors de la guerre ».
 
Nous avons aussi noté l’influence d’une prise de conscience collective en matière de santé publique: le courant hygiéniste, provenant d’Angleterre. D’autre part, la pratique de certains sports, en particulier le football, avait été popularisée lors de la Première Guerre mondiale par les soldats américains.
 
 



 Notre histoire locale illustre les différentes modalités de création des associations sportives lors de cette période.
 
Don Pierre Beveraggi fait remonter la création de l’Union Sportive Celloise à 1931. Elle aurait été créée par un groupe d’amis vélocipédistes de La Celle Saint-Cloud et des environs. La pratique du cyclisme avait été renforcée lors de la Première Guerre mondiale, chez les soldats comme chez les civils.
 
Il mentionne également une société de tir et d’éducation physique – ce type d’association étant très rependu : « La Celloise », placée  sous l’égide de l’Union Nationale des Combattants de La Celle Saint-Cloud.  Elle disposait d’un complexe de tir et d’un hangar, qui servaient également aux préparations militaires. Toutes ses activités étaient exercées sous le contrôle des autorités militaires. Elle fut dissoute en 1948.
 
Parallèlement, en 1937, fut fondé « le Patronage laïque de La Celle Saint-Cloud ou de l’enfant ». Son but était de dispenser une éducation morale et civique de l’enfant et de le protéger « contre les dangers de la rue et les mauvaises fréquentations », par le moyen de fêtes,  de réunions,  de promenades et d’éducation physique ».
 
1945 vit la création de l’Amicale Sportive Celloise, qui favorisait la pratique de l’éducation physique, la préparation militaire et tous les sports. En 1949, ses entraînements avaient lieu dans le premier stade de la commune, futur stade Guibert. En 1960, devant la nécessité de disposer de vestiaires et de douches, l’Association obtint l’utilisation du pavillon en face, avenue de la Malmaison, qui avait servi pour le Vélo-Club de Levallois.
 
Le 30 septembre 1947, André René Guibert, Maire, déclarait, dans les Informations municipales  que « la jeunesse a été l’objet de nos attentions particulières, parce que nous savons que le sport assure la santé du corps et de l’esprit […].  C’est pourquoi, il nous a apparu indispensable de créer, dans notre localité, un noyau de jeunes sportifs qui, sous la direction de moniteurs dévoués et compétents, s’est déjà révélé capables de belles performances et a déjà acquis de beaux succès. Ces jeunes savent que nous ne ménageons ni notre temps, ni notre peine, pour les  seconder dans l’œuvre de régénération nationale qui s’impose à tous, si nous voulons que notre cher pays soit honoré et respecté comme le plus fort dans le passé ».
 
Enfin, le 20 novembre 1968, naquit le Club Sportif Cellois, issu des deux principales sociétés sportives de la ville : l’Amicale Sportive Celloise et le Sporting Club de  Beauregard. Cette fusion avait été souhaitée par le Maire, Monsieur Lucien René Duchesne « pour faire que dans un proche avenir, le vieux club municipal et son jeune voisin, le Sporting Club de Beauregard, aidés par un office municipal des Sports, fassent de La Celle Saint-Cloud une ville jeune et sportive » (Informations municipales, avril 1960).
 
 


 

La date

Les chasses royales aux XVIIème et XVIIIème siècles


Louis XIV décida en 1670 de réunir à son domaine toutes les seigneuries que l’Abbaye de Saint-Germain possédait dans le baillage de Versailles. « La Celle-Lez-Saint-Cloud » rejoignit alors le territoire des chasses royales.
La Celle Saint-Cloud dépendait de la Capitainerie de Saint-Germain, dont le ressort s’étendait de la forêt de Rambouillet aux rives de la Seine et aux deux rives de l’Oise.
 


Louis XV chassant le cerf en forêt de Saint-Germain,
Jean-Baptiste Oudry. Toulouse, Musée des Augustins. Photographie Daniel Martin.
 
Les chasses royales privilégiaient la « grande vénerie », c’est-à-dire la chasse au cerf, au daim, au chevreuil ou au loup. Celle du cerf était préférée, en référence à la vision de Saint Hubert. Alexis Hlusko, dans Le terrain de chasse du roi. Les capitaineries royales en Ile-de-France (Paris, Editions de Montbel, 2009), fait remonter bien plus loin l’importance symbolique de cet animal : « La chute annuelle du bois des cervidés, le refait, sont en effet apparus à l’homme depuis la nuit des temps comme un prodige annonciateur de survie ; les Celtes notamment lui ont voué durant des siècles un culte très fort ».
 
Les tableaux d’Oudry nous permettent de connaître tous les détails de ces chasses, jusqu’aux chiens, grands, blancs et roux ou blancs et noirs, qui ont sur leur flanc la marque de la vénerie royale : une croix dans un écusson rectangulaire.
 
Le Docteur Edouard Christen mentionne dans son ouvrage Le Pavillon du Butard (Editions du Vieux Marly,  [sans date] - un article était également paru en 1926 dans la Revue de l’histoire de Versailles et de Seine-et-Oise) que, « Comme son bisaïeul, Louis XV fut un fervent amateur de la chasse, c’est pourquoi il fitbâtir par Gabriel, son premier architecte, dans les forêts du domaine royal plusieurs pavillons de rendez-vous ou de repos. Tels sont ceux de Fausse-Reposes, du Pont-Colbert et de la Muette, ce dernier dans la forêt de Saint-Germain ; le Butard est le plus ancien de tous ». En effet, construit en 1750, « le pavillon du Butard reçut maintes fois la visite de Louis XV qui vint avec sa suite s’y reposer, s’y abriter en cas de mauvais temps et s’y restaurer au cours de ses chasses dans les environs. Les glaces du joli salon circulaire ont sans doute reflété les gracieux et charmants visages de Mmes de Mailly, de Nesle, de Vintimille, les yeux tendres de Mme de Pompadour et les yeux rieurs de la du Barry. […] ».






 
Louis XVI avait aussi ses habitudes au Butard. Son journal de chasse peut être parcouru en ligne sur Archim, la banque d'images numériques du Centre historique des Archives nationales: 
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/web/archim/?ref=AF-100574
 
Le Pavillon du Butard y est mentionné à plusieurs reprises, notamment en 1789 : « Samedi 4. Chasse du chevreuil au Butard. Pris un et tué vingt-neuf pièces ».
 
Les habitants demandaient dans le cahier de doléances, daté du 12 avril 1789 :
 
« 15. La suppression des capitaineries, la destruction du gibier dans les champs et surtout celle du lapin en général qui détruit tout.
 
16. Qu’il ne soit plus permis aux gardes d’entrer dans leurs enclos, à tous les     chasseurs de traverser à cheval et avec leurs chiens les moissons, de chasser dans les vignes aux approches des vendanges.
 
17. De faire des règlements pour les chasses des seigneurs et que leurs gardes ne soient plus crus sur leur simple rapport.
 
18. Suppression de l’épinage […] ». La pose d’épines (ou épinage) consistait à piquer des groupes de branches épineuses ou de ronces artificielles dans le sol des champs aussitôt après la récolte pour déchirer les draps dits « de mort », grands filets très destructeurs que les braconniers trainaient la nuit sur les plaines.
 
Les lettres patentes du Roi du 30 avril 1790 abolissent le droit exclusif de chasse, rendent le droit à tout propriétaire de détruire tout gibier sur ses terres et posent la base des règlements de chasse tels que l’on les connaît aujourd’hui. Une trace en subsiste dans les délibérations de la municipalité de La Celle, qui en accusa réception « le 24 may 1790 ».
 
Une publication intitulée Les chasses royales dans nos forêts aux XVIIème et XVIIIème siècles  est en cours de rédaction par l’Association « Il était une fois La Celle Saint-Cloud ». Madame Rosine Camus donnera de nouveau une conférence à ce sujet un samedi de novembre 2015 ou de mars 2016.
 

Agenda

Journées européennes du Patrimoine les 19 et 20 septembre 2015

Thème national : « Le patrimoine du  XXIème siècle, une histoire d'avenir ».
 
Ce thème  permet de présenter le processus de « patrimonialisation » considéré sous l'angle d'une continuité historique dans laquelle les créations les plus récentes constitueront le patrimoine des générations à venir. Une attention toute particulière sera portée à l’architecture moderne.

 
 
L’archive du mois
 
Mai : une fête omnisports en 1967.
 
Juin : la fête communale (1950 ou 1960 ???)
 
Juillet : bulletins d’informations de Beauregard  (1978-1979)
 



 

Venez nous rendre visite pour vous renseigner sur l'histoire de La Celle Saint-Cloud et faire des découvertes passionnantes !

Pour nous permettre de vous préparer les documents, nous vous recevrons de préférence sur rendez-vous au  01 30 78 10 78 ou envoyer un courriel à l'adresse suivante jtillam@ville-lacellesaintcloud.fr

Hôtel de Ville
8E av. Charles de Gaulle
78170 La Celle Saint-Cloud
Tél. 01 30 78 10 00
Mairie de la Celle Saint-Cloud
La lettre d'information « Archives et Patrimoine » est éditée par la Mairie de La Celle Saint-Cloud. L'utilisation de tout contenu (image, média ou texte) de cette lettre est soumise à autorisation préalable. Les contenus de la lettre d'information « Archives et Patrimoine » sont donnés à titre informatif et n'engagent en aucun cas la responsabilité de la Mairie de La Celle Saint-Cloud.
Rédaction : Jasmine TILLAM, Attachée territoriale de conservation du patrimoine.
Pour vous désabonner, cliquez ici
Email Marketing Powered by Mailchimp